Chawki Amari

Festival. Cannes ya makan

19/05/2024

Mille cinq cent (1500) accréditations délivrées, 30 000 personnes autour et même Francis Ford Coppola venu présenter son dernier film, autofinancé, Megalopolis, descendu par la critique cannoise, n’a eu droit qu’à 10 invitations. L’effet Cannes a fonctionné mieux ou pire que prévu, avec les effets secondaires, cohue, circulation bloquée et Américains en short sur un terrain conquis.

Yacine Medkour. Producteur  : «Nous sommes là pour rassurer les producteurs»

19/05/2024

Fondateur et directeur de la société de production 2 Horloges basée à Alger qui a notamment sorti Disco Maghreb de Dj Snake, Territory de Blaze, Un jour de mariage et le récent Omar la fraise, il a coorganisé avec le CADC, Centre algérien de développement du cinéma, l’opération Algeria is back avec le retour du pavillon algérien au village international du Festival de Cannes.

Transition visuelle : La télévision peut-elle remplacer le cinéma ?

12/05/2024

La question semble absurde, comme si un implant dentaire pouvait réellement remplacer une dent, mais elle se pose quand même, y compris à Sétif lors des journées internationales du cinéma qui viennent de se tenir, sans salle de cinéma.

Amir Hilda Douaouda, Comédienne, slameuse et poète : «Avec ce festival, peut-être que les choses vont s'accélérer»

12/05/2024

Véritable enfant de Sétif, c’est une actrice prometteuse qui n’a jamais prévu d’être actrice, elle a slamé, poétisé, joué dans des pièces de théâtre, dans 11/11, série TV, dans entre autres Papicha, dans le dernier film de Mounia Meddour, Houria, dans le court-métrage Nos souvenirs de Walid Benyahia, primé plusieurs fois et le fameux court-métrage Taftafa ou el meqnine d’Amir Bensaifi qui a aussi reçu plusieurs prix, y compris à l’international. Ayant suivi le Cours Florent, elle a aussi eu un petit rôle dans Mister Spade, une série de Scott Frank, spin off du Faucon Maltais de John Huston sorti il y a deux mois sur Canal + et devrait atterrir sur Netflix.

Long - Équilibrisme : Annaba et la géopolitique du cinéma

05/05/2024

70 films projetés, 30 000 spectateurs et 10 milliards dépensés. C’est le bilan du Festival méditerranéen d'Annaba qui a cloturé ses portes en fin de semaine dernière avec un rendez-vous à la même date pour 2025. Mais les festivals sont-ils du cinéma, une représentation du cinéma, un rendez-vous mondain, un dîner de famille ou plutôt un jeu d’équilibre ?

Imene Noel. comédienne : «On n’a pas une réelle industrie cinématographique et encore moins de rôles intéressants pour les femmes»

05/05/2024

L’élégante actrice était à Annaba pour le festival aux côtés de Adila Bendimered et Damien Ounouri, les deux co-réalisateurs de La dernière reine où elle a admirablement joué le rôle de la reine Chegga, la réalisatrice étant aussi membre du jury pour le festival.

Regards/ Festival d’Annaba, Entre mer et dessert (sucré)

28/04/2024

Après plusieurs années d’absence, le Festival méditerranéen a rouvert ses portes pour une quatrième édition en paillettes, stars, tapis rouges, voitures noires et publics et films en compétition. A Annaba, vraie ville méditerranéenne qui a de vrais problèmes.

Mohamed Allal, commissaire du Festival méditerranéen de Annaba : «On veut surtout savoir quels films veulent voir les Algériens»

28/04/2024

En plus du palestinien, vous avez choisi le cinéma italien pour le festival. Un choix politique, géographique ou cinématographique ?

Renouveau : Le printemps du cinema algerien aura-t-il lieu ?

21/04/2024

l De l’eau, de la verdure, des rivières qui coulent et des arbres qui poussent mais des navets, pas relatifs au cinéma mais à ce légume blanc, qui vaut aujourd’hui 300 DA le kilo. Le printemps est beau et exceptionnel cette année, mais sera-t-il productif ? Les projets cinéma sont nombreux et ce n’est peut-être pas que du cinéma.

Vents de sable : Le désert des solitudes cinématographiques

14/04/2024

Ce n’est pas la première fois qu’un cinéaste tente d’adapter l’œuvre phare du romancier Frank Herbert en 5 tomes, parue en 1965 et vendue à 20 millions d’exemplaires, soit le livre de science-fiction le plus vendu de tous les temps.

Smaïl Boulbina, créateur de studios de cinéma à Tinerkouk, Timimoun  : «Nous sommes toujours à la recherche d’investisseurs-associés»

14/04/2024

Installé à Timimoun, cet homme du Nord aura tout fait, entre autres un parti politique et une association de sauvegarde des ânes, une entreprise cinématographique et des infrastructures pour le cinéma.

Aïd el film : Ramadan 24, le bilan

07/04/2024

Le mois du jeûne, qui coïncide avec le mois des recettes records pour les régies publicitaires et les chaînes TV, tire à sa fin l L’occasion d’un bilan avant de revenir au cinéma.

Mehdi Benaïssa. Producteur, spécialiste en économie de la culture : «Ce sont les régies publicitaires qui gagnent le plus d’argent, pas forcément les chaînes TV»

07/04/2024

Ex-directeur de la chaîne KBC (El Khabar), il a connu des déboires et de la prison pour une émission critique de l’époque Bouteflika, et après un bref passage au ministère de la Communication post-Hirak pour tenter d’installer des systèmes de mesure d’audiences, il est redevenu producteur et est actuellement en cours de réalisation pour L’Algérie vue du ciel 2, sans Yann Arthus Bertrand. Issu d’une grande famille du cinéma, il est aussi le frère du célèbre acteur Khaled Benaïssa, fils du dramaturge Slimane Benaïssa. Enfin, dernier acte de l’enfant terrible, pour protester contre l’abus des chaînes TV pendant ce ramadan sur les excès de publicité, il s’est rasé la tête en direct sur les réseaux sociaux. Heureusement, les cheveux ça repoussent.

Plongée à l'intérieur du cerveau : L'audience des chaînes TV ou ce que voit et pense l'algerien(ne)

31/03/2024

Grande tristesse nationale en ce mois de mars 2024, Numidia Lezzoul est morte, après un passage en mandat de dépôt pour «escroquerie» en 2022. Sauf qu'elle avait été acquittée en appel et est morte, mais dans une fiction TV, Dmou3 louliya, la série phare de Samira TV, par ailleurs chaîne culinaire.

Ramadan , mois de fortune et de risques pour les chaines tv

24/03/2024

Le mois du jeûne n’est pas de tout repos, déjà une cinquantaine de morts pour 1000 accidents de voiture, cherté de la vie avec viande locale à 2800 DA le kilo. Et des polémiques sur les chaînes TV pour leurs séries qui amassent beaucoup d’argent.

Yahia Mouzahem. Réalisateur et producteur : «Je pense que la guerre doit se faire au niveau artistique, pas au niveau des réseaux et plateaux TV»

24/03/2024

Réalisateur prodige, il a réalisé un film, Yed Fatma, plusieurs séries TV qui touchent à chaque fois, Timoucha par exemple et surtout Eddama l’année dernière, qui a ravi les téléspectateurs et créé une polémique chez les regardants. Cette année, il est aux commandes de El Barrani sur Echourouk TV. Réalisateur prodige, il a réalisé un film, Yed Fatma, plusieurs séries TV qui touchent à chaque fois, Timoucha par exemple et surtout Eddama l’année dernière, qui a ravi les téléspectateurs et créé une polémique chez les regardants. Cette année, il est aux commandes de El Barrani sur Echourouk TV.

Ramadhan 24 / Séries TV : La compétition a démarré

17/03/2024

Depuis le début du mois de Ramadhan, les chaînes TV rivalisent entre séries et feuilletons, avec du bon et du moins bon. Du cinéma ? Pour certaines séries, on s’en approche, pour d’autres, c’est encore de la télévision, mais devant le vide pédagogique, le Ramadhan restera l’école de formation pour tous les métiers du cinéma.

Conjugaison : Le mythe du héros individuel dans le récit collectif

10/03/2024

l Contrairement à ce qu’on pense, le mythe du héros de la révolution est bien tardif dans le cinéma algérien, parce qu'un seul héros, le peuple, slogan non négociable adopté collectivement au lendemain de l’indépendance l Comment le traduire au cinéma et réaliser des biopics par définition centrés sur le héros individuel ?

Khaled Benaissa. Réalisateur et comédien : «J’étais plus inquiet sur le projet du film lui-même que pour le rôle principal»

10/03/2024

-C’est difficile de jouer Larbi Ben M’hidi ? Plus difficile que de jouer un héros anonyme de la Révolution ? Pas vraiment, c’est un rôle, une fois qu’on est dedans, on y est, d’autant qu’il n’y a pas vraiment de documents sur sa personnalité, donc on a le droit de prendre quelques marges, l’essentiel étant de ne pas le rendre éteint. C’est un faux calme, grâce, je pense, à un travail volontaire sur lui-même.

Istiqlal : Les martyrs reviennent (enfin) cette semaine

03/03/2024

Demain, 4 mars, sera diffusé à 19h le film enfin autorisé de Bachir Derraïs Ben M’hidi, projection confidentielle à l’Opéra d’Alger et événement de l’année, une quinzaine de ministres et une foule de cadres de ministères et d’ayant-droits étant annoncés. Première pénurie d’avant-Ramadhan, celle des cartons d’invitation.


Copyright 2024 . All Rights Reserved.