Nadir Iddir

Plusieurs activités au programme : Arrivée d’une délégation de l’Association Josette et Maurice Audin (AJMA)

28/05/2022

Une délégation de l’Association Josette et Maurice Audin (AJMA) arrive en Algérie aujourd’hui pour une visite qui s’étalera jusqu’au 6 juin.

Rabie Hammouda. Reporter/producteur à la Chaîne II, fondateur du projet Biking_dz : «Partir à la découverte des régions du pays à vélo, c’est remonter l’histoire»

28/05/2022

Rabie Hammouda, reporter et producteur à la Radio algérienne d’expression amazighe Chaîne II, revient sur le tour de la pentapole du M’zab, qu’il a lancé en collaboration avec l’Office de protection et promotion de la vallée du M’zab (OPVM).

Si El Hachemi Assad. Secrétaire général du Haut Commissariat à l’amazighité (HCA) : «Il faut lever les verrous qui entravent l’enseignement de tamazight»

22/05/2022

Dans l’entretien accordé à El Watan, le SG du HCA affirme que le bilan de l’enseignement de tamazight reste «globalement positif». «Il y a des avancées remarquables. L’Algérie a consenti des efforts louables en faveur du développement de la langue amazighe et de sa réhabilitation...», se réjouit-il. Il reconnaît néanmoins que «beaucoup reste à faire et à parfaire». A cet effet, un mémorandum portant formulation d’un cadrage stratégique (2021-2038) relatif à la généralisation de l’enseignement de tamazight dans le système éducatif et de formation a été transmis au président de la République.

Revalorisation des pensions : Ces calculs qui donnent le tournis aux retraités

19/05/2022

Les retraités ne sont pas satisfaits des dernières revalorisations de leur pension. L’Organisation syndicale des retraités algériens (OSRA) parle carrément de «supercherie». «Je tiens à dénoncer l’information qui fait de la dernière revalorisation une augmentation des pensions alors que celle-ci n’en est pas une», relève Bachir Hakem, chargé de l’organique au syndicat des retraités, non agréé.

Il dénonce la suppression programmée des subventions : Le PT s’alarme de la «dégradation épouvantable» de la situation sociale

15/05/2022

Le Parti des travailleurs (PT) pointe la «dégradation épouvantable» de la situation sociale de l’immense majorité du peuple. «La misère s’installe dangereusement sur toute l’étendue du territoire national et s’aggrave chaque jour davantage en raison de la flambée démentielle des prix, qui augmentent depuis septembre 2021 sans jamais baisser, effondrement sans précédent du pouvoir d’achat, incapacité avérée du gouvernement à stopper cette spirale infernale et la descente aux enfers.

Ils mettent en avant le manque d’infrastructures et l’insécurité : Protestation des bénéficiaires Aadl de Rahmania

12/05/2022

Des bénéficiaires des logements Aadl de Rahmania ont tenu, hier, un sit-in devant le siège du ministère de l’Habitat. Dans leur plateforme de revendications figurent deux points essentiels : nécessité d’ouvrir des écoles et de juguler l’insécurité.

Education : Les Inspecteurs réclament le «relèvement» du point indiciaire

04/05/2022

Les décrets présidentiels portant nouvelle grille indiciaire des traitements et les modalités d’attribution de la bonification indiciaire continuent de faire des mécontents.

Il apporte son soutien aux syndicats autonomes : Le syndicat des retraités réclame l’abolition «pure et simple» de l’IRG

26/04/2022

L’Organisation syndicale des retraités algériens (OSRA) apporte son soutien aux syndicats autonomes. Dans une déclaration rendue publique dimanche, le bureau national d’OSRA exprime son «soutien indéfectible» à la grève de deux jours (26 et 27 avril) à laquelle a appelé la Confédération des syndicats autonomes (CSA).

Ali Guenoun. Historien : «Le Printemps berbère est l’aboutissement d’un processus qui a pris naissance au sein du Mouvement national»

21/04/2022

Dans l’entretien accordé à El Watan, Ali Guenoun, historien, revient sur la genèse du Printemps berbère. «La question amazighe est refoulée durant la guerre d’indépendance pour rebondir une fois que l’Algérie s’est libérée du colonialisme (…). La généralisation de la langue arabe et l’exclusion de toute expression officielle en tamazight après 1962 font resurgir en surface cette question», soutient l’auteur de La question kabyle dans le nationalisme algérien 1949-1962 (Le Croquant/Casbah, 2021), précisant que «même si au début, ses buts spécifiques n’étaient pas politiques, la question amazighe a servi de cadre politique de substitution». S’agissant des récits divergents sur cette séquence importante de l’histoire algérienne, il note : «Tous les mouvements sociaux ou politiques ont connu des moments difficiles liés aux mutations des situations politiques et de leurs encadrements. Le Mouvement culturel berbère n’y a pas échappé. Les récits diffèrent, parce que les porteurs de mémoire n’ont pas tous les mêmes objectifs et les mêmes ambitions.»

Pour réclamer la revalorisation du point indiciaire : L’Intersyndicale de l’éducation appelle à une journée de protestation

17/04/2022

Des syndicats de l’éducation annoncent leur entrée en grève à partir de la fin du mois en cours. Regroupées en Intersyndicale, ces organisations, réunies en fin de semaine dernière, appellent à une journée de contestation dont elles n’ont pas précisé la date exacte pour protester contre la chute du pouvoir d’achat.

Abderrezak Dourari. Linguiste, directeur du CNPLET (*) : «Négliger la maîtrise des langues étrangères ou les combattre est une attitude antinationale»

17/04/2022

Dans l’entretien accordé à El Watan, Abderrezak Dourari considère que la «maîtrise des langues étrangères pour n’importe quel pays est devenue une nécessité impérieuse dans le contexte de cette mondialisation sauvage et sans scrupule». Pour le linguiste, qui vient de publier un essai Penser les langues en Algérie, Ed. Frantz Fanon, 2022, le maintien de la politique linguistique «irrationnelle» actuelle «consistant à faire triompher l’Un face au Multiple (…) est le symptôme que c’est la même tendance idéologique qui a mené le pays contre le mur et retardé son développement dans tous les domaines, qui demeure encore très influente dans la politique linguistique de l’Etat algérien».

Ils dénoncent le maintien du régime fiscal : Les avocats décident le boycott des tribunaux à partir de lundi

16/04/2022

Retour à la protestation chez les robes noires. L’Union nationale des Ordres des avocats (UNOA) a appelé ses adhérents à boycotter les tribunaux criminel et des mineurs, à compter de lundi 18 avril et jusqu’à nouvel ordre, pour dénoncer le maintien du nouveau régime fiscal. «Le conseil a décidé d’appliquer la décision de l’assemblée générale extraordinaire tenue le 8 janvier 2022 portant non-application du régime fiscal instauré par la loi de finances 2022.

Ils constituent une catégorie particulièrement vulnérable : Les retraités réclament une augmentation «conséquente» de leurs pensions

12/04/2022

L’Organisation syndicale des retraités algériens (OSRA) prend note de la «réponse positive» du gouvernement de revaloriser les retraites, mais estime que les pensions restent «faibles». Le syndicat continue de revendiquer une pension minimale équivalente au SNMG, qui devrait être de 60 000 DA minimum.

Profession d’avocat : Les modalités d’ouverture du concours de formation fixées

07/04/2022

Les modalités d’ouverture du concours pour l’accès à la formation pour l’obtention du Certificat d’aptitude à la profession d’avocat (CAPA) viennent d’être fixées par un arrêté publié au Journal officiel (n°21).

Boualem Amoura. Coordinateur de la Confédération des syndicats autonomes (CSA) : «Nous sommes pour l’ouverture d’un dialogue sérieux avec les autorités»

05/04/2022

Dans l’entretien accordé à El Watan, le président du Syndicat autonome des travailleurs de l’éducation et de la formation (Satef) et frais émoulu coordinateur de la Confédération des syndicats autonomes (CSA), Boualem Amoura, revient sur le constat fait par les syndicats autonomes réunis dernièrement : érosion du pouvoir d’achat et «insignifiances» des dernières augmentations salariales. Pour Amoura, les représentants des travailleurs, réunis au sein de la CSA, plaident pour un SNMG de 80 000 DA. Le syndicaliste est favorable à l’ouverture d’un dialogue «sérieux» afin d’éviter une explosion sociale. «Nous devons être associés à toutes les questions qui concernent la vie et l’avenir des travailleurs. Nous sommes pour l’inclusion et non pour l’exclusion», affirme-t-il.

Non-revalorisation des pensions, faible impact de la baisse de l'IRG : Le cri de détresse des retraités

05/04/2022

Les retraités exigent le versement de la revalorisation décidée en mai 2021. Face à l’érosion de leur pouvoir d’achat, ils réclament une revalorisation «conséquente» de leurs pensions. Ils souhaitent l’intervention du président de la République.

Le PT s’exprime sur la fermeture du journal Liberté : «Rebrab doit reconsidérer sa décision»

05/04/2022

Le Parti des travailleurs (PT) appelle Issad Rebrab à «reconsidérer» sa décision de fermer le quotidien Liberté. «L’incompréhension et la stupeur mêlées d’émotion ont vite cédé la place à l’indignation et à la colère. Mais une telle nouvelle est si invraisemblable par sa violence que nous avons du mal à y croire.

Mohamed Mebtoul. Sociologue et coordinateur scientifique du 1er Salon des Sciences sociales : «La société algérienne constitue un gisement de savoirs pluriels peu mis en valeur»

04/04/2022

Dans l’entretien accordé à El Watan, le sociologue Mohamed Mebtoul revient sur le 1er Salon des Sciences sociales, devant se tenir du 19 au 21 novembre prochain. Le coordinateur scientifique de l’événement considère, à raison, que «seules les sciences sociales dans la diversité de leurs paradigmes peuvent produire de la lumière sur les différents phénomènes sociaux, économiques, juridiques, culturels et politiques».

Jugurtha Abbou. Ecrivain, poète et essayiste : «L’appétit vient en écrivant…»

28/03/2022

Dans l’entretien qu’il a accordé à El Watan le jeune et sémillant auteur, Jugurtha Abbou nous parle de son livre Les maux conjugués, publié aux éditions Imal et préfacé par notre collègue Mustapha Benfodil. Son premier roman «se veut un hymne à la paix quand la guerre se fait sentir, un hymne à l’amour quand la haine s’installe, un hymne à l’espoir quand le dépit s’affirme et aussi et surtout un hymne à la résistance quand la tyrannie s’impose », résume celui qui a à son actif un recueil de poésie et un essai politique.

Publication des mémoires de Sadek Hadjerès 1949, Crise berbériste ou crise démocratique ? : «La crise de 49 n’a pas été une crise berbériste»

27/03/2022

L’ancien militant du PPA, Sadek Hadjarès, publie le tome 2 de ses Mémoires : 1949, Crise berbériste ou crise démocratique ? (Ed. Frantz Fanon ) - Il y relate principalement les conditions de publication du document doctrinal, L’Algérie libre vivra, dont il est coauteur. - Il évoque dans son ouvrage-témoignage la réaction violente de la direction du parti indépendantiste à cette demande de «clarification» souhaitée par les militants radicaux de Kabylie.


Copyright 2022 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer