Portrait

Il y a 8 ans nous quittait la romancière Assia Djebar (1936-2015)

06/02/2023

Née le 30 juin 1936, à Cherchell, l’écrivaine Assia Djebar, de son vrai nom, Fatma Zohra Imalhayene, a connu un parcours dense et varié qui la place parmi les pionnières dans le domaine de l’écriture en langue française à s’imposer sur la scène internationale en décrochant un fauteuil à l’Académie française, le 16 juin 2005, ce qui constitue pour elle le Graal et la récompense suprême.

Trabesi Lamine. Chef cuisinier et restaurateur : Le chef cuisinier, roi de la paella apprise à Valence

05/02/2023

Dans le monde des saveurs, Chef Lamine, issu d’une famille riche d’une longue tradition culinaire, a bien mérité son nom de Chef, un titre gratifié de tous les honneurs auprès des goleadores du Santiago Bernabeu de Madrid, un roi chez le Real.

Toudert Zahra, épouse Mohamed Khider (1930-2023) : «Un jour, l’histoire jugera»

02/02/2023

Issue d’une noble famille de Aïn El Hammam, les Toudert, Zahra Fetta est une brave femme âgée aujourd’hui de 87 ans. C’est l’épouse du moudjahid Khider Mohamed, l’un des leaders de la Révolution, assassiné le 3 janvier 1967, à Madrid. Opposant, il paie son refus de la dictature sur fond de dissensions politiques et de manœuvres occultes autour du trésor du FLN. Zahra, qui est la belle-sœur de Hocine Aït Ahmed, a bien voulu répondre à nos questions.

Exposition de Belkacem Kefil à Alger : L’impressionnant éclat d’une palette

28/01/2023

«Art is subjective, each person percieves and interpret the artwork in a personal intimate manner and what it represents depends on what the viewer can feel think and see.»

Soufi Fouad. Historien. Chercheur associé au crasc, spécialiste du Mouvement national : «Les archives, une problématique algérienne»

25/01/2023

Hollywood avait inventé l’industrie du rêve. Aujourd’hui, les médias inventent l’industrie du mensonge pour imposer une normalisation des idées et des comportements. Joel Labruyère

Nassim Akrour. Ancien avant-centre de l’équipe nationale de football : A 48 ans, le footballeur compétitif le plus âgé de France joue encore

23/01/2023

Nassim Akrour, vous vous souvenez de cet avant-centre racé de l’équipe nationale, qui se distinguait autant par sa conduite exemplaire que par son talent et son sens du but. Actuellement, il a ajouté une autre facette à son riche palmarès.

Zahir Ihaddaden : «C’était un patriote dévoué, authentique»

21/01/2023

Le 20 janvier 2018, il nous quittait , après une longue maladie, non sans avoir à l’article de la mort terminé son dernier livre Parcours d’un militant où il a résumé son itinéraire, parsemé d’actions et d’attitudes qui l’honorent. Militant pour la cause nationale, journaliste, académicien, écrivain, historien, professeur... Autant de casquettes qui dévoilent un homme d’envergure au service de son pays . Jusqu’à son dernier souffle.

Mahieddine Bentir 87 ans. Chanteur yéyé, roi du twist et du tchacha, concepteur du sigle de la RTA : Que reste-t-il de nos vingt ans ?

19/01/2023

De son balcon sur le boulevard du Front de mer au cœur de Bab El Oued, Mahiedine laisse son esprit voyager au-delà des horizons.

ALI ALI-KHODJA : Une peinture toute en poésie

14/01/2023

Il y a 12 ans, le 13 janvier 2010, nous quittait l’artiste peintre Ali Ali-Khodja. En ce triste souvenir, je rends hommage à ce grand humaniste à travers le portrait que je lui ai consacré dans El Watan du 14 avril 2005.

M'hamsadji Kaddour. Doyen des écrivains algériens L’intellectuel qui fulmine contre la vue qui décline

12/01/2023

Il déteste la complaisance, n’aime pas le bricolage et se revendique comme un auteur libre, qui se délecte de la saveur des mots qu’il a choisis et ciselés, pour les faire danser, depuis 1956 dans une quarantaine d’ouvrages qui reflètent son parcours.

Tahar Benaicha. écrivain : «Je suis le dernier communiste après Castro !»

11/01/2023

Il y a 7 ans, le 3 janvier 2016, nous quittait, notre ami, l’écrivain Tahar Benaicha, à l’âge de 90 ans, après une vie bien remplie. Mon hommage à Tahar, mon ami et confrère, à travers ce portrait que je lui ai consacré dans les colonnes d’El Watan , le 26 juin 2008 Allah yerahmou.

Lula : le président syndicaliste qui revient de loin

04/10/2022

Qui aurait parié le moindre réal brésilien, et imaginé, il ya quelques mois, que Lula, condamné à une peine de 12 ans de prison pour corruption, réussirait cet extraordinaire retour, en renvoyant dimanche, au second tour de la présidentielle, Jair Bolsareno, le président conservateur sortant, qui lui souhaitait, « de pourrir, le reste de sa vie dans une cellule? »

Nesrine Boubendir. Championne arabe des échecs : Une joueuse de talent qui confirme

06/04/2022

Etudiante en médecine et secouriste volontaire au Croissant-Rouge de Constantine, Nesrine Boubendir, vient de confirmer encore une fois l’étendue de son talent en s’adjugeant le titre arabe au mois de mars dernier en Irak.

Kheireddine Belkadi. Dramaturge et metteur en scène : Un talent qui promet

03/04/2022

Kheireddine Belkadi appartient à la nouvelle génération qui s’investit dans le quatrième art. Tout plaide en sa faveur, lui qui a choisi dès le départ de suivre des études en arts dramatiques à l’université d’Oran, cinq années durant, pour se spécialiser dans la mise en scène théâtrale, afin de réussir et réaliser son rêve de toujours. Mais son choix n’est pas fortuit.

Mustapha Boucetta. Plasticien et sculpteur : Un colibri dans un «Jurassique Parc»

16/03/2022

C’est une sorte de ménagerie mécanique, un bateau ivre, un radeau de la méduse, à ciel ouvert, que nous exhibe le plasticien Mustapha Boucetta. C’est une «Arche de Noé» artistique, métallique, forgée et conçue telle une fresque vivante. Mais pas en grande nature «morte». Ce bestiaire marqué au fer rouge est une véritable œuvre d’art. Il se trouve dans le jardin «désenchanté» de Boucetta, le sculpteur, à Kouba.

Guedioura Nacer : «Equipe nationale : un mal pour un bien»…

10/02/2022

«Donner, recevoir, partager : ces vertus fondamentales du sportif, sont de toutes les modes, de toutes les époques. Elles sont le Sport.» Aimé Jacquet

Portrait. Dr Ahcene Rekis. Médecin à Akbou : Quand le médecin devient un saint

25/01/2022

Né le 16 avril 1941 dans la ville d’Akbou, le bon docteur Ahcene Rekis se dévoue corps et âme pour soulager ses patients et tous ceux qui se pointent à son cabinet depuis plus d’un demi-siècle. L’aide qu’il apporte en particulier aux plus démunis lui a valu d’être surnommé «le médecin des pauvres».

Othmane Belouizdad : «Je suis ‘‘enterré’’ au cimetière de Maghnia»

15/01/2022

«Les libertés ne se donnent pas, elles se prennent.» (Kropotkine)

Bachir Frik : «J’ai fait l’objet d’une machination mafieuse»

13/01/2022

«Il vaut mieux hasarder de sauver un coupable, que de condamner un innocent.» Voltaire (Zadig)


Copyright 2023 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer