Nordine Douici

Élections locales partielles à Béjaïa : Le FFS présent dans une seule commune

10/09/2022

Les listes des candidats aux élections partielles du 15 octobre 2022 qui concerneront quatre communes dans la wilaya de Béjaïa, à savoir M’cisna, Toudja, Akbou et Feraoun, sont enfin dévoilées par l’antenne de l’Autorité nationale indépendante des élections (ANIE) de Béjaïa.

Première édition du salon du livre de Takeriet (Béjaïa) : Hommage à Mohammed Arkoun et Mustapha Aouchiche

04/09/2022

La première édition du salon du livre de Takeriet (48 km au sud du chef-lieu de la wilaya de Béjaïa) se déroule depuis le 2 septembre, et ce, jusqu’au 6 septembre à l’école primaire du village, au grand bonheur des amoureux du livre.

Béjaïa : Enlèvement de 45 épaves de bateaux

04/09/2022

Lancée à la fin du mois de juin dernier par le ministère de la pêche, l’opération d’enlèvement des épaves des bateaux échoués est achevée à 100% dans la wilaya de Béjaïa.

Béjaïa : L’ONA lance une opération de curage des canalisations

04/09/2022

L’Office national de l’assainissement (ONA), unité de Béjaïa, a pris les devants, cette année, afin d’effectuer des opérations de curages préventifs des canalisations en prévision des gros orages d’automne qui inondent en cette période de nombreux boulevards et quartiers de la ville.

Lancement du Festival culinaire algérien de Béjaïa

28/08/2022

Les préparatifs de la première édition d’un Festival culinaire algérien sont cours. Placé sous le thème «un voyage à travers le temps», les initiateurs, à savoir l’association culturelle Espoir de la ville de Béjaïa, l’école hôtelière et de tourisme TassilIi Academy avec la participation des chefs Souad Saïdani et Fairouz ont choisi le Château de la Comtesse, sis dans la commune d’Aokas, à l’est de Béjaïa pour accueillir les concurrents, du 4 au 6 septembre 2022.

Éducation : Installation d’une cellule d’écoute pour le personnel

28/08/2022

Afin de «désengorger» le portail et les couloirs de la direction de l’éducation de Béjaïa, une cellule d’écoute et de suivi des préoccupations des travailleurs vient d’être installée au niveau de l’établissement du moyen, le CEM Chahid Meziani Belkacem (Naceria).

Concours du village le plus propre : Dernier délai des inscriptions aujourd’hui

28/08/2022

Arrêté initialement au 19 août, le délai d’inscription au concours du village et quartier le plus propre de Béjaïa, qui a été prolongé de 10 jours, est arrivé à terme, aujourd’hui, 28 août.

Commémoration de l’anniversaire du Congrès de la Soummam : «Le pouvoir doit cesser les ruses et les louvoiements»

21/08/2022

Le principe de la primauté du politique sur le militaire, une des résolutions du Congrès de la Soummam chère aux congressistes, est rappelée à travers le discours des partis et les slogans des participants.

Feux de forêt à Béjaïa : Plus de 1000 ha de couvert végétal partis en fumée

17/08/2022

Des moyens aériens sont également engagés dans cette lutte contre les flammes, à savoir des hélicoptères de la Protection civile et de l’ANP ainsi que le bombardier d’eau russe, le BE200.

60e anniversaire de l’indépendance : «L’empreinte des intellectuels amazighs»

17/07/2022

C’est une occasion, «d’honorer et de mettre en valeur ces intellectuels algériens, ces militants de la plume et du verbe au service de la libération nationale, à travers des portraits qui reviendront sur des parcours plus au moins atypiques des personnages choisis par les conférenciers», selon le Pr Tidjet Mustapha, directeur du CRLCA. Le thème a été développé à travers plusieurs communications autour d’hommes de lettre qui ont activement participé à l’effort de lutte contre le colonialisme, comme Mouloud Mammeri, Imache Amar, Mouloud Feraoun ou Jean El Mouhoub Amrouche. Dr Kamel Medjedoub, chercheur au CRLCA, qui a présenté une conférence intitulée : «Jean El Mouhoub Amrouche, le poète-médiateur de la cause algérienne», décrit un homme «engagé pour l’indépendance algérienne, artisan du dialogue qui a abouti aux accords d’Évian et un intellectuel révolté contre l’oppression coloniale». Une révolte qui lui a coûté les représailles de l’administration coloniale. «En novembre 1959, il a été exclu de la radio, sur injonction du Premier ministre français Michel Debré. Trois ans, plus tôt, en 1956, sa belle-famille, des anciens pieds-noirs d’Alger, lui a écrit une lettre pour lui dire qu’elle ne veut plus de lui à cause de son ralliement, depuis le début, à la cause algérienne», rappelle-t-il. C’est cette face très peu connue du grand public que cherche à mettre en avant l’orateur, pour montrer comment «l’enfant d’Ighil Ali a accompagné intellectuellement la cause nationale jusqu’aux accords d’Évian». En effet, ajoute l’orateur, «El Mouhoub a surtout joué un rôle important dans l’aboutissement des accords d’Évian. Il a pu sensibiliser De Gaulle sur la condition des populations algériennes et la nécessité d’aller vers des négociations. En 1956, et selon le témoignage de Reda Malek (à l’occasion d’un colloque en 2008 à Alger, rapporté dans Liberté par Abdenour Abdeslam, président du colloque), il a été sollicité par Abane Ramdane en personne pour aider à engager ces négociations. Donc, sollicité par le FLN et par de Gaulle, il s’est imposé comme le médiateur en qui reposait beaucoup d’espoir. Il a voyagé entre plusieurs capitales du monde (Genève, Tunis, le Caire…) où il a rencontré des dirigeants du FLN jusqu’à arriver à un accord entre les parties». Bien qu’il soit naturalisé français et portant un prénom chrétien, El Mouhoub est né « sujet français, donc Algérien comme tous les autochtones colonisés. À l’état-civil, il est inscrit sous son seul prénom kabyle, El Mouhoub, qu’il a tout le temps revendiqué comme témoin de son algérianité ». Le conférencier veut pour preuve les différents ouvrages, déclarations publiques et lettres rédigées par l’écrivain où il revendique son appartenance et son engagement, que même des combattants et hommes politiques algériens de premier rang lui reconnaissent, à l’image de «Krim Belkacem, signataire des accords d’Évian et Ferhat Abas, président du GPRA. Mieux encore, ce dernier en 1946, à sa sortie de prison, son premier souhait a été de rencontrer Jean Amrouche et de l’associer à notre combat ». Dr. Saïd Chemakh de l’université de Tizi Ouzou a, quant à lui, développé une communication autour d’un autre intellectuel, en l’occurrence, Mouloud Mammeri. Son intervention dévoile les actions et le rôle de Mouloud Mammeri pendant la guerre d’indépendance algérienne (1954-1962). Les gens connaissent Mammeri l’écrivain, le militant berbériste, mais, remarque le conférencier, «on oublie qu’il était parmi les premiers à s’engager activement dans la politique et en faveur de la libération de l’Algérie ». Saïd Chemmakh s’appuie dans sa recherche sur les témoignages de Tahar Oussedik, membre du Front de libération nationale, sur des lettres écrites par Mouloud Mammeri, dont quelques-unes ont été adressées à l’ONU pour soutenir la cause algériennes. On sait aussi l’engagement de Mammeri pour la révolution à travers des contributions publiées dans les colonnes du journal L’espoir. L’intellectuel a participé à ce combat avec sa plume pour dénoncer les exactions de l’armée coloniale et l’asservissement, ce qui lui a valu d’être « recherché et sa maison plastifiée par l’armée coloniale, avant qu’il ne soit exfiltré du territoire algérien pour se réfugier au Maroc ». Nordine Douici

Aokas (Béjaïa) : La route du Cap arrachée aux délinquants

03/07/2022

Le Cap Aokas, devenu le repère des délinquants depuis des dizaines d’années, est transformé en un espace de détente familiale par un investisseur privé, bénéficiant d’une concession et de l’aval de la wilaya.

Prévention contre les incendies à Béjaia : Les moyens restent dérisoires

26/06/2022

L’application stricte des arrêtés et du plan, portant prévention et lutte contre les incendies implique une meilleure coordination entre les services concernés par la campagne de prévention et de lutte pour réduire les risques d’incendie.

Youcef Aouchiche, Premier secrétaire du FFS, hier à Béjaïa : «Notre parti ne s’aligne sur le discours de personne, il défend ses convictions»

25/06/2022

Youcef Aouchiche, premier secrétaire national du FFS, a saisi l’occasion de sa présence à la rencontre fédérale du parti pour l’installation de la commission administrative de la fédération de Béjaïa (CAF), pour répondre aux reproches de certaines voix discordantes, sans les nommer.

Station de dessalement d’eau de mer de Béjaïa : Le chantier enfin lancé

19/06/2022

Les travaux de réalisation de la station de dessalement de l’eau de mer, inscrite dans le cadre d’un programme d’urgence du gouvernement, ont été entamés la semaine passée pour un délai de 28 mois.

Recueillement interdit aux familles des victimes du printemps noir : La LADDH dénonce une «dérive de trop»

19/06/2022

Des familles des martyrs du Printemps noir ont été empêchées, hier à Akbou, à l’occasion du 21e anniversaire du Printemps noir, de se recueillir sur les tombes de leurs enfants, tombés sous les balles des services de sécurité lors des violents affrontements qui ont marqué la Kabylie en 2001, après l’assassinat d’un jeune lycéen dans les locaux de la brigade de la gendarmerie de Beni Douala (Tizi Ouzou), a alerté la Ligue algérienne pour la défense des droits de l’homme (LAADH), dans un communiqué rendu public.

Disparition de 6 personnes en mer à Béjaïa : 4 corps repêchés depuis vendredi

14/06/2022

Hier, les éléments de la Protection civile étaient à la recherche des deux dernières victimes dont la disparition a été signalée à Tichy et à la plage Tabelout d’Aokas.

Campus Aboudaou (Béjaïa) : «L’importance de préserver et de valoriser la culture»

12/06/2022

Les deux invités de l’association culturelle Tassalast, organisatrice de la rencontre, au campus Aboudaou de l’université de Béjaïa, mardi dernier, avaient pourtant deux thèmes distincts, la première proposant de parler sur la face cachée de Mouloud Mammeri, une face méconnue par beaucoup de lecteurs, atteste Tassadit Yacine.

Premières noyades à Béjaïa

12/06/2022

La saison estivale n’est pas encore lancée officiellement, que des noyades en mer commencent à être enregistrées. Vendredi 10 juin, la mer était assez agitée et la houle suffisamment haute pour dissuader les baigneurs de piquer une tête. Inconscients du danger, six personnes, dont trois adolescents de 16 ans, se sont aventurées avant d’y laisser la vie, sur le littoral Est, entre les plages de Boukhlifa et de Melbou.

Epreuves du BEM : 4520 détenus concernés par les épreuves

07/06/2022

Le Directeur général de l’administration pénitentiaire et de la réinsertion, Essaid Zreb, a donné le coup d’envoi des épreuves du Brevet de l’enseignement moyen de la session 2021/2022, à partir du centre pénitencier d’Oued Ghir, dans la wilaya de Béjaïa.

Taghzouit (Béjaïa) : Des insuffisances à tous les niveaux

07/06/2022

Selon les représentants des résidents de cette agglomération qui compte plus 60 000 habitants, «la population de Tagzouit endure une situation difficile à cause d’un cadre de vie des plus altéré marqué par de nombreuses insuffisances».


Copyright 2022 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer