Salima Tlemçani

Tirs de missiles balistiques iraniens en Irak et en Syrie : Téhéran parle d’une opération «ciblée» contre Daech et Israël

17/01/2024

Dès minuit, les images de tirs, d’explosion, de la fumée qui s’élève, non loin du consulat américain et le retentissement des sirènes dans la région d’Erbil, située au Kurdistan irakien, ont fait le buzz sur les plateformes numériques, suscitant les plus folles interprétations, et se sont accentuées avec l’arrêt des activités de l’aéroport.

Après les lourdes accusations avérées de l’Afrique du Sud : Les réponses iniques d’Israël

14/01/2024

Les deux jours d’audience, jeudi et vendredi derniers, au siège de la Cour internationale de justice (CIJ), organe juridique onusien, basé à La Haye (Pays-Bas), durant lesquels l’Afrique du Sud a défendu sa demande de mesures conservatoires urgentes pour protéger la population de Ghaza du génocide commis par Israël, à travers un cessez-le-feu et l’accès immédiat de l’aide humanitaire et Israël a balayé toutes les accusations à travers des réponses peu convaincantes, qui manquent d’argumentations juridiques.

Plainte déposée par l’Afrique du Sud contre Israël devant la CIJ : Les preuves incontestables d’un génocide en direct avec préméditation

13/01/2024

Durant trois heures, un à un, les six conseillers juridiques constitués par l’Afrique du Sud ont, de manière fluide et irréfutable, accablé Israël d’un chapelet d’accusations, particulièrement des actes de génocide, en demandant à la CIJ (Cour internationale de justice), organe juridique de l’Onu, présidée par la juge Joane Donoghue, devant laquelle ils ont plaidé jeudi dernier «l’ordre de cesser de tuer et de causer de graves atteintes mentales et physiques au peuple palestinien à Ghaza, de cesser de lui imposer délibérément des conditions de vie destinées à entraîner sa destruction physique en tant que groupe, et de permettre l’accès à l’aide humanitaire».

Après avoir poursuivi Israël devant la CIJ pour génocide à Ghaza : L’Afrique du Sud plaidera aujourd’hui «l’urgence d’un cessez-le-feu»

11/01/2024

L’Afrique du Sud défendra, aujourd’hui, sa demande de «mesures conservatoires» contre Israël, devant la Cour internationale de justice (CIJ), parmi lesquelles «un cessez-le-feu immédiat» à Ghaza.

Il dirigeait la DGSN depuis le 15 mars 2021 : Farid Bencheikh passe la main

09/01/2024

Prévisible, la mise de fin de fonction du Directeur général de la Sûreté nationale, Farid Zinedine Bencheikh, n’a pas surpris grand monde.

Déféré devant le tribunal criminel pour l’affaire des 701 Kg de cocaïne : Kamel Chikhi et ses avocats obtiennent le renvoi du procès

08/01/2024

Serein, le visage bien rasé, les yeux rivés sur des membres de sa famille, installés à l’arrière de la salle d’audience, Kamel Chikhi, dit «El Boucher», en référence à son métier, est apparu hier, presque six ans après son incarcération, au tribunal criminel de 1re instance, à Dar El Beida, Alger, en présence d’un important dispositif policier en uniforme et en civil.

Alors que leur détention était tenue secrète par Israël : Des prisonnières de Ghaza soumises à des traitements brutaux

07/01/2024

Depuis le 7 octobre dernier, 184 Palestiniennes croupissent dans les prisons israéliennes où elles survivent dans des conditions inhumaines.

Tribunal criminel : Ouverture aujourd’hui du procès de Kamel dit «El Boucher»

07/01/2024

L’affaire de la découverte, le 26 mai 2018, à bord d’un navire, à destination du port d’Oran, de 701 kg de cocaïne, dissimulés dans des cartons de viande surgelée, importée du Brésil sera examinée aujourd’hui par le tribunal criminel de première instance, à Dar El Beida à Alger.

Le défunt général-major Khaled Nezzar, ancien ministre de la Défense : L’ennemi à abattre, pour les intégristes, le sauveur de la République, pour d’autres

06/01/2024

Vu comme un sauveur de la République par beaucoup d’Algériens, et par ses détracteurs, comme celui qui les a privés du pouvoir, général-major, ancien ministre de la Défense, Khaled Nezzar, parti à l’âge de 86 ans, n’a cessé d’assumer son rôle et son engagement.

Israël accepte de comparaître pour génocide : Les premières auditions devant la CIJ les 11 et 12 janvier

04/01/2024

Déposée le 29 décembre dernier auprès de la Cour internationale de justice (CIJ), la plainte de l’Afrique du Sud accusant Israël de «crimes de génocide» avance sûrement, contrairement à celle qu’elle a introduite avec quatre autres Etats, des centaines d’avocats et autant d’associations contre les dirigeants israéliens devant la Cour pénale internationale (CPI) et qui peine depuis deux mois à agir.

Les attaques des houthis ne ciblent que les intérêts d’Israël : Crise en mer Rouge

03/01/2024

Annoncée en grande pompe par les Etats-Unis, l’opération «Prosperity Guardian» (Gardien de la prospérité) risque d’aller vers un échec, surtout que les attaques des Houthis ne ciblent que les navires en lien avec Israël, le pays le plus touché, qui enregistre une chute de ses activités portuaires, qui avoisine les 85% pour uniquement le port d’Eilat.

Un convoi humanitaire de l’UNRWA mitraillé hier à Ghaza : Israël défie l’Onu

30/12/2023

Alors que la population civile qui survit aux bombardements souffre de la famine, l’armée d’occupation israélienne a mitraillé, hier matin, un convoi humanitaire acheminé par l’Unrwa (Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine) sur une route qu’elle a elle-même préalablement arrêtée.

La nomination de Sigrid Kaag fait grincer des dents des israéliens

30/12/2023

Pendant que les bombardements incessants et intensifs ciblaient de nombreux quartiers au sud et au nord de Ghaza, faisant plus d’une centaine de morts, notamment des femmes et des enfants, et poussant des milliers de civils à l’exil, le secrétaire général de l’ONU désignait, mardi dernier, Sigrid Kaag, ministre des Finances et vice-Première ministre des Pays-Bas, au poste de coordinatrice de l’aide humanitaire et de la reconstruction de Ghaza, qui aura pour mission, dès le 8 janvier 2024, de «mettre en place un mécanisme des Nations unies pour accélérer l’acheminement de l’aide humanitaire à Ghaza».

Elle subit de lourdes pertes humaines : L'armée israélienne enlisée à Ghaza

27/12/2023

L’armée d’occupation israélienne sous-évalue les bilans de ses pertes humaines et matérielles. Dimanche dernier, elle a annoncé avoir perdu, en 24 heures, 15 soldats d’élite, alors que des médias locaux ont avancé près de 50 morts. «C’est la journée la plus noire», a déclaré le porte-parole de l’armée, selon lequel, 158 soldats ont été tués depuis l’entrée à Ghaza, et 489 depuis le 7 octobre.

En raison du blocus et des bombardements intensifs : Risque de famine à Ghaza

23/12/2023

Une enquête de l’Observatoire EuroMed, ONG basée à Genève (Suisse), vient de révéler que 71% des Ghazaouis souffrent d’une famine extrême, 98% ne mangent pas à leur faim et 64% se nourrissent d’herbes, de dattes, de nourriture non cuite et de produits périmés.

Des ONG des droits de l’homme dénoncent des exécutions sommaires : Plusieurs détenus palestiniens meurent dans les prisons israéliennes

21/12/2023

Au moment où le Haut-Commissariat des droits de l’homme (HCDH) onusien évoquait des «rapports inquiétants» en provenance du nord de Ghaza sur des cas de «détentions massives», de «mauvais traitement» et de «disparition forcée de milliers de Palestiniens», la presse israélienne a annoncé, hier, la mort de plusieurs prisonniers, parmi les centaines montrés par l’entité sioniste en sous-vêtements, les yeux bandés et les mains ligotées. Des ONG humanitaires ont parlé «d’exécution sommaire» et appelé à «une enquête internationale» sur le sort inconnu de milliers de prisonniers.

Alors que des plaintes contre Israël sont pendantes au niveau de la CPI : Le responsable des affaires humanitaires de l’ONU plaide pour des tribunaux spéciaux

19/12/2023

Des centaines de prisonniers, en sous-vêtements, pieds et poings liés et yeux bandés, marchands dans la rue, avant d’être embarqués vers des centres de détention, bombardements d’hôpitaux, de bâtiments résidentiels et religieux, privation des malades de soins, les laissant se vider de leur sang, déportation forcée des populations, etc., constituent de graves violation du droit international humanitaire.

Cinq armateurs suspendent leurs activités en mer Rouge : Les Houthis font plier les géants du transport maritime

18/12/2023

La guerre contre les Palestiniens accentue la tension autour d’un passage commercial clé et fait craindre l’élargissement du conflit israélo-palestinien.

ONU : «Ce qui se passe à Ghaza devrait indigner tout le monde»

16/12/2023

Deux responsables onusiens, Philippe Lazzarini, commissaire général de l’Unrwa, et Volker Türk, haut-commissaire aux droits de l’homme, ont exprimé leur profonde inquiétude sur ce qui se passe à Ghaza depuis déjà deux mois et dix jours.

Après des tentatives de mettre sur un pied d’égalité le bourreau et ses victimes : L’ONU exige un cessez-le-feu humanitaire immédiat

14/12/2023

Lors d’une session extraordinaire d’urgence, l’Assemblée générale de l’Onu a voté, à plus des deux tiers des voix, pour «un cessez-le-feu humanitaire immédiat», «la libération inconditionnelle des otages» et la garantie d’«un accès humanitaire».


Copyright 2024 . All Rights Reserved.