Salima Tlemçani

Ibtissem Hamlaoui, présidente du Croissant-rouge algérien : «Ne cachez pas le bilan exceptionnel du CRA par une polémique sans importance»

17/04/2024

Par quelques phrases seulement, postées le 13 avril sur son compte Facebook, elle a provoqué une polémique qui a atteint l’hémicycle, poussant un député MSP à interpeller le Premier ministre, Nadir Larbaoui, sur ce qu’il a qualifié de «graves dérives».

Envoi d’armes à Israël : Des pays européens menacés de poursuites pour complicité de génocide

15/04/2024

Deuxième plus grand fournisseur d’armes d’Israël (après les Etats-Unis), l’Allemagne fait face à deux plaintes devant ses tribunaux et une troisième devant la Cour internationale de justice (CIJ), la plus haute juridiction de l’Onu, devant laquelle elle a comparu mardi dernier pour «complicité» et «facilitation» de génocide à Ghaza. Au début du mois de novembre dernier, ses ventes ont atteint 300 millions d’euros, soit dix fois plus que l’année précédente.

Attaques sanglantes israéliennes contre les Palestiniens en Cisjordanie occupée : Un mort, 70 blessés et des dizaines de maisons brûlées

14/04/2024

Depuis le 7 octobre dernier, les Palestiniens des territoires occupés, en Cisjordanie et Al Qods-Est, vivent dans un climat de terreur imposé aussi bien par l’armée d’occupation que par la horde de colons illégaux armés par l’Etat hébreu.

L’Allemagne poursuivie pour complicité de génocide : De lourdes accusations pèsent sur Berlin à la CIJ

09/04/2024

Ouvertes hier, les audiences relatives à la requête d’indication introduite le 15 mars dernier par le Nicaragua, devant la Cour internationale de justice (CIJ), la plus haute juridiction de l’Onu, contre l’Allemagne pour «complicité» de génocide à Ghaza, ont été entamées par les exposés de l’équipe juridique du Nicaragua, au Palais de la Paix, à La Haye, aux Pays-Bas, et doivent se terminer aujourd’hui avec les plaidoiries de la partie allemande.

Alors que Berlin comparait demain devant la CIJ pour complicité de génocide : Les fournisseurs d’armes d’Israël dans le viseur

07/04/2024

Le camp des alliés d’Israël se fragilise de plus en plus, en raison de la guerre génocidaire menée à Ghaza, notamment depuis l’assassinat des sept humanitaires, dont quatre étrangers, de l’Ong WCK (World Central Kitchen), par des raids sionistes ainsi que l’adoption par le Conseil des droits de l’homme de l’Onu, d’une résolution pour un blocus sur les armes destinées à Israël.

Israël utilise des bombes intelligentes pour mener sa guerre génocidaire : Révélations sur des assassinats de masse à Ghaza

06/04/2024

Des révélations fracassantes sur l’utilisation par l’armée sioniste d’un système d’IA (intelligence artificielle), appelé «Lavender», pour identifier par la machine 37 000 «cibles» de la résistance, avec un taux autorisé de dommages collatéraux pouvant aller de 15 à 20 victimes, voire 100, lorsque la cible est importante. Reprise par le journal britannique The Guardian et basée sur les témoignages d’officiers de renseignement et militaires israéliens, l’enquête a montré comment le système Lavender a engendré des assassinats en masse, en raison de l’utilisation de munitions non guidées appelées «bombes stupides» «afin de ne pas gaspiller les bombes coûteuses sur des personnes sans importance, du fait de la pénurie des bombes».

Témoins et acteurs gênants dans la guerre d'extermination en Palestine : 196 humanitaires tués par Israël à Ghaza

04/04/2024

L’assassinat par l’armée sioniste des sept humanitaires de l’Ong américaine WCK, à Ghaza, a poussé de nombreux navires avec 240 tonnes à faire demi-tour, après avoir été redirigés vers Chypre. Cet acte n’est pas isolé. Israël a déjà pilonné des convois de l’Unrwa, l’agence onusienne qui aide les Ghazaouis à survivre, mais aussi assassiné 196 humanitaires, parmi lesquels 176 de l’Unrwa, dans l’exercice de leurs fonctions. A ce jour, l’Etat hébreu refuse d’autoriser l’agence onusienne à accéder au nord du pays.

Plus aucun endroit n’est sûr dans la bande de Ghaza : Israël s’en prend aux humanitaires

03/04/2024

L’armée israélienne a pilonné un convoi d’aide de l’Ong américaine World Central Kitchen (WCK) à Ghaza, tuant sept humanitaires dont un chauffeur palestinien et des étrangers polonais, australien et britannique.

Les corps de 400 palestiniens exécutés par Israël y ont été retrouvés : L’horreur à l’hôpital Al Shifa

02/04/2024

Après deux semaines de siège, de bombardements et d’assaut, l’armée sioniste s’est retirée tard dans la nuit de dimanche à lundi, du complexe médical Al Shifa, laissant derrière elle 400 corps de Palestiniens tués, dont 300 à l’intérieur de l’hôpital, beaucoup avaient les mains ligotées. Ces crimes s’ajoutent aux 9000 Palestiniens exécutés par Israël, juste pour avoir franchi, sans le savoir, ces zones interdites, appelées «zones de mort» dont l’existence a été révélée, hier, par la presse israélienne. L’Etat hébreu multiplie les actes de génocide en innovant dans les méthodes de leur exécution au vu et au su du monde entier.

Alors que la CIJ et des juristes évoquent des génocides plausibles à Ghaza : Les alliés d’Israël poursuivent leurs envois d’armes

01/04/2024

Pendant que la famine s’installe à Ghaza où la population continue d’être la cible des bombardements sionistes incessants, faisant près d’une centaine de morts chaque jour, Washington vient d’autoriser le transfert de près de 2,3 milliards de dollars d’armement militaire vers l’Etat hébreu. A Londres, un groupe d’avocats et de juristes a «averti» le gouvernement britannique sur le fait qu’Israël viole le droit international et conseillé de «cesser immédiatement» toute vente d’armes à Tel-Aviv.

La célébration de la Journée de la terre se déroule dans un contexte de guerre génocidaire : Poursuite de la colonisation en Cisjordanie

31/03/2024

En ce 30 mars, marquant la commémoration de la Journée de la Terre, ou de la Nakba, des dizaines de Palestiniens ont été tués dans des raids, exécutés froidement par des tirs d’armes de guerre, écrasés par des chars ou arrêtés sommairement et transférés vers des lieux inconnus.

Israël sommé d’appliquer le droit international : La CIJ exige une cessation des opérations militaires

30/03/2024

Alors que le Conseil de sécurité débat, depuis mercredi dernier, des mesures pour faire appliquer la Résolution de cessez-le-feu immédiat adoptée par le Conseil de sécurité mardi et foulée aux pieds par l’entité sioniste, la CIJ a réaffirmé les injonctions imposées à Israël le 26 janvier de l’année en cours, en précisant leur caractère «obligatoire».

Tel-Aviv de plus en plus isolé

28/03/2024

Alors qu’Israël foule aux pieds la décision de cessez-le-feu, adoptée par le Conseil de sécurité, de nombreux Etats, y compris parmi ses alliés, appellent à des mesures pour faire respecter la résolution onusienne

Résolution du Conseil de sécurité de l’ONU sur le cessez-le-feu : Israël continue sa politique de rébellion contre le droit international

27/03/2024

Comme depuis 1948, Israël refuse d’obtempérer à la décision du Conseil de sécurité pour mettre un terme à son entreprise génocidaire à Ghaza.

Le congrès américain adopte une batterie de mesures : Un enveloppe de 3,3 milliards de dollars et l’impunité pour ses soldats

26/03/2024

La réponse des Américains à la famine qui s’est installée à Ghaza est axée sur une batterie de mesures qui comprend l’exclusion de l’Unrwa, agence onusienne qui maintien les Palestiniens en survie, de tout financement durant 12 mois, l’octroi sans conditions politiques d’une enveloppe financière de 3,3 milliards de dollars à Israël et, cerise sur le gâteau, l’interdiction à l’Autorité palestinienne d’engager ou de participer à toute procédure devant la CPI et la CIJ, à l’égard d’un Israélien pour des actes commis contre des Palestiniens, sous peine de perdre l’aide financière ainsi que la réduction drastique du financement accordé à la Cisjordanie.

Viol, torture et maltraitance des détenus palestiniens : L’autre guerre dans les geôles israéliennes

25/03/2024

Plus de 9000 détenus palestiniens sont dans les geôles israéliennes, dont 3500 en détention administrative, c’est-à-dire sans procès ni inculpation. De nombreuses ONG de défense des droits de l’homme ont dénoncé les conditions extrêmement difficiles de détention, citant «les mauvais traitements, la torture, les violences sexuelles, l’humiliation, le refus de nourriture, etc.» Les images de prisonniers mains ligotées et yeux bandés, exposés comme des trophées de guerre par les soldats israéliens, ont choqué plus d’un.

Projet de résolution des États-Unis de cessez-le-feu à Ghaza : La résolution américaine rejetée pour sa partialité

24/03/2024

Après des semaines de négociations, les Etats-Unis n’ont pu faire passer, vendredi, leur projet de résolution pour un cessez-le feu à Ghaza, en raison de son contenu partial. Le nouveau vote du Conseil de sécurité de l’ONU sur un cessez-le-feu est reporté à demain, a appris hier l’AFP de sources diplomatiques.

Demande sud-africaine de mesures conservatoires contre le génocide à Ghaza : Israël ignore les injonctions de la CIJ

21/03/2024

Dans sa réponse à la nouvelle demande sud-africaine, devant la CIJ (Cour internationale de justice), de mesures conservatoires additionnelles contre le génocide à Ghaza, l’Etat hébreu s’est contenté de s’attaquer de manière virulente à Pretoria, en qualifiant la requête de «scandaleuse» et «répugnante». Il fait le déni des neuf injonctions décrétées par la CIJ le 26 janvier et réaffirmées le 16 février dernier par cette haute juridiction onusienne.

Israël exécute des cadres de la police et des travailleurs humanitaires

21/03/2024

Après l’assassinat par l’entité sioniste du général de brigade Fayak Mabhouh, responsable de la sécurité des convois humanitaires vers le nord de Ghaza, et du lieutenant colonel Raed Al Bana, tué avec plusieurs membres de sa famille après le bombardement de sa maison familiale, c’est au tour du colonel Mahmoud Al Bayoumi, chef du commissariat de Nuseirat, de subir le même sort.

Par crainte des procès pour complicité de génocide : Le Canada, la Suède, l’Australie et l’UE rétablissent l’aide à l’Unrwa

18/03/2024

Le procès intenté par le Nicaragua à l’Allemagne devant la Cour internationale de justice (CIJ), pour complicité de «génocide» à Ghaza et dont les audiences auront lieu les 8 et 9 avril prochain à La Haye, fait tache d’huile. Certains pays alliés d’Israël ont suspendu leurs livraisons d’armes alors que d’autres ont annoncé la reprise du financement de l’Unrwa – dont la suspension a aggravé la situation humanitaire chaotique à Ghaza – de peur de se retrouver au banc des accusés pour leur soutien à la guerre génocidaire menée par l’entité sioniste.


Copyright 2024 . All Rights Reserved.