Abdelghani Aïchoune

Fethi Ghares, coordinateur national du MDS : «Le changement démocratique est inéluctable»

L’«offre politique» du président de la République, Abdelmadjid Tebboune, n’a pas eu apparemment un écho favorable auprès de la classe politique de l’opposition. «Cela s’apparente à un ballon-sonde venu sous la forme d’une initiative officieuse appelée rassemblement», a déclaré à cet effet le coordinateur national du Mouvement démocratique et social (MDS), Fethi Ghares. Lors d’une conférence de presse tenue au siège de son parti, celui-ci a estimé que ce «rassemblement» n’est qu’une «forme de soumission au choix du régime».

Quatre chefs de parti et une personnalité reçus à la présidence : Le renforcement du «front interne» au centre des discussions

Les consultations menées par la Présidence et entamées lundi se sont poursuivies en fin de semaine. Ainsi, après les présidents de Jil Jadid, Soufiane Djilali, et du mouvement El Bina, Abdelkader Bengrina, le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a reçu quatre autres chefs de partis politiques, Abdelaziz Belaïd (Front El Moustakbal), Abderrazak Makri (MSP), Tayeb Zitouni (RND) et Abou El Fadhl Baadji (FLN), et une personnalité, en l’occurrence Abdelaziz Rahabi.

Célébration de la Journée mondiale de la liberté de la presse en Algérie : Des médias mis à mal par le contexte économique

Il n’est un secret pour personne que la presse nationale traverse une période délicate, qui pourrait déboucher, à terme, et si des décisions ou mesures ne sont pas prises, à la remise en cause du pluralisme médiatique.

Journée mondiale de la liberté de la presse : Les médias au bord de l’asphyxie

Il y a un peu plus de deux semaines, un journal lancé il y a 30 ans, au lendemain de l’ouverture politique qu’a connue le pays à la suite des événements d’Octobre 1988, a cessé de paraître.

Enseignants-chercheurs : Une mise à la retraite qui fait polémique

Plus de 1200 enseignants universitaires ayant atteint l’âge de 70 ans seront mis à la retraite. C’est ce qu’a indiqué, jeudi dernier, le ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche scientifique.

Chambre d’accusation de la Cour d’Alger : Renvoi du dossier de Mouloudj au 11 mai

Le dossier qui concerne le journaliste Mohamed Mouloudj, ainsi que plusieurs autres détenus, en l’occurrence Ali Mimoun, Zahir Djemai, Boudjemaa Malek, Arezki Oulhadj, Hanafi Ould Mohand et Zahir Messaoudene, et qui devait être traité hier par la chambre d’accusation de la cour d’Alger, a été renvoyé au 11 mai prochain, a indiqué le Comité national pour la libération des détenus (CNLD).

Plusieurs syndicats avaient lancé cet appel : Une grève de deux jours dès aujourd’hui

Au-delà du mot d’ordre de grève en soi, cette action est également un pari pour les organisations syndicales qui font face à une «mise en garde» émise par le ministère du Travail.

Tebboune fait le point sur les relations algéro-espagnoles : «L’Algérie ne renoncera pas à son engagement d’approvisionner l’Espagne en gaz»

L’Algérie considère toujours que le «revirement» de l’Espagne pour ce qui de sa position vis-à-vis de la question du Sahara est «éthiquement et historiquement inadmissible», néanmoins, a affirmé le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, le pays «ne renoncera pas à son engagement d’approvisionner l’Espagne en gaz, quelles que soient les circonstances».

Le phénomène a pris de l’ampleur ces derniers jours : Le discours de la haine empoisonne la Toile

L’affaire de M’chedallah (Bouira) a fait réapparaître le discours de la haine, notamment sur les réseaux sociaux, devenus un défouloir de toutes les formes de racisme. Des propos haineux rapportés, ou juste partagés par beaucoup de pages ou des personnes identifiées.

Affaire des étudiants victimes d’arnaque : Demande de libération provisoire rejetée pour les influenceurs

La demande de libération provisoire des personnes, dont des influenceurs célèbres, impliquées dans l’affaire relative à l’arnaque dont ont été victimes 75 étudiants, a été rejetée par la chambre d’accusation de la cour d’Alger. Celle-ci a confirmé la décision du juge d’instruction près le tribunal de Dar El Beïda prise à l’encontre des mis en cause, au nombre de 11, comme l’ont rapporté certaines sources.

Les syndicats «déçus» par la dernière mesure relative au point indiciaire : Le front de la contestation s’élargit

Les travailleurs ont émis un grand espoir sur les promesses faites par le Président et son Premier ministre, qui ont annoncé des augmentations conséquentes et une amélioration du pouvoir d’achat des travailleurs», a indiqué à El Watan le coordinateur de la CSA, Boualem Amoura.

La hausse des pensions de retraite a été décidée en Conseil des ministres : La revalorisation entrera en vigueur le mois prochain

Des retraités ont tenté, hier, premier jour de versement des pensions au niveau des bureaux de poste, de vérifier si la revalorisation décidée le 10 avril en Conseil des ministres était entrée en vigueur ou non, notamment pour celle de l’année 2021.

Après une condamnation de cinq ans dans une autre affaire : Mohad Gasmi écope de trois ans de prison ferme

Le militant anti-gaz de schiste, Mohad Gasmi, a été condamné jeudi par le tribunal criminel d’Adrar à trois ans de prison ferme. Selon des avocats, il est poursuivi dans ce dossier pour des chefs d’accusation relatifs à «des informations secrètes» et «outrage au Président et à un corps constitué». C’est sa deuxième affaire. Dans la première, il avait écopé d’une peine de cinq ans de prison ferme.

La directrice de la chaîne Echourouk convoquée par l'ARAV : Un deuxième feuilleton… une autre polémique

L’ARAV a convoqué, mardi, la directrice de la chaîne Echourouk TV suite aux plaintes qu’elle a reçues concernant «des dépassements attentatoires à la sacralité du mois de Ramadhan».

La CSA a exprimé sa «consternation» après l’annonce de la grille indiciaire : Des mouvements de protestation en perspective

Le pouvoir d’achat des citoyens ne cessent de se détériorer. Les mesures, qui ont été prises récemment par les plus hautes autorités du pays dans l’objectif de l’améliorer, ne semblent pas être une réponse qui soit à la hauteur des attentes, d’après plusieurs organisations syndicales.

Il avait été libéré le 30 mars dernier : Lazhar Zouaimia empêché de rentrer chez lui à Montréal

L’Algérien vivant au Canada, Lazhar Zouaimia, a été empêché, samedi 9 avril, de rentrer chez lui à Montréal, par la PAF de l’aéroport international Houari Boumediene d’Alger.

«SOS Bab El Oued» : Nacer Meghnine quitte la prison

Le président de l’association SOS Bab El Oued, Nacer Meghnine, a quitté la maison d’arrêt d’El Harrach, mardi soir, après avoir purgé sa peine d’un an de prison ferme, il devait quitter la prison le 20 avril. Arrêté le 17 avril 2021, lors de la marche du vendredi, Meghnine avait été placé en détention provisoire trois jours plus tard (le 20 avril).

L’interminable crise du lait…

Les images des grandes files d’attente pour l’achat d’un sachet de lait, un sac de semoule ou un bidon d’huile, ne cessent de faire le tour de la toile. Ceci à un moment où certains responsables du secteur tentent, pour la énième fois, de rassurer quant à la disponibilité de ces produits de large consommation.

Médias : Des intellectuels lancent une pétition pour la «préservation» de Liberté

Plusieurs intellectuels, chercheurs, universitaires et artistes ont signé une pétition dans laquelle un appel est lancé pour la «préservation» du quotidien francophone Liberté, dont la fermeture devrait intervenir ce mercredi. «Inquiets du sort réservé au journal Liberté (sa fermeture annoncée), nous, intellectuels, universitaires, chercheurs et artistes algériens, profondément attachés au pluralisme médiatique, ne pouvons rester insensibles au risque de la disparition d’un titre qui porte la voix plurielle de l’Algérie.

Saïd Salhi. Vice-président de la Ligue algérienne de défense des droits de l’homme (LADDH) : «Nous souhaitons la clôture du dossier des détenus d’opinion»

Le vice-président de la Ligue algérienne de défense des droits de l’homme (LADDH), Saïd Salhi, nous livre dans cet entretien ses impressions quant à la libération mercredi 30 et jeudi 31 mars dernier d’une cinquantaine de détenus d’opinion. Selon lui, il s’agit d’une «libération partielle», tant par rapport au nombre total de détenus d’opinion, qui avoisinerait les 300, que pour ce qui est du fait qu’il s’agit de libérations «provisoires».


Copyright 2023 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer