L’APN leur a rendu hier un hommage : «Les femmes palestiniennes subissent une guerre d’extermination»

11/03/2024 mis à jour: 19:44
856

L’Assemblée populaire nationale (APN) a rendu hier un vibrant hommage à la femme palestinienne et aux icônes de la Révolution algérienne. Des moudjahidate, des députés et des représentantes de la société civile ont pris part à la journée parlementaire organisée par la Chambre basse du Parlement à l’occasion du 8 Mars et dédiée à la femme palestinienne.

Une femme qui représente, selon les intervenants à cette rencontre, l’un des symboles les plus importants de résilience et de résistance contre l’occupation. Tout comme la femme algérienne qui, à travers sa participation à la glorieuse Révolution du 1er Novembre, se veut un modèle à suivre par toutes les femmes du monde.

En dépit de toutes les violations commises par l’entité sioniste contre la femme palestinienne, cette dernière, relève le président de l’APN, Brahim Boughali, demeure debout et ne s’est pas pliée devant l’occupation, espérant une victoire et la libération de la Palestine.

En cette Journée internationale de la femme, Ghaza pleure les 9000 femmes tuées de sang-froid sur les 30 960 décès enregistrés jusque-là. Les femmes et les enfants sont les plus vulnérables parmi ces populations. «Depuis le déclenchement du conflit, plus de 9000 femmes palestiniennes sont tombées au champ d’honneur ces cinq derniers mois.

Les Palestiniennes sont victimes d’humiliations, de meurtres, de tueries, de tortures et de déplacements», condamne Fayez Abou Attia, ambassadeur de la Palestine en Algérie. Pour le troisième homme de l’Etat, cette journée intervient dans un contexte particulier et différent.

Une circonstance dans laquelle les femmes palestiniennes subissent une guerre d’extermination. Une guerre qui cible, dit-il, toutes les valeurs pour lesquelles l’humanité a payé, tout au long de l’histoire, un lourd tribut.

Des martyrs, des moudjahidine, des militants et militantes se sont sacrifiés pour ces valeurs. Et l’Algérie, à travers ses hommes et ses femmes libres, était un exemple dans ce domaine.

«La célébration, aujourd’hui, de la femme palestinienne au sein de l’Assemblée est, à la fois, un hommage à celle-ci pour ses grands sacrifices et un engagement en faveur de sa cause juste, soutenue par tous les peuples libres du monde qui rejettent l’esclavage et la tyrannie».

Dans le même temps, il s’agit là, souligne M. Boughali, d’une affirmation que l’Algérie, avec ses femmes et ses positions officielles et populaires ainsi que sa conscience collective a été et demeure à l’avant-garde des pays et des peuples refusant cette barbarie.

L’Algérie enregistre, de ce fait, avec honneur que la cause palestinienne est parmi ses causes nationales. «Nous soutenons la femme palestinienne et nous lui transmettons de l’histoire glorieuse des révolutionnaires algériennes, ce qui renforce sa résolution et augmente sa détermination.

Et cela pour qu’elle sache que la vérité, la justice et la dignité vont triompher et que l’injustice des oppresseurs cessera tôt ou tard.» A ce titre M. Boughali souligne qu’aucun droit ne sera perdu tant qu’il est réclamé, notamment par une grande femme qui, à côté de son frère, défend l’honneur et transmet à ses enfants le sens du patriotisme et de l’attachement à la terre. 

 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.