Plus de 13 000 enfants tués depuis le 7 octobre

19/03/2024 mis à jour: 21:46
1218
Photo : D. R.

Le porte-parole du Fonds des Nations unies pour l’enfance (Unicef), James Elder, a rapporté que plus de 13 000 enfants ont été tués à Ghaza, théâtre d’une guerre génocidaire sioniste depuis le 7 octobre 2023.

Dans un message partagé sur la plateforme X, James Elder a affirmé que «plus de 13 000 enfants ont été tués à Ghaza», réitérant son appel à un cessez-le-feu.

De sont côté, le chef de l’Organisation mondiale de la santé (OMS), Tedros Adhanom Ghebreyesus, a exprimé son inquiétude après que les forces sionistes aient lancé, plus tôt, une attaque contre le plus grand hôpital de Ghaza, Al Shifa, avertissant que les attaques «mettaient en danger les agents de santé, les patients et les civils».

«Nous sommes terriblement inquiets de la situation à l’hôpital Al Shifa, dans le nord de Ghaza», a écrit Tedros Adhanom Ghebreyesus sur X, anciennement Twitter. Il a averti que «toute hostilité ou militarisation de l’établissement mettrait en danger les services de santé, l’accès aux ambulances et la livraison de fournitures vitales».

Pour sa part, le chef de l’Office de secours et de travaux des Nations unies pour les réfugiés de Palestine (Unrwa) a déclaré que la faim dans la bande de Ghaza était «d’origine humaine».

«Nous sommes engagés dans une course contre la montre pour tenter d’inverser l’impact de la faim croissante et de la famine imminente dans la bande de Ghaza», a déclaré le chef de l’Unrwa, Philippe Lazzarini, lors d’une conférence de presse au Caire.

La crise peut être résolue et inversée grâce à une volonté politique appropriée et Ghaza peut être «inondée» de nourriture via les points de passage, a-t-il ajouté.

La guerre meurtrière contre Ghaza, qui dure depuis le 7 octobre, a fait 31 726 martyrs palestiniens, pour la plupart des femmes et des enfants, et 73 792 blessés.  

 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.