En dépit du plafonnement des prix du G7 : Les revenus pétroliers de la Russie en hausse

26/09/2023 mis à jour: 23:06
1321
Photo : D. R.

Combinée à la hausse des prix du pétrole, la capacité croissante de la Russie à éviter le plafonnement des prix devrait permettre à ses recettes d’exportation de pétrole d’augmenter de 15 milliards de dollars cette année, selon des données du Financial Times, après une baisse significative, au lendemain du déclenchement de la guerre en Ukraine.

«La Russie devrait profiter de revenus plus élevés, grâce à ses exportations de pétrole cette année, malgré le plafonnement des prix imposé au pays par le G7 et l’UE, en réponse à l’invasion de l’Ukraine par ce pays», indique Oil Price qui cite une analyse des données sur les transports maritimes répercutée par le Financial Times.

Celui-ci souligne que la Russie expédie, désormais, les trois quarts de son pétrole à l’étranger sans assurance occidentale – l’un des outils utilisés par le G7 et l’UE pour faire respecter le plafond de 60 dollars le baril.

En évitant les assureurs occidentaux, les exportateurs peuvent éviter le plafonnement des prix du G7, ce qui augmenterait les revenus d’exportation de pétrole de la Russie, indique le média américain. Le journal précise que la Russie exportait la moitié de son pétrole sans assurance occidentale, ce qui suggère que «Moscou est de plus en plus apte à contourner le plafond».

Pendant ce temps, les prix du pétrole sont en nette hausse et le brut russe ne fait pas exception. Le brut de l’Oural se négocie à près de 79 dollars le baril, et l’ESPO, le mélange d’Extrême-Orient, se négocie à plus de 88 dollars le baril. Ces révélations surviennent, indique Oil Price, alors que le département du Trésor américain a assuré à plusieurs reprises que le plafonnement des prix fonctionnait comme prévu.

«En seulement six mois, le plafonnement des prix a contribué à une baisse significative des revenus russes à un moment clé de la guerre», avait déclaré, en juin dernier, le secrétaire adjoint au Trésor, Wally Adeyemo. En août, le secrétaire adjoint par intérim à la politique économique, Eric Van Nostrand, a déclaré qu’il était «convaincu que le plafonnement des prix atteint son double objectif : restreindre les revenus russes, tout en aidant à stabiliser les marchés de l’énergie».

Des analyses critiques avaient ciblé, dès le début, la décision du plafonnement des prix, ses auteurs ayant souligné que «son application serait un défi, tandis que son contournement serait relativement facile». En effet, les assureurs russes, chinois et indiens sont intervenus pour remplacer les majors occidentales, et ce que les médias occidentaux appellent une «flotte sombre» de pétroliers a été mise en place pour expédier le brut russe à travers le monde, sans la participation des sociétés occidentales.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.