Éducation nationale : Belaabed rassure les syndicats

24/02/2024 mis à jour: 04:37
1110
Photo : D. R.

Le ministre de l’Education nationale, Abdelhakim Belaabed, s’est montré rassurant, jeudi, à l’égard des syndicats, qui ont exprimé leur déception suite au report de la présentation du projet de Loi fondamentale sur les statuts et le régime indemnitaire des corps spécifiques de l’éducation nationale.

S’exprimant lors d’une visite de travail dans la wilaya de Khenchela, M. Belaabed a soutenu que le report de la présentation du projet de Loi fondamentale sur les statuts et le régime indemnitaire des corps spécifiques de l’éducation nationale, décidé en Conseil des ministres le 18 février, est motivé par la nécessité d’en améliorer le contenu.

Les améliorations à apporter devront être en adéquation avec les aspirations de la communauté éducative, et de l’enseignant en particulier, a souligné le ministre lors d’une conférence de presse organisée à l’école primaire Bachir Ghandous du groupement d’habitations secondaire d’Igouban, dans la commune de Chelia.

La nouvelle loi organique des travailleurs de l’éducation constituera «un acquis stratégique pour le secteur et conférera davantage de stabilité à l’école algérienne», a ajouté M. Belaabed. Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, «suit personnellement l’élaboration du projet de loi organique et du régime indemnitaire des travailleurs du secteur de l’Education nationale» et «attache une grande importance à cette corporation afin qu’elle soit à la place qui lui sied dans la société», a encore rassuré le ministre.

Des réunions avec les syndicats du secteur de l’Education nationale seront «bientôt programmées», a confié le ministre, notant qu’il n’a «jamais cessé de rencontrer les partenaires sociaux» qu’il «considère comme une force d’accompagnement et de propositions pour garantir le progrès de ce secteur stratégique».

Evoquant les examens de fin d’année scolaire, il a fait savoir que les préparatifs «battent leur plein en prévision de ces échéances nationales selon un calendrier précis après la numérisation des inscriptions», et espère que les résultats seront «à la hauteur des aspirations et des efforts consentis par l’Etat».

Par ailleurs, il s’est réjoui du «chemin important parcouru par son secteur en matière de numérisation». Le ministre, qui visitait l’école primaire numérique Larbi Tebessi, au chef-lieu de wilaya, a indiqué que le département de l’Education nationale a numérisé de nombreuses opérations exigeant précision, transparence et impartialité de traitement, ce qui a contribué au développement du secteur qui s’attelle, grâce à la numérisation, à la préparation et à l’organisation des examens pour 11 millions d’élèves inscrits dans 30 000 établissements des trois cycles de l’enseignement, employant près d’un million de travailleurs.

Il a annoncé que son département ministériel s’apprête à programmer un séminaire pour évaluer le dossier de la numérisation, qui constitue «une des solutions efficaces pour le développement et le progrès du secteur».

Une rencontre nationale qui verra les responsables en charge de ce dossier exprimer leurs préoccupations, le ministère s’engageant à lever tous les obstacles auxquels ils sont confrontés afin et de parachever la numérisation du secteur à 100%, selon lui. Le ministère de l’Education nationale poursuit, d’après lui, la fourniture de tablettes électroniques, à la veille de chaque rentrée scolaire, aux différentes écoles disséminées dans tout le pays. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.