Ramtane Lamamra : «œuvrer pour un nouveau départ»

01/11/2022 mis à jour: 08:22
2556
Ramtane Lamamra, ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger

Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, a affirmé, lundi soir, que l’ordre du jour que les ministres ont convenu de soumettre aux dirigeants arabes lors du 31e Sommet à Alger, revêt «un niveau élevé de pertinence». Durant une conférence de presse animée au Centre international des conférences Abdelatif Rahal, à la veille de l’ouverture des travaux du Sommet arabe, M. Lamamra a indiqué que «des accords approfondis ont cristallisé les réunions des délégués permanents, des hauts responsables et des ministres des Affaires étrangères, lesquelles ont donné lieu à une révision du projet d’ordre du jour». M. Lamamra a qualifié par ailleurs, les réunions préparatoires de «réussites», indiquant qu’ils suivent un processus cohérent. Une étape pour la présentation des positions qui pourraient être divergentes, une seconde pour rapprocher les vues à travers la concertation et le respect à l’égard d’opinions différentes non sans passer par les consensus, hormis certaines questions décisives, à l’instar de la cause palestinienne qui fait l’unanimité». A l’issue de la réunion préparatoire tenue à huit clos le jour même, le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, M. Lamamra, a indiqué que l’Algérie «fonde beaucoup d’espoir sur la contribution de tout un chacun pour amorcer un nouveau départ à l’action arabe commune suivant une démarche qui puisse transcender les approches traditionnelles pour répondre aux exigences du présent». Le chef de la diplomatie algérienne a, en outre, salué les quatorze factions palestiniennes pour leur adhésion à l’initiative de réconciliation lancée par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, en coordination avec le Président Mahmoud Abbas, une démarche couronnée par la signature de la «Déclaration d’Alger» qui sanctionne la conférence d’unification des rangs palestiniens pour l’unité nationale. Le responsable a cité dans ce sens «la délicatesse de la mission»,  marquée par un processus politique à l’arrêt et un occupant qui persiste dans sa politique du fait accompli».  

Copyright 2024 . All Rights Reserved.