Place Idir Youcef à Constantine : La plaque commémorative d’un chahid devant la poubelle

22/06/2023 mis à jour: 22:40
1524

Il y a une trentaine d’années, le nom du martyr Idir Youcef trônait sur la place qui portait son nom, où se trouvait également le fameux Immeuble Cadeau, situé à quelques pas du boulevard Mohamed Belouizdad, en plein centre-ville de Constantine.

 Après la démolition de la bâtisse en 1997, une placette sera aménagée sur les lieux, mais il n’y aura plus de place pour la plaque commémorative du valeureux martyr. Comble d’ironie, une simple feuille de tôle verte sera placée sur la clôture du jardin Guessoum Mohamed, devant une poubelle. 

Les services de la commune de Constantine n’ont même pas pris la peine de mentionner la date de naissance et de décès du chahid Idir Youcef, comme cela a été fait pour toutes les plaques placées un peu partout dans la ville.

 «Nous ne comprenons pas pourquoi ce mépris et cette offense pour la mémoire d’un martyr de cette ville et de l’Algérie ; placer une plaque commémorative devant une poubelle est un comportement inadmissible que nous déplorons, car il s’agit d’une insulte à l’histoire du combat des hommes de sa trempe pour la liberté et l’indépendance de leur pays», ont dénoncé des membres de sa famille, qui ont pris contact avec El Watan. 
Les faits sont bien remarquables sur les lieux où nous nous sommes déplacés, hier. 

Pis, la plaque portant le nom d’Idir Youcef était accrochée avec un simple fil de fer à une poutre de la clôture du jardin Guessoum. Devant un tel scandale, si on peut bien le qualifier ainsi, on est en droit de s’interroger sur le rôle des services de la municipalité chargée de pareille mission, et qui semblent avoir complètement ignoré le nom du martyr Idir Youcef, ancien membre de l’ALN à Constantine, mort au combat en 1957 à Ouled Rahmoune. 

La direction des moudjahidine, mais aussi l’Organisation des moudjahidine et celle des enfants de chouhada sont-elles au courant de cette ultime humiliation ? Sinon leur réaction est vivement recommandée pour corriger ce qui devait l’être depuis longtemps. «Nous demandons la réhabilitation de la mémoire du martyr Idir Youcef qui a quand même le droit à tous les honneurs comme tous les martyrs de ce pays», ont réclamé des membres de sa famille. 

Un droit bien légitime à la veille de la commémoration du 61e anniversaire de l’indépendance le 5 juillet prochain, en plaçant une plaque avec support en bonne et due forme, bien visible sur la place même qui porte le nom du martyr Idir Youcef avec les dates de naissance et de décès, et non pas par une plaque quelconque accrochée avec un fil de fer près d’une poubelle.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.