Perturbation du trafic maritime en mer Rouge : Forte hausse des coûts d’expédition des conteneurs

16/01/2024 mis à jour: 22:56
1580

Les transporteurs maritimes imposent désormais des coûts plus élevés pour l’acheminement des porte-conteneurs, à la suite des attaques contre les navires par des Houthis du Yémen. Les coûts mondiaux moyens pour expédier des conteneurs ont presque doublé depuis fin novembre en raison de la déviation imposée aux navires qui évitent désormais la mer Rouge.

Les tarifs ont augmenté également en raison de la hausse des coûts de carburant et d’assurance et le manque de disponibilité des porte-conteneurs, les voyages étant plus longs. De nouvelles augmentations de coûts qui alimentent, selon The Wall Street Journal, les tensions entre les importateurs et les transporteurs maritimes.

«Les coûts plus élevés frappent même les importateurs qui négocient des tarifs contractuels à plus long terme, selon les experts du secteur, car les opérateurs imposent des suppléments allant de plusieurs centaines de dollars à plus de 1000 dollars par carton pour couvrir la hausse des coûts résultant des détournements de la mer Rouge.

Les malheurs de certains expéditeurs sont aggravés par les restrictions imposées au canal de Panama, où une sécheresse limite le nombre de navires pouvant transiter par la voie navigable», indique le média américain. Depuis plusieurs semaines, les Houthis lancent des dizaines d’attaques contre des navires commerciaux naviguant en mer Rouge, qui donne accès au canal de Suez et aux routes commerciales vers l’Europe occidentale et les Etats-Unis.

Une voie de navigation utilisée par environ un tiers du fret mondial de conteneurs. «Les hausses des tarifs se sont accélérées ces deux dernières semaines sur les routes qui empruntent traditionnellement le canal de Suez.

Le prix du marché au comptant pour le transport de conteneurs entre la Chine et Rotterdam aux Pays-Bas a atteint 3577 dollars au cours de la semaine se terminant le 4 janvier, soit une augmentation de 115% par rapport à la semaine précédente», note le Wall Street Journal.

Les responsables du transport maritime estiment que les dix plus grands opérateurs de navires-conteneurs ont été contraints de dévier depuis début décembre. Environ 200 milliards de dollars de marchandises – devant transiter habituellement par la mer Rouge – vers d’autres voies de navigation.
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.