Nouvelles manifestations de soutien à travers le monde

23/10/2023 mis à jour: 05:28
3129
Les soutiens aux Palestiniens appellent à manifester à Paris malgré l'interdiction - Photo : D. R.

L’agression israélienne à Ghaza continue de provoquer un élan de solidarité à travers le monde. Ce week-end, des milliers de personnes se sont rassemblées dans de nombreuses villes du globe en signe de soutien avec la Palestine.

En France, plusieurs milliers de manifestants se sont rassemblés, hier, à Paris pour demander l’arrêt des opérations militaires d’Israël à Ghaza, à l’appel d’un collectif réunissant notamment des organisations marquées à gauche. «Israël assassin, Macron complice», «Pas de paix sans décolonisation», les  participants à ce rassemblement organisé place de la République ont multiplié les slogans pro-palestiniens, à l’occasion de cette première manifestation parisienne à ne pas avoir initialement fait l’objet d’une interdiction par la  préfecture de police de Paris.

La veille, plusieurs rassemblements de soutien aux Palestiniens et aux habitants de la bande de Ghaza ont eu lieu en France, dont Lyon où se sont réunies plus d’un millier de personnes dans une manifestation autorisée au dernier moment. Un drapeau géant a été déployé sur la place des Terreaux, devant l’Hôtel de ville de Lyon, aux cris de «Ghaza, on est là !» et «Palestine vivra, Palestine vaincra».

Quelque 1100 personnes, selon le décompte de la préfecture, se sont retrouvées quelques heures seulement après que le tribunal administratif a retoqué l’interdiction initiale de cette manifestation. Dans plusieurs villes de France, où les manifestants demandaient la levée du blocus, ce sont les mêmes slogans : «Nous sommes tous des enfants de Palestine», mais aussi «Israël assassin, Macron complice», repris à Lyon, Metz ou Rennes.

En Tunisie,  plus de 1000 manifestants se sont de nouveau rassemblés, avant-hier, devant l’ambassade de France à Tunis, réclamant le départ de l’ambassadeur et exprimant leur soutien aux Palestiniens dans leur guerre avec Israël. «Le renvoi de l’ambassadeur est un devoir», «Pas d'ambassade française sur le sol tunisien», «Les Français et les Américains, alliés des sionistes», ont notamment scandé les manifestants réunis à l’appel de la centrale syndicale UGTT.  De nombreux Tunisiens reprochent à Paris de soutenir Israël dans sa guerre avec le Hamas à Ghaza.

En Grande-Bretagne, près de 100 000 personnes ont marché, avant-hier, à Londres pour réclamer «la fin de la guerre à Ghaza» et soutenir les Palestiniens. Le cortège qui s’est élancé en direction de Whitehall, la rue qui mène à Downing Street, a scandé sans relâche : «Libérez la Palestine», avec des dizaines de drapeaux palestiniens et de pancartes, sur lesquelles on pouvait lire «Ghaza : cessez le massacre» ou «Stop à l’occupation».

D’autres mobilisations avaient également lieu le même jour à Birmingham, dans le centre de l’Angleterre, Dublin ou encore à Cardiff, au Pays de Galles. Des milliers de personnes avaient déjà manifesté, la semaine passée, à Londres en soutien aux Palestiniens. Quinze personnes avaient été arrêtées pour «diverses infractions», avait indiqué Scotland Yard.

Au  Canada, des centaines de personnes ont marché, avant-hier, dans les rues de Québec pour exprimer leur soutien aux Palestiniens. Les manifestants ont dénoncé «les crimes de guerre» dans la bande de Ghaza. Slogans à l’appui, ils réclamaient également un cessez-le-feu. «Arrêtez l’occupation», scandaient les manifestants, sous une pluie battante. Une foule s’est d’abord rassemblée devant l’Assemblée nationale du Québec pour ensuite se diriger devant le consulat américain. Le Service de police de la ville de Québec (SPVQ) a estimé qu’il y a eu environ 1000 participants à la marche.

En Egypte, des dizaines de milliers d’Egyptiens sont descendus dans la rue, vendredi dernier, pour apporter leur soutien aux Palestiniens à Ghaza, dont quelques milliers sur l’emblématique place Tahrir du Caire. Ils ont scandé «Paix, liberté, Palestine arabe» et «Le peuple veut la chute d’Israël», détournant les deux principaux slogans de la «révolution» de 2011 qui a renversé le président Hosni Moubarak.

Deux manifestations populaires de soutien à la Palestine ont été organisées en Argentine et en Equateur, pour protester contre les attaques sionistes en cours sur la bande de Ghaza depuis le 7 octobre, a rapporté l’agence Anadolu. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.