Mexique: le président sonne le glas de l'agence de presse Notimex

16/04/2023 mis à jour: 13:44
AFP
919

Le président mexicain Andrés Manuel López Obrador a annoncé la fin de l'agence de presse publique Notimex, en grève depuis trois ans, laissant entendre qu'elle était inutile puisqu'il donnait une conférence de presse quotidienne. "En vérité, nous n'avons plus besoin d'une agence de presse dans le gouvernement", a-t-il déclaré lors de sa conférence de presse quotidienne. Une agence de presse d'Etat est d'autant moins nécessaire que "nous avons la +mañanera+", a-t-il ajouté, en se référant à son propre rendez-vous matinal avec les journalistes du lundi au vendredi. Lors de cette conférence de presse de deux à trois heures, le président repasse en détail la situation du pays, répond aux journalistes et critique souvent de nombreux médias et leaders d'opinion qu'il taxe de "mafia du pouvoir". Une fois par semaine, l'une de ses jeunes collaboratrices se livre à un jeu "des mensonges", sorte de revue de presse pour invalider des informations jugées fausses par la présidence. Le gouvernement "est en train de parvenir à un accord" avec les salariés de Notimex pour liquider l'agence, a-t-il ajouté. L'agence Notimex avait vu le jour le 20 août 1968, quelques semaines avant les Jeux olympiques de Mexico. L'agence était parvenue à disposer d'un réseau de correspondants à l'intérieur et à l'extérieur du Mexique, en texte, photo et vidéo. En février 2020, les salariés se sont mis en grève pour dénoncer la gestion de la directrice nommée par Lopez Obrador en 2019, Sanjuana Martinez. De source syndicale, 241 personnes ont été licenciées depuis mars 2019. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.