Mascara : Lutte contre les pratiques commerciales frauduleuses

16/03/2024 mis à jour: 19:15
1373

Assurer la sécurité des consommateurs et faire respecter les normes sanitaires par les commerçants à travers la ville, -dont certains écoulent leurs produits dans des conditions douteuses-, est l’objectif affiché du bureau de la santé et de l’hygiène de la commune de Mascara qui s’en va en guerre contre ces pratiques frauduleuses.

 

Le bureau de la santé et de l’hygiène de la commune de Mascara demeure engagé dans ses missions pour assurer la sécurité des consommateurs et faire respecter les normes sanitaires par les commerçants à travers la ville. Lors de chaque visite sur les marchés et dans les quartiers, des infractions récurrentes sont constatées. 

Parmi les plus fréquentes, on trouve la vente de produits alimentaires périmés ou conservés dans des conditions insalubres, souvent sans réfrigération adéquate. Le mois dernier, d’importantes quantités de produits alimentaires impropres à la consommation humaine ont été découvertes lors des inspections sur le terrain menées par les membres du bureau de préservation de la santé et de prévention des épidémies de la commune. 

Belabbas Ahmed, vice-président chargé de la santé et de l’hygiène à l’Assemblée populaire communale (APC) de Mascara, nous a relaté, avant-hier, que certains commerces vendaient des produits alimentaires dans des conditions sans aucun respect des normes sanitaires et d’hygiènes, ce qui nécessite, sur les lieux, de décider des mesures de saisie et de destruction. 

Les saisies, nous dit-on, comprenaient des quantités de viandes rouge et blanche, des abats de bétail et de volailles et des saucisses impropres à la consommation humaine, exposés ou transportés sans respect des normes sanitaires par certains bouchers et autres grossistes. De plus, des vendeurs de poissons, des restaurants et d’autres commerçants de produits alimentaires ont vu leurs produits, à savoir des tripes, des poissons, du lait, des pâtes et des olives confisquées en raison de leur non-conformité aux conditions d’hygiène. 

Ces mesures ont également été prises dans les salons de coiffure et les boutiques de produits de beauté, où divers produits cosmétiques et d’hygiène corporelle périmés ou d’origine inconnue ont été également saisis, ainsi que des couches pour bébés et mouchoirs de mauvaise qualité.  Belabbas Ahmed a souligné que les commerçants contrevenants reçoivent des avertissements en fonction de la gravité de leurs infractions, pouvant aller jusqu’à la fermeture temporaire de leur commerce en cas de récidive intentionnelle. 

En préparation du mois de ramadan, le bureau de la santé et de l’hygiène poursuit, en outre, ses missions de nettoyage des mosquées à travers la ville de Mascara. 

Une initiative qui sera maintenue tout au long du mois béni, tout en continuant les inspections régulières des commerces et des marchés de proximité pour protéger les consommateurs des risques d’origine alimentaire et des pratiques commerciales trompeuses.                                

Copyright 2024 . All Rights Reserved.