Lutte contre la drogue et la criminalité : L’Algérie lance le programme «Youth4 Impact»

14/05/2023 mis à jour: 09:51
1488
L'initiative vise à renforcer la résilience des jeunes - Photo : D. R.

Misant sur la sensibilisation et la prévention, cette nouvelle approche, intitulée «Youth4Impact», (impact de la jeunesse) est rendue effective avec la collaboration de l’Office onusien contre la drogue et le crime (UNODC) pour la zone MENA (Romena).

Dans sa stratégie de lutte contre la drogue et la toxicomanie, l’Algérie a mobilisé tous les moyens humains et logistiques nécessaires pour contenir le phénomène, à l’intérieur du pays et aux frontières. Dans cette bataille sans répit, elle vient de rejoindre plusieurs pays de la région du Moyen-Orient et de l’Afrique du Nord (MENA) dans un nouveau programme, qui s’adresse particulièrement aux jeunes, des deux sexes. Misant sur la sensibilisation et la prévention, cette nouvelle approche, intitulée «Youth4Impact», (impact de la jeunesse) est rendue effective avec la collaboration de l’Office onusien contre la drogue et le crime (UNODC) pour la zone MENA (Romena).

L’objectif est de renforcer la résilience des jeunes face à la consommation de produits stupéfiants, à la violence et à la criminalité. Son application sur le terrain, au regard de sa portée pluridisciplinaire, implique différents partenaires, dont les ministères des Affaires étrangères, de la Jeunesse et des Sports, de l’Education nationale et celui de la Justice, l’Office de lutte contre la drogue et la toxicomanie, ainsi que la Direction générale de la Sûreté nationale.

Selon un communiqué de presse, «Youth4impact vise à habiliter les jeunes, des deux sexes, en situation de vulnérabilité et à risque, à faire face aux défis de la vie et à devenir plus résilient face à la criminalité, la violence et les drogues». Il a déjà été mis en œuvre avec un franc succès dans plusieurs pays de la région ciblée, particulièrement en Egypte, Liban, Libye, Palestine et Soudan. Selon la même source, les résultats de ce programme, soutenu par le ministère fédéral allemand de la Coopération économique et du Développement, sont probants.

Il a eu un impact positif sur la vie de 34 414 jeunes en 2022, en référence à un rapport publié récemment. Dans la pratique, le projet s’articule autour de trois principaux axes. Il est question de la consolidation des cadres juridiques, politiques et institutionnels pour la prévention de la consommation de drogues et de la criminalité, le renforcement de la réponse des systèmes et secteurs pertinents aux besoins des jeunes vulnérables et de leurs familles, et enfin leur autonomisation.

Le lancement officiel de «Youth4Impact», le 9 mai, a été acté par l’organisation de 4 ateliers «Line Up ! Live Up», comprendre «Signalez ! Vivez» qui verront la participation de 120 professionnels exerçant auprès des jeunes. Favoriser la résilience face à la drogue passe aussi par la pratique sportive et la promotion de l’activité physique. Ce à quoi les animateurs de ces ateliers vont s’atteler, entre autres.

En accord avec la stratégie de l’ONUDC pour la période 2021-2025, mettant l’accent sur l’autonomisation des jeunes en tant qu’approche transversale, ledit programme qui a pour devise «Pour les jeunes» et «avec les jeunes» permet la co-création. Il est également en adéquation avec le cadre régional de l’ONUDC pour les Etats arabes pour la période 2023-2028, qui reconnaît les jeunes comme l’un des principaux accélérateurs pour renforcer la prévention de la criminalité, de la violence et la justice pénale, est-il rappelé. «Le programme pour les jeunes est un catalyseur essentiel pour la réalisation des objectifs de développement durable (ODD) 2030 en Algérie, en particulier pour la promotion des sociétés pacifiques et durables», indique l’instance onusienne.

Saisie de quantités considérables de drogues à Oran et Alger

Les services des Douanes ont saisi plus de 178 000 comprimés psychotropes au port d’Oran, ainsi qu’une quantité de 785 grammes de kif traité à Alger, a indiqué, hier, un communiqué de la Direction générale des Douanes. «Les agents des douanes de l’inspection principale des brigades relevant des services de l’inspection divisionnaire des douanes du port d’Oran, dans le territoire de compétence de la direction régionale des douanes d’Oran, ont saisi une quantité de 178 185 comprimés psychotropes», a précisé le communiqué.

Cette importante saisie est intervenue suite à «la fouille d’une voiture en provenance d’Almeria (Espagne), où la quantité de comprimés psychotropes avait été soigneusement dissimulée dans une cache», indique le communiqué. Par ailleurs, «les agents de la brigade mobile spécialisée dans la lutte contre la contrebande relevant de la direction régionale des douanes d’Alger, ont saisi une quantité de 785 grammes de kif traité à bord d’un véhicule de tourisme, ainsi qu’une somme d’argent en monnaie nationale provenant des recettes de vente de ces stupéfiants», ajoute le même communiqué. «Trois individus ont été arrêtés et déférés devant les juridictions compétentes», selon la même source.

Ces deux opérations dénotent «la vigilance et la mobilisation totale des agents de la Douane algérienne en matière de lutte contre le trafic de stupéfiants, sous toutes ses formes, dans le cadre de la préservation de la santé et de la sécurité du citoyen et du maintien de la sécurité et de l’ordre publics», conclut le communiqué. (APS)

Copyright 2024 . All Rights Reserved.