Le projet officiellement relancé : Un deuxième CHU pour Constantine

24/03/2022 mis à jour: 20:53
3072
Le CHU Ben Badis connaît une pression qui devra s’atténuer avec la réception de la nouvelle structure

Après avoir subi un gel à l’instar de plusieurs projets structurants dans la wilaya de Constantine, faisant les frais de la crise économique qu’a connue le pays ces dernières années, l’opération, inscrite pour la réalisation d’un deuxième CHU pour la wilaya de Constantine, a été officiellement relancée. 

L’annonce a été faite, hier, par le wali de Constantine, Messaoud Djari, en ouverture de la première session de l’APW, tenue au siège de la wilaya de la cité Daksi. 

«Dans le cadre du développement local, il y a eu également une levée du gel de nombreux projets importants, dont l’étude et la réalisation d’un nouveau centre hospitalo-universitaire d’une capacité de 500 lits», a révélé le wali. 

«La wilaya de Constantine a également bénéficié d’une étude pour réaliser un hôpital des urgences médicales, avec une capacité de 120 lits. Il se veut comme une opportunité pour le secteur de la santé de wilaya», a-t-il ajouté. 

Approché par El Watan en marge de la session de l’APW, le wali de Constantine a précisé que l’Etat a déjà débloqué une enveloppe d’un milliard de dinars pour l’étude nécessaire au projet du nouveau CHU, dont l’estimation pour sa réalisation sera connue prochainement. Le site a été choisi sur une superficie de 40 hectares à la nouvelle ville Ali Mendjeli, située à 25 km de Constantine. 

Ce site se trouve juste en face de l’université Salah Boubnider (Constantine 3), qui abrite la faculté de médecine. Ce qui permettra d’ouvrir un nouveau pôle de formation pour 8000 étudiants. 

Cette réalisation donnera une dimension régionale et même nationale à une ville qui est connue depuis des décennies pour avoir été une école de formation en médecine pour des générations de médecins de notoriété nationale et internationale.

Un projet qui remonte à 2010

On rappelle que ce projet n’est pas réellement nouveau. Annoncé en 2010 et réclamé depuis des années par le corps médical, il est également très attendu par la population, particulièrement suite à la dégradation des structures du «vieux» CHU Dr Ben Badis, réalisé à l’époque coloniale, qui supporte une énorme charge, en assurant des prestations médicales pour les habitants de la wilaya de Constantine et ceux de plusieurs wilayas de la région est. 

On rappelle également qu’au mois de novembre dernier et lors d’une séance plénière à l’APN, le ministre de la Santé, Abderrahmene Benbouzid, avait déclaré que la réalisation de ce nouveau CHU dépendait de la disponibilité des fonds. 

Le projet en question avait été inscrit en 2014 dans le cadre d’un programme de réalisation, d’équipement et de gestion de nouveaux CHU dans une dizaine de villes en Algérie. 

Mais la conjoncture économique qui a touché le pays en 2015 a poussé le gouvernement à revoir sa copie et opter pour une politique de rationalisation des dépenses publiques. Pour le ministre de la Santé, ce projet est très important pour améliorer la qualité des prestations médicales dans la wilaya de Constantine, mais surtout pour alléger la pression sur le «vieux» CHU construit en 1876 comme hôpital militaire, avant de devenir le principal CHU de la région est après l’indépendance. 

Ce dernier, doté de 1400 lits répartis sur 51 services, et qui demeure un pôle médical par excellence, n’arrive plus à faire face au flux très important des malades et assurer en même temps ses missions de formation des futurs médecins. 

Ceci n’empêchera pas le ministère de la Santé de débloquer un budget important de 250 milliards de centimes, jamais mobilisé auparavant, pour des travaux de réhabilitation et des opérations d’acquisition d’équipements au profit du CHU Ben Badis.

 Ce dernier a bénéficié d’un nouveau scanner, d’un nouvel appareil d’IRM et d’autres équipements, ainsi que d’une rénovation de certains services névralgiques, à l’instar des urgences chirurgicales.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.