Le Président ordonne la prise en charge des cancéreux non assurés sociaux

05/02/2024 mis à jour: 23:39
2007
Photo : D. R.

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a installé, hier, la Commission nationale de prévention et de lutte contre le cancer, a annoncé la Présidence dans un communiqué.

Créée par décret présidentiel, la commission est composée de six membres : le Pr Ada Bounedjar, nommé président, ainsi que des professeurs Ouahiba Ouahyoune, Fatiha Gachi, Mohamed Oukal, Khadidja Boudaoud et Nabil Yafour.

En sus de l’impératif d’une prise en charge des cancéreux assurés sociaux, le président de la République a enjoint au ministère du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale d’assurer une prise en charge entière et immédiate des cancéreux ne bénéficiant pas d’une assurance sociale, sans qu’ils aient à accomplir de mesures administratives au préalable, précise le communiqué.

Et afin d’«alléger la charge qui pèse sur les familles des patients», M. Tebboune a ordonné de prendre en charge les malades dès leur arrivée aux cliniques, avec prise de toutes les mesures thérapeutiques par divers moyens et d’assurer la disponibilité des équipements médicaux, comme les réactifs de laboratoire et les médicaments, pour pallier toutes les procédures bureaucratiques.

Le président de la République a, également, ordonné la formation de médecins radiologues, en vue d’un dépistage précoce du cancer dans les instituts spécialisés et en utilisant toutes les potentialités de formation, dont les moyens de la santé militaire, avec création d’un dispositif exécutif de gestion administrative et financière, de contrôle et de lutte contre le cancer, la Commission nationale étant une instance consultative.

Pour rappel, début novembre 2023, le président de la République a annoncé une initiative nationale de lutte contre le cancer, dans le cadre de son engagement à protéger et à promouvoir la santé des citoyens.

Il a ainsi décidé de soutenir cette initiative «par tous les moyens financiers nécessaires, en y consacrant dès à présent 70 milliards de dinars à partir du Fonds national de lutte contre le cancer».

M. Tebboune a aussi fait savoir que «le Fonds national de lutte contre le cancer bénéficiera de 30 milliards de dinars à partir de 2024 dans le cadre de la consolidation annuelle de ses ressources, en plus des autres affectations au titre du budget de l’Etat».

Dans ce cadre, le Président a annoncé la «mise en place d’un vaste plan qui permettra, dans un premier temps, à plus de 2,2 millions de femmes âgées entre 40 et 45 ans de bénéficier d’un dépistage du cancer du sein».

Cette stratégie vise à en finir «définitivement» avec la pénurie et le manque de médicaments destinés à cette catégorie.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.