Le ministre italien de l’Intérieur était en visite à Alger : Renforcement de la coopération sécuritaire entre l’Algérie et l’Italie

03/02/2024 mis à jour: 17:02
1886
L’accord signé entre le ministre algérien de l’Intérieur et son homologue italien vise à adapter la coopération aux défis actuels - Photo : D. R.

L’Italie et l’Algérie ont signé un nouvel accord visant à renforcer la coopération sécuritaire entre les deux nations. Cet accord a été signé par le ministre algérien de l’Intérieur et des Collectivités locales, Brahim Merad, et le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Piantedosi.

En visite en Algérie, le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Piantedosi, a exprimé sa satisfaction, jeudi dernier à Alger, quant au niveau des relations amicales entre l’Algérie et l’Italie, soulignant une «vision commune» qui les sous-tend. A cette occasion, l’Italie et l’Algérie ont signé un nouvel accord visant à renforcer la coopération sécuritaire entre les deux nations.

Cet accord, signé par le ministre algérien de l’Intérieur et des Collectivités locales, Brahim Merad, et le ministre italien de l’Intérieur, Matteo Piantedosi, au Centre international des conférences Abdelatif Rahal à Alger, vise à adapter la coopération aux défis actuels, tels que le trafic de drogue, la criminalité électronique et économique, et la traite des êtres humains.

Mais l’un des points principaux dudit accord concerne la lutte contre la «harga», ou la migration clandestine, vers l’Italie. Brahim Merad affirme ainsi, fièrement, qu’aucun migrant clandestin n’a été enregistré récemment en Italie grâce, selon ses dires, aux moyens déployés par de l’Armée nationale populaire (ANP).

Aussi, les deux ministres ont-ils grandement salué les efforts de l’ANP et d’autres forces de sécurité dans la lutte contre la criminalité et la migration clandestine. Piantedosi a déclaré, à ce propos : «Nous sommes parvenus à un consensus sur nos visions et nous nous sommes engagés dans une coopération étroite et distinguée dans la lutte contre l’immigration clandestine.»

Il s’est dit confiant dans les efforts «significatifs» engagés par l’Algérie pour contrôler l’immigration illégale. Brahim Merad a précisé, par ailleurs, que cet accord concrétise la volonté des présidents algérien et italien de relancer la coopération entre les deux pays, en révisant l’accord sécuritaire de 1999 pour le rendre plus adapté aux défis actuels.

Dans les faits, la coopération entre les forces de police et de Protection civile des deux pays sera renforcée, avec une coordination continue et une évaluation de l’efficacité des activités communes.

«Profondeur des liens»

Le ministre italien a qualifié cet accord d’«extrêmement important» et a loué le professionnalisme des forces de police et de Protection civile en Algérie, à même d’offrir «un large cadre de coopération entre les corps de sécurité et de la police des deux pays pour faire face aux différents crimes graves», ajoutant qu’il a été convenu «de la mise en œuvre rapide de cet accord sécuritaire».

Il a souligné l’amitié profonde et la coopération étroite entre les deux pays, qualifiant l’Algérie de «partenaire important pour l’Italie dans tous les dossiers stratégiques, notamment en Méditerranée».

À l’issue de son entretien avec le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, le ministre italien a partagé avec la presse les perspectives échangées sur les sujets d’intérêt mutuel.

Il a salué la «profondeur des liens amicaux algéro-italiens», s’étendant sur plusieurs décennies, et a exprimé la volonté de renforcer cette amitié dans le futur.

Matteo Piantedosi a également exprimé sa gratitude envers le président Tebboune pour l’accueil chaleureux qui lui a été réservé. Il a informé le président algérien des progrès réalisés dans la collaboration avec son homologue, Brahim Merad, plaidant pour une mise en œuvre rapide de l’accord signé entre les deux parties.

L’audience s’est déroulée en présence du directeur de Cabinet à la présidence de la République, Boualem Boualem, du ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Brahim Merad, et du Secrétaire général du ministère des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Lounès Magramane.
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.