Lamamra s’est rendu lundi à Moscou pour rencontrer son homologue russe : L’Algérie et la Russie veulent renforcer leurs «relations stratégiques»

06/04/2022 mis à jour: 16:42
1634
Ramtane Lamamra avec son homologue russe Sergueï Lavrov

La visite du ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ramtane Lamamra, à Moscou – dans le cadre du groupe de contact arabe pour le règlement de la crise ukrainienne – a permis aux deux parties de discuter autour des «relations stratégiques» qui lient les deux pays. 

Ramtane Lamamra a ainsi tenu, lundi à Moscou, une séance de travail avec son homologue russe, Sergueï Lavrov, et s’est entretenu avec le chef du Conseil de sécurité russe, Nikolaï Patrouchev, autour des axes et des perspectives de renforcement de la coopération entre les deux pays, a indiqué un communiqué du ministère repris par l’Aps. 

S’inscrivant dans le cadre de la dimension bilatérale de la visite de travail qu’effectue Ramtane Lamamra à Moscou, les entretiens avec les hauts responsables russes ont porté sur les «principaux axes de la coopération entre l’Algérie et la Russie, ainsi que les voies et moyens de la renforcer dans divers domaines, en sus des questions relatives à la préparation des prochaines échéances bilatérales, et ce, pour imprimer une nouvelle dynamique aux mécanismes régissant les relations stratégiques unissant les deux pays», a précisé le communiqué. 

La visite de Ramtane Lamamra en compagnie des ministres des Affaires étrangères de la Jordanie, du Soudan, de l’Irak et de l’Egypte ainsi que du secrétaire général de la Ligue arabe, vise à lancer des concertations avec la partie russe et de contribuer à trouver une solution diplomatique à la crise ukrainienne. 

Dans une déclaration à la presse, le secrétaire général de la Ligue arabe, Ahmed Aboul Gheit, a précisé que la délégation ministérielle arabe, présente à Moscou, aura des contacts avec la partie ukrainienne, mardi à Varsovie (Pologne). De son côté, le ministre égyptien des Affaires étrangères, Sameh Shoukry, membre de la délégation du Groupe de contact de la Ligue arabe, a affirmé que «des Etats arabes sont prêts à mener des efforts de médiation en faveur du processus de négociations directes entre la Russie et l’Ukraine» afin de mettre fin au conflit. 

Le fait est que le Conseil de la Ligue arabe, réuni le 9 mars 2022 au Caire, avait décidé de mettre en place un groupe de contact arabe au niveau ministériel, constitué de l’Algérie, du Soudan, de l’Irak, de l’Egypte et du secrétaire général de la Ligue arabe, pour «suivre et mener les consultations et les contacts nécessaires avec les parties concernées en vue de contribuer à trouver une solution diplomatique à la crise» ukrainienne.

Les pays arabes partent du fait que ce conflit aura des conséquences difficiles pour la région. Certes, le budget des pays producteurs de pétrole pourrait bénéficier d’un coup de pouce grâce à la hausse des prix, mais il n’en demeure pas moins que le coût des transports risque d’augmenter pour les habitants du continent, avec un effet d’entraînement sur les prix des autres produits de large consommation, notamment le pain – principal aliment des populations de la majorité des pays membres de la Ligue arabe – du fait que la Russie et l’Ukraine fournissent environ 30% du blé mondial.

Il est à rappeler, à ce propos, que l’Algérie s’est abstenue lors du vote d’une résolution de l’ONU condamnant l’intervention militaire de la Russie en Ukraine dans son souci de rester neutre dans ce conflit. L’Algérie avait, à l’occasion, réaffirmé son attachement à la Charte des Nations unis et en appelant à «l’apaisement des tensions» ainsi qu’à «privilégier» le dialogue.

Copyright 2023 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer