L’Algérie enregistre la deuxième progression de la région MENA : Les exportations de GNL en hausse de 3,4% au 1er trimestre 2024

08/04/2024 mis à jour: 21:07
6344
Sonatrach dispose d’un méthanier baptisé du nom de Cheikh El Mokrani, acquis en 2007 - Photo : D. R.

Au cours de l’année dernière, les exportations algériennes de GNL avaient repris une courbe ascendante durant le deuxième trimestre 2023 atteignant 3,40 millions de tonnes exportées.

Le volume des exportations algériennes en gaz naturel liquéfié a augmenté de 3,4% durant le premier trimestre 2024. Les quantités de GNL exportées ont atteint durant cette période 3,01 millions de tonnes (Mt) contre 2,9 millions de tonnes durant la même période en 2023.

Il s’agit, selon l’évaluation du site spécialisé Attaqa, de la deuxième plus grande progression enregistrée parmi les pays producteurs de la région MENA, après celle des Emirats Arabes Unis (25,6%). En termes de  quantité, et avec plus de 3 Mt, les exportations algériennes sont plus importantes que celles exportées par les Emirats (1,57 MT), et se rapprochent des quantités exportées par le Sultanat d’Oman (3,14 Mt).

Le Qatar est toujours classé en tête des pays exportateurs de GNL de la région MENA avec pas moins de 20,87 Mt exportés durant le premier trimestre de l’année en cours, en hausse de 1,7% (troisième progression du volume exporté dans la région après les EAU et l’Algérie).

Ce pays du Golfe détient 72% du total des volumes de GNL exportés par la région et se classe troisième exportateur mondial, après les Etats-Unis et l’Australie avec respectivement 22,64 millions de tonnes et 21,17 millions de tonnes.

Au cours de l’année dernière, les exportations de GNL de l’Algérie avaient repris une courbe ascendante durant le deuxième trimestre 2023 en affichant 3,40 millions de tonnes exportées, puis 3,64 millions de tonnes pour le troisième trimestre avant de se stabiliser à 3,50Mt  à la fin du quatrième trimestre de la même année.

Région MENA : Recul des exportations de GNL

Le classement rappelle qu’avec ces résultats, l’Algérie s’est positionnée, l’année dernière, comme premier exportateur de GNL en Afrique avec un volume global exporté estimé à 12,9 millions de tonnes, contre 10,2 millions de tonnes en 2022.

Même si les exportations algériennes entament l’année 2024 avec une progression comparativement au premier trimestre 2023, le Nigeria s’est classé premier exportateur du continent pour ces trois premiers mois de l’année.

La même source souligne, par ailleurs, que les exportations de GNL pour la région MENA ont reculé durant cette première évaluation de 2024 de 2,2% en moyenne annuelle, en raison de l’importante baisse (-78%) des exportations égyptiennes (passant de 1,88 Mt au 1er trimestre 2023 à 0,41 Mt au 1er trimestre 2024).

Le volume exporté par les producteurs de la région a atteint 29 millions de tonnes au mois de mars 2024 contre 29,67 millions de tonnes durant la même période en 2023. Les hausses enregistrées par les EAU, l’Algérie, le Qatar et Oman n’ont pas compensé l’importante baisse égyptienne des exportations de GNL.

Notons, toutefois, que le niveau exporté par la région MENA de janvier à mars 2024 dépasse celui exporté durant le dernier trimestre 2023. Les volumes exportés durant les quatre trimestres de l’année dernière étaient respectivement de 29,67 Mt, 27,81 Mt, 28,37 Mt et 27,71 Mt. 
 

 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.