La rédaction du journal français JDD poursuit sa grève

07/07/2023 mis à jour: 11:02
526

La grève est reconduite jusqu'à samedi matin pour dénoncer la nomination à sa tête du journaliste Geoffroy Lejeune. Le «JDD» ne paraîtra pas dimanche, pour la troisième semaine consécutive.

Un nouveau week-end sans Le Journal du dimanche (JDD). Toujours opposés à la nomination à la direction de sa rédaction du journaliste Geoffroy Lejeune, ancien dirigeant de Valeurs actuelles, les journaliste du titre appartenant au groupe Lagardère News ont reconduit ce vendredi la grève jusqu'à samedi matin, a annoncé sa Société des journalistes (SDJ). Cette reconduction a été votée à 95%. La poursuite de ce mouvement, engagé depuis le 22 juin dernier, va à nouveau empêcher la parution du JDD pour la troisième semaine consécutive, une première dans l’histoire de ce journal. La précédente grève, en 2016, avait touché un seul dimanche.

«Les équipes du JDD réitèrent, une nouvelle fois, leurs deux revendications. Le groupe Lagardère doit renoncer à cette nomination et doit assurer à la rédaction des garanties juridiques et éditoriales», a rappelé la SDJ dans son communiqué. Il s'agit de «deux revendications auxquelles la direction est restée sourde jusqu'ici, préférant imposer l'arrivée de Geoffroy Lejeune», a-t-elle déploré.

Le JDD, dont la diffusion France payée a reculé de 8 % en 2022 à 131.770 exemplaires, selon l’ACPM, compte une soixantaine de journalistes, hors pigistes. Rattaché au pôle news du groupe Lagardère, qui détient également Paris Match et les radios Europe 1, Europe 2 et RFM, le journal « perd de l'argent depuis plusieurs années, d'autant plus que nous avons récemment réinvesti dans le lancement du supplément magazine», indiquait au Figaro, le 26 juin dernier, Arnaud Lagardère, le PDG du groupe.

Ancien directeur de la rédaction de l'hebdomadaire Valeurs actuelles, qui avait soutenu le candidat Éric Zemmour à la présidentielle de 2022, Geoffroy Lejeune, 34 ans, aurait dû rencontrer la rédaction du JDD mercredi dernier mais cette dernière a refusé. Une quarantaine de personnes se sont même rassemblées devant les locaux du groupe de presse, présidé par Constance Benqué, au moment où le nouveau directeur de la rédaction devait s'adresser à la rédaction pour lui présenter son projet éditorial.

La nomination de Geoffroy Lejeune est survenue juste après le feu vert donné sous conditions par la Commission européenne à Vivendi - détenu par la famille Bolloré - pour absorber Lagardère, qui, outre les activités presse et radio, détient le leader de l'édition Hachette et Lagardère Travel Retail (activités commerciales dans les lieux de transport).

Copyright 2024 . All Rights Reserved.