Intempéries dans plusieurs régions du pays : Six morts dans des inondations à Saïda et Laghouat

05/06/2023 mis à jour: 12:40
2224
La population de Saïda et de Laghouat ont été surpris par l'intensité des averses - Photo : D. R.

Six personnes sont décédées dans des inondations survenues dans plusieurs régions du pays, a indiqué hier la Protection civile dans un communiqué. Selon le site Tariki, plusieurs routes ont été fermées en raison des intempéries dans des wilayas de l’est du pays.

Six personnes ont trouvé la mort, ces dernières 24 heures, dans des inondations survenues dans plusieurs régions du pays, a indiqué hier la Protection civile dans un communiqué. Des inondations provoquées par de fortes chutes de pluies qui se sont abattues sur les wilayas de Saïda, Tébessa, Tiaret, Laghouat, Bouira, Djelfa, Mila, Constantine, Guelma, Skikda, Tizi Ouzou et M’sila, ajoute la même source.

A Laghouat, deux personnes, âgées de 50 et 61 ans ont été emportées par les eaux de oued Touil, dans la localité de Guelata Sidi Saad, lit-on dans le communiqué. Les victimes étaient à bord d’un véhicule qui s’est retrouvé pris au piège par la crue, selon des médias locaux. Ils ont été repêchés par les secouristes de la Protection civile, alors que des opérations de recherche se poursuivaient encore hier pour retrouver un second véhicule avec à son bord d’autres personnes.

A Saïda, quatre personnes sont décédées après la remontée des eaux de l’Oued Ben Khaled, commune d’Ouled Brahim. Parmi eux, trois membres d’une même famille. Il s’agit d’un homme âgé de 35 ans et de deux filles âgées de 17 et 22 ans. Ils ont trouvé la mort après que leur véhicule a été emporté par les eaux des crues.  D’autres passagers, qui se trouvaient à bord du véhicule, sont portés disparus, d’après des témoins.

Une quatrième victime, un enfant de 12 ans, originaire d’Ouled Brahim, dans la wilaya de Mascara, a été repêchée par la Protection civile. Le corps du jeune enfant a été retrouvé à hauteur du cimetière Rafassa, commune d’Aouf, localité située aux limites des wilayas de  Saïda et Mascara. Ainsi, le bilan des victimes causées par des intempéries s’alourdit et s’est élevé à huit morts après les inondations survenus fin mai.

Deux enfants, une fillette et un garçon, âgés de 7 et 9 ans, avaient péri à la suite d’inondations qui ont frappé, le 25 mai dernier,  les wilayas de Tipasa et de Guelma. Aussi, les services de la Protection civile ont, selon le communiqué, effectué plusieurs opérations de pompage des eaux pluviales qui se sont infiltrées à l’intérieur des habitations et provoqué la fermeture d’axes routiers.

Montée des eaux de oued Rhumel

A Constantine, les équipes de la Protection civile ont mené des opérations de repérage des zones à risques sur l’ensemble de la wilaya, suite aux aléas climatiques survenu hier à l’aube. Dans l’antique Cirta, les eaux pluviales ont submergé  la ligne de tramway de la zone industrielle où le niveau d’eau a atteint environ 10 centimètres. La montée des eaux d’Oued Rhumel à Constantine a inondé  les berges de plusieurs exploitations agricoles en bordure de la Route nationale RN n°05.

La Gendarmerie nationale a eu également à intervenir pour réguler le flux routier perturbé par des débordements causé par de fortes averses. Selon le site Tariki, plusieurs routes ont été fermées en raison des intempéries dans les wilayas de Mila, Oum El Bouaghi, Batna, M’sila, Ouled Djellal et Khenchela.

En fin de journée d’hier, l’Office national de la météorologie (ONM) annonçait des averses parfois orageuses, accompagnées localement de chutes de grêle. Un bulletin météorologique spécial (BMS), de niveau de vigilance orange, concernera les wilayas de Tlemcen, Sidi Bel Abbès, Saïda, Tiaret, Naâma, El Bayadh et Laghouat. Le bulletin prévoit des quantités de pluie estimées entre 20 et 40 mm. La validité du BMS s’étale jusqu’à aujourd’hui lundi. à 9h. 

 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.