Indépendance des banques centrales : Le FMI tire la sonnette d’alarme

03/04/2024 mis à jour: 10:08
3018
Le FMI s’inquiète de la remise en cause de l’indépendance des Banques centrales - Photo : D. R.

Le Fonds lance un avertissement contre la remise en cause de l’indépendance des Banques centrales et prévient contre le risque de son intensification étant donné que «la moitié de la population mondiale se rend aux urnes cette année». «Une étude du FMI portant sur plusieurs dizaines de Banques centrales sur la période comprise entre 2007 et 2021 montre que celles présentant un haut niveau d’indépendance ont mieux réussi à maîtriser les anticipations d’inflation.»

C’est un constat : lorsque les Banques centrales et les Etats jouent chacun leur partition, l’inflation est mieux maîtrisée, les résultats sur le plan de la croissance et de l’emploi sont meilleurs et les risques pour la stabilité financière diminuent.» Cette assertion puissante et on ne peut plus intelligible est celle d’un Fonds monétaire international (FMI) qui tient à tirer la sonnette d’alarme sur l’absence ou la remise en cause de l’indépendance des Banque centrales.

Il s’agit ainsi de situer les responsabilités au niveau des Etats où l’inflation a pris son envol par manque de volonté politique ou faute d’avoir mis en place les outils nécessaires pour la combattre et la ramener à des seuils acceptables.

Le FMI a en effet mis en relief, à travers un communiqué rendu public le 21 mars, le comportement de certaines Banques centrales dans le monde vis-à-vis de la lutte contre l’inflation. D’emblée, le Fonds commence par mettre le doigt sur la plaie : «Les Banques centrales voient aujourd’hui leur indépendance remise en question de toutes parts.

Les demandes de baisse des taux se font de plus en plus insistantes, même s’il est trop tôt pour passer à l’action, et elles devraient aller en s’intensifiant puisque la moitié de la population mondiale se rend aux urnes cette année.» Et d’enchaîner : «Les risques d’ingérence politique dans les prises de décisions des Banques centrales et les nominations de leurs responsables s’accentuent.

Les pouvoirs publics et les Banques centrales doivent résister à ces pressions.» Cette institution de Bretton Woods confirme l’importance de ce principe cardinal de l’indépendance des Banques centrales quand elles ont dû faire face à la pandémie en menant «un assouplissement monétaire énergique qui a contribué à éviter un effondrement du système financier mondial et à accélérer la reprise».

Risque d’atterrissages brusques

Ce travail a été fait, a-t-il souligné, grâce à leur indépendance. «Lorsque la priorité s’est recentrée sur le rétablissement de la stabilité des prix, elles ont resserré leur politique monétaire à bon escient, même si elles ne l’ont pas toutes fait dans les mêmes délais. Leur riposte a permis de maintenir les anticipations d’inflation bien ancrées dans la plupart des pays, malgré des hausses de prix jamais vues depuis plusieurs dizaines d’années», a-t-il affirmé.

Et ensuite de déclarer : «Ces mesures ont ramené l’inflation à des niveaux beaucoup plus raisonnables et réduit les risques d’atterrissage brusqué. Même si le combat n’est pas encore gagné, leur efficacité jusqu’ici tient en grande partie à l’indépendance et la crédibilité que de nombreuses Banques centrales ont acquises ces dernières décennies.» «L’importance primordiale de l’indépendance des Banques centrales a été démontrée par de nombreux travaux, y compris les nôtres», a-t-il plaidé.

«Une étude du FMI portant sur plusieurs dizaines de Banques centrales sur la période comprise entre 2007 et 2021 montre, a-t-il noté, que celles présentant un haut niveau d’indépendance ont mieux réussi à maîtriser les anticipations d’inflation de leur population, ce qui aide à contenir l’inflation à un bas niveau.

L’indépendance est essentielle et son rôle est devenu plus prépondérant encore dans l’ensemble des pays, à tous les niveaux de revenu.»  Si le FMI souligne l’importance cruciale de l’indépendance des Banques centrales, il en précise surtout les conditions devant permettre de la concrétiser. D’abord, la confiance.

Celle-ci, certes, «les Banques centrales doivent la gagner au quotidien en maintenant une gouvernance forte, en faisant preuve de transparence, en rendant des comptes et en se montrant à la hauteur de leurs responsabilités fondamentales». «Une gouvernance solide permet de garantir que la politique monétaire est prévisible et qu’elle est guidée par des objectifs à long terme entrant dans le mandat de la Banque centrale, et non par la quête d’avantages politiques à court terme.

Tout part d’un mandat clair, fixé par un texte de loi qui fait de la stabilité des prix l’objectif principal de la Banque centrale», explique-t-on. De même que l’on souligne que les responsables de Banques centrales «ne doivent pas être exposés à un licenciement facile en raison de leurs avis ou de mesures prises dans le cadre du mandat».

En contrepartie, tout en précisant un certain nombre de leurs responsabilités, ils doivent également «régulièrement expliquer en quoi leurs actions sont au service des objectifs fixés par le mandat que leur confère la loi, que ce soit en rédigeant des rapports exhaustifs ou en répondant aux questions des parlementaires».

En outre, ce rapport met l’accent sur le fait qu’«il incombe aussi à d’autres composantes de l’Etat d’aider les Banques centrales à atteindre les objectifs de leur mandat et à négocier les écueils qui se profilent. Il s’agit non seulement de promulguer des lois établissant l’indépendance des Banques centrales, mais aussi d’en respecter la lettre et l’esprit».

Faisant référence à l’action des gouvernements, ce texte, qui vise ainsi à lever les zones d’ombre en matière de compétences, affirme que «l’adoption de politiques budgétaires prudentes préservant la viabilité de la dette contribue à réduire le risque de ‘‘prédominance de la politique budgétaire’’, une situation dans laquelle la Banque centrale est poussée à fournir des financements à faible coût à l’Etat, ce qui finit par exacerber l’inflation».  
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.