Groupe Télécom Algérie : Conférences sur les dangers liés aux réseaux sociaux

11/05/2024 mis à jour: 08:26
1063
Photo : D. R.

Le Groupe Télécom Algérie (GTA) a organisé, jeudi dernier à  Alger, une journée de formation et d'information au profit des journalistes à l'occasion de la Journée mondiale de la liberté de la presse au cours de laquelle experts et responsables ont donné des conférences sur les dangers liés aux médias sociaux et faisant suite à la campagne nationale lancée par le ministère de la Poste et des Télécommunications il y a quelques jours.

Abderraouf Hammouche, chef de division relations publiques et marque chez GTA, a souligné l’importance de ce thème et met en exergue les défis auxquels est confrontée la communauté journalistique, notant que «cette occasion a coïncidé avec la campagne nationale visant à sensibiliser les utilisateurs sur les dangers liés à l’utilisation des médias sociaux».

De son côté, Saïd Sellami, responsable de la sécurité des systèmes d’information à GTA, a souligné l’importance de la protection électronique et cybernétique et de la protection des données des utilisateurs, évoquant la formation d’une commission spéciale chargée de la sécurité de l’information et œuvrant pour faire face aux menaces actuelles et futures.

Soumaya Bertaoui, chargée de l’innovation à GTA, a mis en avant l’importance des réseaux sociaux dans la société, notant leur rôle à la fois positif et négatif, et a appelé à la prudence face aux menaces électroniques et à «la nécessité de les signaler».  Pour mieux situer cette problématique, elle cite les données du rapport Data reportal pour l’année 2024, une plateforme qui fournit des informations sur l’utilisation d’Internet et des médias sociaux dans le monde.

En Algérie, il y a 24,85 millions d’utilisateurs Facebook, 22,8 millions d’utilisateurs YouTube, 11,4 millions d’utilisateurs Instagram, 17,42 millions d’utilisateurs de TikTok, 16,4 millions d’utilisateurs de Messenger et 3,9 millions d’utilisateurs LinkedIn. Parmi les autres statistiques, on retiendra 7,88 millions d’utilisateurs de Snapchat et 1,24 million d’utilisateurs de X (Twitter).

Mme Bertaoui  affirme : «Malgré les opportunités et la facilité de communication que ces médias peuvent offrir, ils sont également le terrain de divers défis et délits, notamment en matière de confidentialité, de désinformation, de cyberharcèlement et de leur impact négatif sur les utilisateurs.»

Elle constate «une hausse de la cybercriminalité ces dernières années, récemment, de nombreuses opérations de phishing ont été observées ciblant les internautes, en publiant de fausses publicités sur les réseaux sociaux, que ce soit pour un emploi en se faisant passer pour diverses entreprises nationales, ou en leurrant les gens avec la possibilité de gagner des prix et des cadeaux de valeur, le but étant de pirater les comptes des Algériens et le vol de leurs informations et données personnelles».

Parmi les autres infractions, on cite les actes portant atteinte à la vie privée et divulgation de secrets, chantage et intimidation, calomnie, insulte, injure ou diffamation, offres d’emploi à distance, actes contraires aux bonnes mœurs et compromission des systèmes automatisés de traitement des données.  

Copyright 2024 . All Rights Reserved.