Front El moustakbal : Fateh Boutbig nouveau président

13/01/2024 mis à jour: 18:44
1359
Photo : D. R.

Le Front El Moustakbal a un nouveau président. Fateh Boutbig, chef du groupe parlementaire, succède à Abdelaziz Belaid, président sortant, qui, jeudi dernier, avait signifié qu’il se retirait de la course à sa propre succession.

Elève et bras droit du Dr Belaid, Fateh Boutbig a été plébiscité à l’issue du troisième congrès qui s’est ouvert hier à l’Ecole supérieure d’hôtellerie de Aïn Benian, à Alger, en présence de responsables de plusieurs formations politiques. Seul candidat, le nouvel homme fort du Front n’a pas eu de difficultés à passer tant la tendance lourde parmi les 1200 délégués lui était favorable.

Pourtant, la veille de ces assises, plusieurs noms avaient été avancés comme potentiels candidats. Il s’agit de l’actuelle ministre des Relations avec le Parlement Basma Azouar, l’ancien ministre de la Transition énergétique et des Energies renouvelables Ziane Benattou et le député Ismail Kouadria.

Selon nos sources, le jeu était scellé et les dés jetés le jour même où Belaid avait annoncé son retrait de la course à cette compétition. Néanmoins, Belaid était donné pour quasi certain de se succéder à lui-même, tant les délégués aux divers congrès de wilaya lui avaient renouvelé leur soutien.

Seulement, le mouvement de redressement initié à quelques jours de la tenue du congrès, par de jeunes militants du parti, lui a faussé les calculs et l’a contraint à jeter l’éponge et à renoncer à la candidature pour un troisième mandat à la tête du parti. Belaid a justifié son retrait de la compétition par «une décision personnelle qui vise en premier lieu à préserver la cohésion du parti et la continuité de son militantisme».

Boutbig, ce n’est un secret pour personne, n’a jamais caché son ambition de «présider le parti» et sa candidature a été même défendue par le président sortant, soucieux de mettre le Front entre de «bonnes mains» et de «poursuivre son œuvre son déviation aucune».

D’ailleurs hier, dans son dernier discours prononcé à l’ouverture des travaux de ses assises qui se sont déroulés dans le calme, Belaid a précisé que le parti est entre les mains «d’un homme responsable et de confiance» et qu’il «continuera d’œuvrer» pour la réalisation des principes et objectifs référentiels, consistant en la contribution à l’enrichissement de la scène politique et à l’édification d’une Algérie forte dans divers domaines. «Je suis rassuré de voir Boutbig à la tête du parti», a-t-il lancé.

Pour sa part, le nouveau leader d’El Moustakbal est un enfant du parti. Il occupe le poste de président du groupe parlementaire. Il est également membre du bureau national du parti, chargé de l’organisation.

Intervenant après son intronisation à la tête du Front, Boutbig, applaudi par une assistance acquise, a soutenu «qu’il est légitime que le peuple algérien profite des fruits des réformes, en particulier politiques». Il appellera «à la sauvegarde de la nation» en optant pour «une approche active basée sur le dialogue permanent entre les différents acteurs et à l’écoute des préoccupations des citoyens».

Dans ce sillage, le nouveau parton du Front a invité les militants du parti à poursuivre le combat, comme il s’est engagé «à élever la prise de conscience et à bâtir une démocratie solide et une Algérie forte». Il a dénoncé, en outre, ceux qui, de son point de vue, exploitent la question des libertés publiques pour «porter préjudice à l’image de l’Algérie».

Hier, après le plébiscite du nouveau président du parti, les travaux de ces assises se sont poursuivis tard dans la soirée avec l’organisation de plusieurs ateliers autour de divers textes élaborés par les différentes commissions installées la veille. Des textes parmi lesquels ceux portant sur le programme politique, les statuts et le règlement intérieur. L’opération portant élection des membres du conseil national est prévue pour la matinée d’aujourd’hui.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.