Education nationale : Le SIEN s’inquiète de la désaffection des élèves

03/05/2023 mis à jour: 02:09
570

La désaffection des élèves inquiète le Syndicat des inspecteurs de l’Éducation nationale (SIEN). Dans un communiqué, qui a sanctionné les travaux de la seconde session ordinaire de son Conseil national, tenue fin avril, ce syndicat autonome a déploré le «silence» du ministère de l’Éducation nationale face à un phénomène qui prend de l’ampleur, selon lui.

 «Le conseil national du SIEN s’interroge à propos du silence du ministère de tutelle face à la désaffection générale des élèves à rejoindre les bancs de l’école, alors qu’aucune mesure n’a été prise pour remédier à un phénomène anormal, qui porte un coup au cœur de l’école publique», lit-on dans le communiqué du conseil national du SIEN, parvenu à notre rédaction. 

Le conseil national dudit syndicat a appelé les inspecteurs de l’Éducation nationale à se mobiliser «afin d’atteindre l’objectif d’une une école de qualité» et l’établissement «d’un véritable partenariat en vue d’une meilleure prise en charge des préoccupations sociales et professionnelles» des inspecteurs de l’Education nationale, a ajouté la même source. 

Le conseil national du SIEN, qui a salué la tenue de rencontres bilatérales avec le ministère de tutelle, destinées à régler certains dossiers «urgents», réclame des solutions «pérennes et définitives aux dysfonctionnements constatés au sommet» du secteur de l’éducation nationale. Le syndicat a aussi déploré «l’absence d’une vision claire» des réformes engagées par la tutelle en lien avec les cours et leur remplacement par des examens annuels. 

Dans sa plateforme de revendications, le syndicat autonome a réclamé l'ouverture de canaux de dialogue avec le ministère et la satisfaction des promesses énoncées à propos de la résolution de certains dossiers en suspens dont l’indemnisation relative aux missions et aux logements de fonction des inspecteurs de l’Education nationale. 

Le conseil national du SIEN revendique également l’application de «mesures administratives nécessaires pour mettre fin à toutes formes de pression et de chantage sur les inspecteurs dans l’exigence de leurs fonctions.» 

En outre, il a demandé l’application du décret exécutif n° 19-221 du 13 août 2019 relatif à l’organisation de l’administration de l’éducation nationale et la création d’un bureau spécial chargé de la gestion des inspecteurs de l’Education nationale. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.