Education : Le test d’évaluation de la 5e contesté

13/04/2023 mis à jour: 16:51
665

L’annulation de l’examen de fin du cycle primaire et son remplacement par un test d’évaluation des acquis n’est toujours pas du goût des parents d’élèves. Ces derniers montent au créneau à nouveau, à moins de deux de semaines du début du test d’évaluation des acquis des élèves de 5e année primaire, dont la période est fixée entre le 30 avril et le 5 mai prochain. «Nous refusons de jouer avec l’avenir de nos enfants. 

En même temps, nous ne sommes contre personne mais contre des comportements irresponsables et contre tous ceux qui veulent jouer avec l’avenir de nos enfants», a souligné, mardi, l’Organisation nationale des parents d’élèves (ONPE) dans un communiqué. Les inspecteurs de l’Education nationale, en formation depuis 16 jours, vont «évaluer» les élèves de 5e sur «une page», a relevé l’ONPE, ajoutant qu’il «est impossible d’évaluer les acquis», des élèves de 5e dans ces conditions. «Nos enfants ne vont pas terminer le programme déjà tracé (...) Nos enfants seront soumis à la pression et la peur. Est-ce raisonnable  au moment où le ministre remercie les organisations agréées qui ont sensibilisé les parents d’élèves ?», lit-on dans la communiqué. 

L’ONPE reproche au ministère de l’Education nationale de «tirer» cet examen de l’expérience des «autres» au moment où «le pays regorge de compétences» nationales. Les parents d’élèves appellent les hautes autorités du pays, en premier lieu le président de le République, à ouvrir une enquête, car «l’avenir du pays réside dans celui de nos enfants», selon le communiqué de l’ONPE. Celui-ci reproche aussi au ministre de l’Education nationale d’avoir lancé une «campagne de réformes», relevant que «les réformes ne se décrètent pas à coups de campagnes» ni de «la politique du fait accompli». Outre les parents d’élèves, l’organisation de l’examen d’évaluation des acquis des élèves de 5e année primaire continue de susciter l’inquiétude des syndicats de l’Education nationale. 

Pour rappel, le ministère de l’Education nationale avait décidé de supprimer l’examen de 5e cette année et son remplacement par l’évaluation des acquis de fin de cycle primaire. L’objectif de cet examen, expliquait le ministère de l’Education, est de cibler les compétences et les lacunes des élèves dans chaque matière durant leur parcours au cycle primaire.

 Le ministère avait insisté sur l’obligation pour chaque élève de 5e année primaire de passer l’examen d’évaluation des acquis du cycle primaire et que la non-participation de l’élève à cet examen le privera du passage au collège, quelle que soit sa moyenne annuelle dans l’évaluation continue. 

En revanche, le passage en 1re année moyenne est calculé uniquement sur la base de la moyenne annuelle de l’évaluation continue, les résultats de l’examen d’évaluation des acquis ne seront pas comptabilisés dans l’admission de l’élève au moyen. 

Selon le ministère, les élèves seront évalués dans les huit matières enseignées en 5e année primaire, à raison de 45 minutes par matière. Le dessin, la musique et l’éducation sportive ne sont pas intégrés dans ce processus d’évaluation. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.