Disponibilité des produits de consommation et pouvoir d’achat : Nadir Larbaoui met la pression sur ses ministres

30/11/2023 mis à jour: 10:11
1508
Le Premier ministre, Nadir Larbaoui - Photo : D. R.

Les perturbations du marché et la hausse des prix font réagir le gouvernement. Le Premier ministre, Nadir Larbaoui, mobilise son staff, en vue de renforcer l’approvisionnement en produits de large consommation et de tenter de renforcer le pouvoir d’achat, toujours en berne, des Algériens.

C’est du moins ce qu’a indiqué un communiqué du Premier ministère rendu public, hier, à l’issue de la réunion hebdomadaire du gouvernement. «Le Premier ministre, Monsieur Nadir Larbaoui, a présidé une réunion du gouvernement consacrée à l’examen des moyens permettant d’accélérer la cadence de mise en œuvre des orientations de Monsieur le Président de la République visant à renforcer le pouvoir d’achat du citoyen et à garantir la disponibilité de divers produits alimentaires de large consommation», indique le communiqué.

A cet effet, a indiqué la même source, le gouvernement a entendu une communication «sur les mesures visant à limiter les oscillations des prix des produits de large consommation et à réguler leur marché, en garantissant un approvisionnement régulier et permanent des marchés nationaux et en luttant contre la spéculation commerciale».

Le Premier ministre, a ajouté le document, «a donné une série d’orientations concernant la nécessité d’approvisionner le marché national en différents produits de large consommation et de contenir les déséquilibres enregistrés dans des délais précis». «Il a également ordonné aux membres du gouvernement de placer les préoccupations économiques et sociales des citoyens au centre de l’action du gouvernement, conformément aux instructions du Président de la République», a indiqué la même source.

L’exécutif pourra-t-il inverser la tendance et rattraper le temps perdu? En tout cas, il a du pain sur la planche en matière de régulation du marché et du renforcement du pouvoir d’achat. Le constat est déjà fait, à la fois, par le consommateur et les spécialistes.

L’inflation des prix qui est de l’ordre de 9,7%, selon les statistiques officielles, pèse lourdement sur les budgets des ménages, contraints de revoir à la baisse leur niveau de consommation. Et le coût de la vie ne fait qu’augmenter.

La hausse des prix concerne, et depuis de longs mois, l’ensemble des biens de consommation, comme l’a confirmé une récente étude de l’Office national des statistiques (ONS). Depuis quelques jours, les citoyens constatent une hausse importante des prix de certains produits, tel que la pomme de terre qui passe de 30-40DA/ kg à 70-100 DA/kg.

Les prix des légumes secs ont également connu une hausse sans précédent, avec des prix jamais enregistrés par le passé : le pois chiche entre 460 et 700 DA/kg et les lentilles à plus de 300 DA, alors que le haricot sec se fait rare.

Les ménages trouvent également des difficultés à s’offrir de la viande, dont les prix sont hors de portée des petites et moyennes bourses, avec plus de 2700 DA/kg pour la viande rouge et plus de 500 DA/kg pour le poulet, tandis que le prix des œufs a atteint le pic de 700 DA/le plateau de 30 unités.

 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.