Des personnalités appellent à un cessez-le-feu

06/11/2023 mis à jour: 13:32
2915
L'actrice américaine Angelina Jolie

De nombreuses personnalités internationales ont exprimé leur soutien au peuple palestinien, dénonçant la violence dont fait preuve Israël à l’égard de l’enclave palestinienne de Ghaza. 

Ces voix, aussi rares soient-elles en comparaison avec celles qui ont aussitôt soutenu Israël le 7 octobre, méritent d’être mises en avant.

L’actrice Angelina Jolie a ainsi souhaité partager son émoi sur son compte Instagram, le 1er novembre, affirmant : «Ghaza est une prison à ciel ouvert depuis près de deux décennies et elle est en train de devenir un charnier. C’est le bombardement délibéré d’une population piégée et qui n’a nulle part où fuir.» Et de déclarer : «Mon cœur saigne de douleur face aux événements traumatiques qui se déroulent. 

Sous le regard du monde entier et avec le soutien actif de nombreux gouvernements, des millions de civils palestiniens – enfants, femmes, familles – sont collectivement punis et déshumanisés, tout en étant privés de nourriture, de médicaments et d’aide humanitaire, en violation du droit international.»

 La star hollywoodienne considère qu’en refusant d’exiger un cessez-le-feu humanitaire et en empêchant le Conseil de sécurité de l’ONU d’en imposer un aux deux parties, «les dirigeants du monde se rendent complices de ces crimes».  Une lettre ouverte signée par une cinquantaine d’artistes internationaux, dont Joaquin Phoenix, Cate Blanchett, DJ Snake,Tahar Rahim, Jennifer Lopez, Bassem Youssef, Omar Syou Kristen Stewart, exhorte le président américain, Joe Biden, à appeler à un cessez-le-feu. «Plus de 5000 personnes ont été tuées au cours de la semaine et demie écoulée (au moment de la publication de la lettre, ndlr). 

Nous pensons que toute vie est sacrée, quelle que soit la foi ou l’appartenance ethnique, et nous condamnons l’assassinat de civils palestiniens et israéliens», peut-on lire dans cette lettre, publiée sur le site Artists forceasefire (artistes pour un cessez-le-feu). «Nous demandons expressément à votre administration et à tous les dirigeants du monde (...) d’appeler à un cessez-le-feu sans délai, de mettre fin aux bombardements sur Ghaza», poursuit la lettre ouverte. 

L’actrice Susan Sarandon, connue pour son rôle dans le film de Ridley Scott Thelma et Louise, a appelé ses abonnés américains à interpeller leurs représentants ainsi que la Maison-Blanche pour exiger un cessez-le-feu à Ghaza. Mark Ruffalo, la star des Avengers, avait déjà, en mars 2023, bien avant le début de la guerre à Ghaza, condamné les appels du ministre israélien des Finances, Bezalel Smotrich, à «éliminer Huwara», ville palestinienne au nord de la Cisjordanie occupée. «Il est temps de sanctionner le gouvernement d’extrême droite de Netanyahu et de lui refuser des visas en raison de ses appels au génocide», avait-il alors tweeté. 
 

«Condamner le gouvernement israélien n’est pas antisémite»

Les sœurs-mannequins Hadid, elles-mêmes d’origine palestinienne, ont joint leur voix aux condamnations de l’oppression des Palestiniens de Ghaza. «Il n’y a rien de juif dans la façon dont le gouvernement israélien traite les Palestiniens», pouvait-on lire sur la page Instagram de Gigi Hadid, suivie par près de 80 millions de personnes. «Condamner le gouvernement israélien n’est pas antisémite», ajoute-t-elle. «Mon cœur saigne de douleur devant ce que je vois se dérouler. Je pleure pour les mères des enfants tués à Ghaza… les frères, sœurs, parents, les amis disparus à jamais», enchaîne sa sœur Bella Hadid.

 En Grande-Bretagne, plusieurs personnalités britanniques, telles que Tilda Swinton, Charles Dance ou Steve Coogan, ont également interpellé le gouvernement du Royaume-Uni pour réclamer un cessez-le-feu à Ghaza et l’ouverture de l’aide humanitaire dans la région. En France, et après le tollé ayant eu lieu après le soutien de Karim Benzema aux Palestiniens de Ghaza, quelques voix osent s’élever pour dénoncer le massacre en cours dans l’enclave palestinienne. Tout en rappelant être «fiers d’être français» et en prenant le soin de «condamner le Hamas», les membres du groupe de rap PNL appelle le président français Emmanuel Macron à «soutenir les civils à Ghaza en pleine perdition» et à «tenir un discours universel» pour «rassembler» et «représenter la paix universelle».

 «Comment peut-on manger tranquillement en regardant ces atrocités ? Ou même dormir sur ses deux oreilles comme si de rien n’était. En France et ailleurs dans le monde, nous pleurons, nous sentons de l’injustice, nous voyons que des enfants et des femmes tentent de survivre quand ils ne meurent pas», a affirmé Ademode PNL sur Instagram. Et Nos, un autre membre du groupe, d’ajouter : «On assiste tous à ce massacre de civils innocents, impuissants et on ne peut que partager des vidéos, c’est insoutenable. C’est quoi la solution monsieur le Président Emmanuel Macron ? On ne dit rien ? On justifie l’injustifiable ? Ou on se repositionne enfin en humains justes et responsables et on «tente» un minimum de réassurer le respect des droits de l’homme et la défense de la paix.» Par ailleurs, la tenniswoman tunisienne, OnsJabeur, deux fois finaliste à Wimbledon en 2022 et 2023, s’est montrée bouleversée après sa victoire aux Masters WTA de Cancún, au Mexique, annonçant donner une partie des gains de ces Masters «pour aider les Palestiniens». 

La première joueuse du monde arabe à atteindre ce niveau en tennis déclare : «Je ne peux pas être heureuse de cette victoire avec ce qui se passe. Je suis désolée, on est là pour le tennis, mais c’est tellement frustrant… Ce n’est pas un message politique, juste de l’humanité, je veux la paix dans le monde, c’est tout.»

Copyright 2024 . All Rights Reserved.