Coopération énergétique : Alger et Moscou engagent des rounds de discussions

11/07/2023 mis à jour: 10:36
3526
Photo : D. R.

Des rounds de discussions sont engagés entre les autorités russes et algériennes afin de booster la coopération énergétique. Après la dernière visite officielle de Tebboune à Moscou, les deux pays affichent une volonté de développer les échanges dans le secteur énergétique qui offre différentes formes et moyens de coopération.

Un groupe de travail sur la coopération énergétique algéro-russe devrait d’ailleurs tenir au mois de septembre prochain, une réunion afin de passer à la phase de concrétisation des ambitions de partenariat dans ce domaine.

Dans un communiqué sanctionnant une rencontre entre le vice-ministre russe de l’Energie, Sergueï Motchalnikov avec l’ambassadeur d’Algérie à Moscou, Smail Benamara, est soulignée l’importance de la coopération dans le domaine des hydrocarbures pour les deux grands producteurs et exportateurs notamment de gaz.

«Les deux parties veulent coopérer sur les questions pétrolières, gazières mais aussi dans le domaine de l’industrie électrique» rapporte le média Sputnik Info en reprennent le communiqué du ministère russe.

Ce dernier précise que Moscou «pourrait fournir des équipements pour les centrales thermiques algériennes». Sergueï Motchalnikov a déclaré que «la Russie et l’Algérie mettent en œuvre de nombreux projets conjoints dans le domaine du combustible et de l’énergie.

Les entreprises de nos pays sont intéressées par la poursuite du développement du dialogue énergétique et de la coopération mutuellement bénéfique». Alger et Moscou examinent également les possibilités de la coopération dans le domaine de l’énergie atomique civile.

Avant cette déclaration du vice-ministre russe, le ministre de l’Energie, Mohamed Arkab avait reçu le 4 juillet dernier, le directeur général et responsable de Rosatom pour le Moyen Orient et l’Afrique du Nord, Alexander Voronkov. 

Abordant les relations de coopération bilatérale et leur développement dans le domaine de l’énergie nucléaire et ses utilisations à des fins pacifiques, les deux parties ont notamment évoqué l’utilisation de la technologie nucléaire dans le domaine de la médecine et le développement de l’électronucléaire.

Le communiqué sanctionnant cette rencontre a noté que les entretiens ont également porté «sur le renforcement des capacités en matière de formation et de sûreté et de sécurité nucléaire».

Le rapprochement entre les deux pays dans la filière gaz s’annonce aussi prometteur. Le géant russe Gazprom et la compagnie Sonatrach entretiennent déjà des liens de coopération importants et visent à les renforcer dans le futur proche.

Gazprom est engagé dans un investissement estimée à 1 milliard de dollar pour l’exploitation de deux nouveaux gisements gaziers dans la région d’Oum El-Assel. La coopération énergétique devrait hisser le volume des échanges entre les deux pays qui s’élève actuellement à 1,65 milliards de dollars. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.