Cité Émir Abdelkader : Des cafouillages au rond-point

02/04/2024 mis à jour: 04:09
760
Le chantier semble enfin voir le bout du tunnel

Les cafouillages sont devenus le menu quotidien des automobilistes au rond-point de la cité Émir Abdelkader (ex-Faubourg Lamy), situé dans la banlieue au nord de la ville de Constantine, à proximité du chantier de la trémie, où la circulation atteint son pic durant les heures de pointe, notamment en fin d’après-midi. 

Des files interminables se forment tout au long de la rue passant à proximité de la station du téléphérique, mais aussi sur la partie reliant ce même rond-point au boulevard de Djebel Ouahch. Avec les nerfs à vif durant le mois de ramadan, surtout durant les moments précédant la rupture du jeûne, des altercations sont devenues courantes en ce lieu, en raison de l’empressement de certains automobilistes et le non-respect de la priorité de passage pour d’autres, alors que la situation est devenue invivable. 

Des habitants réclament même l’affectation d’agents de l’ordre au niveau de ce rond-point pour imposer le respect de la loi et mettre un terme à l’anarchie qui y règne. «C’est un calvaire que nous vivons depuis des années au niveau de ce rond-point ; la circulation est devenue infernale ; même les ambulances trouvent des difficultés à se frayer un chemin, c’est devenu insupportable», dénonce un habitant de la cité Ziadia. Depuis des années, les retards enregistrés dans la réalisation de la trémie faisant partie du projet des extensions du pont Salah Bey, en raison d’un sérieux problème de glissement, sont devenus une source de colère pour les autorités de la wilaya. 

Après toutes les visites effectuées par le wali de Constantine, Abdelkhalek Sayouda, au moins cinq depuis son installation à la tête de la wilaya, et toutes les mises en garde adressées à l’encontre de l’entreprise Cosider chargée de la réalisation, cette dernière semble patauger encore pour achever ce projet devenu trop encombrant. 

Il a fallu le déplacement sur les lieux du ministre des Travaux publics au mois de septembre dernier pour mettre les choses au clair et fixer un délai pour l’achèvement des travaux qui s’éternisent, en attendant la prochaine ouverture de cette trémie, surtout que les problèmes liés au glissement de terrain ont été réglés, selon les récentes déclarations du wali         
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.