Ces jeunes qui donnent l’exemple

25/03/2024 mis à jour: 14:38
1174

Heureusement qu’en Algérie, le mois de Ramadhan, qualifié de période de surconsommation et du rush sur les marchés, garde encore ses vertus que des citoyens, conscients du rôle qui leur incombe dans la société, se mobilisent pour perpétuer avec la contribution des pouvoirs publics, des opérateurs  économiques et des généreux donateurs.

 La solidarité avec les familles nécessiteuses et les sans-abri à travers les aides que les services de l’action sociale et les associations qui militent au cours de l’année pour assurer, notamment en ce mois de piété et de dévotion, restent parmi les plus beaux exemples à soutenir, surtout qu’une bonne partie des bénévoles est représentée par les jeunes. Parmi ces derniers, on retrouve particulièrement les membres actifs des associations de bienfaisance et les secouristes du Croissant-Rouge algérien, qui ont prouvé leur dévouement dans toutes les actions de solidarité, même en dehors du Ramadhan. 

Ils sont pour la plupart des étudiants et même des lycéens qui se portent volontaires dans de nombreuses wilayas pour servir dans les restaurants Errahma ouverts dans les mosquées, chez des particuliers, dans les établissements de la jeunesse et des sports, dans les quartiers et même sur les routes. Ils préfèrent sacrifier leur présence autour du repas de rupture du jeûne avec leurs familles pour être au service des passagers, mais surtout auprès des  nécessiteux qui ont grandement besoin de leur solidarité. 

Un engagement qui témoigne de leur conscience, leur dévouement et leur sens de la solidarité et d’entraide. Ces jeunes issus des Scouts musulmans et des associations sportives sont aussi présents dans les campagnes de reboisement organisées dans diverses occasions pour planter de milliers d’arbustes nécessaires pour régénérer les espaces naturels dans les forêts ravagées par les incendies des deux dernières années dans certaines wilayas. Très mobilisé sur le terrain depuis son installation, le Conseil supérieur de la jeunesse (CSJ) multiplie les campagnes pour mieux canaliser, exploiter et positiver cette force juvénile.

 Il vient de lancer l’initiative «Bravo aux jeunes» durant le mois de Ramadhan avec pour objectif de développer et organiser l’activité de sensibilisation. Pour le président du CSJ, Mustapha Hidaoui, «les nombreuses visites aux initiatives de bénévolat des jeunes durant le mois de Ramadhan dans plusieurs wilayas se veulent comme un signe d’encouragement à ces activités, invitant les membres du CSJ à se rapprocher davantage des jeunes». 

Des actions que les pouvoirs publics auront intérêt à soutenir et développer, par la mise en place des conditions et des moyens nécessaires, en facilitant surtout les procédures administratives pour l’obtention des autorisations. Le tout permettra de leur assurer une pérennité en multipliant la mobilisation et la sensibilisation des jeunes à travers des campagnes dans les quartiers et les établissements scolaires et universitaires. 

L’objectif principal sera d’instaurer cet élan de solidarité et de bénévolat comme une culture dans les rangs des jeunes. Ces derniers, conscients de l’importance de leur participation, ont donné un bel exemple de citoyenneté. Ils n’ont besoin que d’être bien encadrés pour la bonne cause, en réalisant qu’ils peuvent être utiles et sentir qu’ils ont accompli leur devoir.

 Cela leur évitera de tomber dans les mauvaises tentations que des personnes malintentionnées usent, en voulant les attirer vers la mauvaise voie de la consommation de la drogue et des psychotropes en milieu scolaire et universitaire.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.