Cas de botulisme diagnostiqués à Constantine : Décès d’un homme âgé de 25 ans

23/08/2023 mis à jour: 15:01
1610

Le jeune homme diagnostiqué atteint de botulisme et hospitalisé depuis le début du mois au service de  réanimation du CHU Dr Benbadis à Constantine est décédé dans la matinée d’hier mardi 22 août.

L’information, diffusée en premier par l’association de la protection du consommateur Himayatec, a été confirmée à El Watan par le directeur de la santé et de la population de Constantine (DSP), Youcef Benaziz. Répondant aux initiales de A. B. et âgé de 25 ans, le défunt a été victime avec sa mère âgée de 63 ans d’une intoxication alimentaire suite à la consommation du thon en conserve.

Les deux malades présentaient les symptômes du botulisme, dont une paralysie à la gorge, 24 heures après leur admission à l’hôpital. Cliniquement, ils ont été déclarés atteints de botulisme, avant que l’Institut Pasteur confirme en fin de la semaine écoulée la présence de la toxine de Clostridium botulinum dans le sérum prélevé.

Contrairement à sa mère qui se trouve dans un état stationnaire, selon les confirmations du DSP, le jeune a succombé à l’infection au botulisme provoquant une alerte chez les consommateurs. Hier, l’association Himayatec a révélé la marque du thon à la tomate consommé, en publiant sur son site officiel les résultats  positifs des analyses avec la photo du produit.

Elle a même avancé que le produit a été fabriqué le 30 mai 2023 sous le numéro de lot 23 005235, alors que sa date de péremption est le 30 mai 2027. «Chaque association assume sa responsabilité. En tant que direction du commerce, nous avons commencé à retirer le produit suspect du marché. L’opération se poursuit toujours et elle concerne en réalité deux marques et non pas une seule, que nous ne pouvons pas révéler.

Car, il faut prendre en considération que l’enquête se poursuit toujours et des analyses plus approfondies sont en train d’être menées par les spécialistes» a déclaré à El Watan Fayçal Djeghim, chef de bureau du contrôle des produits agroalimentaires à la direction du commerce de Constantine.

Le même responsable a déclaré à El Watan que l’enquête est menée également au niveau de l’unité de production dans la wilaya d’origine. «Il faut prendre en considération les répercussions commerciales sur le producteur, si les résultats révèlent que le problème réside en réalité dans la chaîne de conservation chez le vendeur ou la famille ou autre.

Ce qui a semé aussi le doute est l’absence d’autres cas diagnostiqués», a avisé notre interlocuteur. Et d’ajouter que la tutelle a établi «une directive comme mesure conservatoire» adressée aux directions du commerce des 58 wilayas. L’objectif est de retirer le produit du marché, en attendant l’achèvement de l’enquête.

Selon le DSP de Constantine, la direction du commerce a retiré entre 3000 à 4000 boîtes de thon. «En réalité, nous n’avons pas atteint ce chiffre. Nous avons retiré jusqu’à présent 2477 boîtes de thon en conserve de deux marques, dont 20 ont été saisies ce matin (mardi, ndlr) et l’opération se poursuit toujours», a conclu Fayçal Djeghim.

Il faut dire que cette affaire de botulisme au thon continue de semer le doute et la confusion au sein des consommateurs au vu de tout ce qui se diffuse sur les réseaux sociaux, en l’absence d’une communication claire de la part des autorités concernées. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.