8es Journées du film européen : Projection de 14 films internationaux à travers 4 wilayas

21/02/2024 mis à jour: 02:43
1123

 Les 8es Journées du film européen se dérouleront du 22 au 29 février au niveau des cinémathèques 
d’Alger, Oran, Béjaïa et Annaba.

 

Organisées par la délégation de l’Union européenne en Algérie avec le soutien du ministère de la Culture et des Arts, du Centre algérien de la cinématographie ainsi que les partenaires : l’association Project Heurt et  ClimaStation, ces 8es Journées du film européen s’annoncent des plus intéressantes. C’est du moins ce qu’il en ressort du programme concocté par les organisateurs. 

A cet effet, les grandes lignes de cette programmation 2024 a été dévoilée, hier matin, à la cinémathèque d’Alger, lors d’une conférence de presse, animée par Lars Flocke Larsen, chef adjoint de la section politique, information et presse de la délégation de l’Union européenne Algérie. Celui-ci a indiqué qu’après «Oran et Béjaïa l’an dernier, nous nous réjouissons de déployer les JFE dans une troisième ville en région ; cette année, qui est Annaba. Ceci traduit notre volonté de toucher un public plus large et plus diversifié. A ce titre, 14 films seront projetés en dehors de la capitale». 

Et d’ajouter : «Les Journées  du film européen ont pour objectif de mettre en valeur la diversité cinématographique dans les pays de l’Union européenne. Elles offrent aussi une opportunité importante de renforcer les liens culturels entre l’Europe et l’Algérie, encourageant, ainsi la compréhension et l’échange mutuel entre les deux rives de la Méditerranée». Ainsi, les cinéphiles pourront aller découvrir  14 de films internationaux, issus de quatorze pays de l’Union européenne. Parmi les pays participants, citons entre autres l’Italie, la Croatie, la Belgique, le Portugal ou encore l’Estonie qui participe pour la première fois à ce rendez-vous cinématographique. 

Les cinémathèques d’Alger, Oran, Béjaia et Annaba bénéficieront du même programme au quotidien avec quelques fois des horaires différents. Le coup d’envoi de cette manifestation sera donné, jeudi 22 février à 19h 30 par la projection d’une comédie belge intitulée L’employée du mois, réalisée par Véronique Jadin. Le synopsis de ce film d’une durée de 1 heure 18 revient sur le personnage d’Inés, âgée de 45 ans. «Elle a beau se comporter comme une employée modèle dans son travail de vente de produits d’entretien, elle n’est ni reconnue ni payée correctement. Sous le regard blasé de Mélody, la jeune stagiaire, elle décide de demander à Patrick, son patron, sa première augmentation. 

Mais la situation dérape, Mélody tente de s’interposer et Patrick se retrouve avec le crâne fracturé. L’accident ressemble à un crime. Que faire ? Ce qu’Inès sait faire de mieux : nettoyer…» Place le lendemain à deux films. A 17h 30 sera projeté le film fantastique Kratt, réalisé par l’estonien Rasmus Merivoo en 2022 tandis qu’à 19h30, sera programmé le film allemand. The ordinaries, réalisé par Sophie Linnenbauen en  2023. Les 8es Journées du film européen se clôtureront par la comédie satirique  « Triangle of sadness (Sans filtre), du réalisateur suédois Ruben Ostlund en 2022. Il s’agit du premier long métrage du réalisateur majoritairement tourné en anglais. 

Il est présenté en compétition au Festival de Cannes 2022 et reçoit la Palme d’or. Cette comédie de 2h 29 minutes relate l’histoire d’un couple de mannequins et influenceurs. Après la Fashion Week, Carl et Yaya, sont invités sur un yacht pour une croisière de luxe. «Tandis que l’équipage est aux petits soins avec les vacanciers, le capitaine refuse de sortir de sa cabine alors que le fameux dîner de gala approche. 

Les événements prennent une tournure inattendue et les rapports de force s’inversent lorsqu’une tempête se lève et met en danger le confort des passagers», lit-on dans le synopsis. D’autres films seront à l’affiche, à l’image de du film français Le livre des solutions de Michel Gondry, Mirciulica de Cristian Ilisuan ou encore La vita facile (La vie facile, Italie, 2011) de Lucio Pellegrini. L’ensemble des projections seront suivies de débat, animé par des représentants du média «ClimaStation», de l’association Project Hert et du réseau EU Jil Connect. 

Outre les projections des films, plusieurs «master class» ouverte au public seront également organisées au niveau des quatre cinémathèques, et «pour la première fois depuis le lancement des JFE, chaque ville accueillera au moins une master class», c’est du moins ce que précise Lars Flocke Larsen, chef adjoint de la section politique, information et presse de la Délégation de l’Union européenne Algérie. 
 

Parmi les intervenants de ces master class, citons la directrice de cinéma belge Véronique Jadin et la cinéaste allemande Josefine Lindner. Il est à noter que, comme à son accoutumée, l’entrée des 8es Journées du film européen sera gratuite. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.