13e édition du festival culturel national de la chanson chaâbie : 17 candidats en compétition

25/03/2024 mis à jour: 03:27
1371
Abdelkader Bendemache, lors de la conférence de presse à la Bibliothèque nationale d’AlgerAbdelkader Bendemache, lors de la conférence de presse à la Bibliothèque nationale d’Alger

La 13e édition du Festival culturel national de la chanson chaâbie se déroulera du 28 au 31 mars courant au Palais de la culture Moufdi Zakaria, à Alger.

Placée sous le slogan «La science et la connaissance dans la présentation de la chanson chaâbie», cette 13e édition du Festival culturel de la musique châabie est organisée sous les auspices du ministère de la Culture et des Arts. Lors d’une conférence de presse, tenue hier matin à la Bibliothèque nationale d’Alger, le commissaire du festival, Abdelkader Bendemache, est revenu sur les grandes lignes de cette nouvelle programmation. 

Dans son discours inaugural, l’orateur a rappelé que le festival s’assigne comme mission essentielle de découvrir de nouveaux jeunes talents dans la chanson châabie, inspirée du Melhoun, et faire éclore au parfum du jour une nouvelle génération d’artistes, et ce, toujours dans le cadre de la promotion de ce genre musical. «Le festival a acquis de l’expérience au fil des années. 

Nous mettons en avant un plan pour la découverte de talents et l’intégration de l’expression du savoir et de la connaissance», dit-il. La nouveauté de cette édition 2024 réside dans l’organisation, le 26 mars, d’un grand concert châabi qui regroupera l’ensemble des lauréats de l’édition précédente.

 Selon le commissaire du Festival national de la musique châabie, ce concert grandiose permettra d’une part aux lauréats de se faire connaître du public et d’autre part d’assurer la relève dans la musique châabie. Cinq à six candidats seront programmés par soirée, accompagnés par un poète populaire, dont Aouicha Boumédiéne, Yacine Ouabed ou encore Djamel Fadhil. 

Pour rappel, en marge à ce programme musical, des master class, dédiées à l’apprentissage des rudiments de la musique et du chant chaâbis, ont été animées par des professeurs spécialistes en la matière, du 29 février au 2 mars derniers, à la villa Abdeltif à Alger.  Pour le commissaire Abdelkader Bendemache, le festival dans sa globalité se veut une référence et une école de formation artistique. 

Le jury, présidé par Mustapha Bouafia, récompensera les quatre meilleurs candidats en décernant aux lauréats des prix dotés de sommes d’argent : 300 000 DA pour le premier prix, 150 000 DA pour le deuxième, 100 000 DA pour le troisième et 50 000 DA pour le quatrième. De même que des mandoles seront remis aux lauréats.
 

Il est à noter que le Festival national de la chanson chaâbie, institué en 2006, vise à préserver le patrimoine de ce genre de musique populaire et à assurer une animation artistique durant le Ramadhan.
 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.