Viandes, gâteaux, boissons et produits laitiers impropres à la consommation : Plus de 1600 tonnes saisies durant le mois de Ramadhan

17/04/2023 mis à jour: 01:06
1187
De grandes quantités de viandes avariées ont été saisies par la Gendarmerie nationale

Les tentatives de commercialisation de produits impropres à la consommation se multiplient en ce mois sacré du Ramadhan. Il ne se passe plus aucun jour sans que l’on annonce des saisies de produits alimentaires destinés à la vente alors qu’ils représentent un véritable danger pour la santé du consommateur. 

Les quantités saisies durant les trois premières semaines de ce mois sacré donnent froid dans le dos. Selon des statistiques rendues publiques par le ministère du Commerce, plus de 1600 tonnes de marchandises non conformes et impropres à la consommation ont été retirées du marché. La liste des produits concernés est large. Elle va de la viande, au lait en passant par la pâtisserie et les boissons. 

Ces saisies, d’une valeur de 89,13 millions de dinars, ont été opérées durant la période allant du 23 mars (premier jour du Ramadhan) au 11 avril. Une période durant laquelle la consommation des produits alimentaires a considérablement augmenté. C’est pour cette raison que les agents de contrôle et de la répression de la fraude relevant du département du Commerce ont été fortement mobilisés sur le terrain, comme le confirme d’ailleurs le nombre important d’interventions effectuées. 

En effet, «plus de 120 000 interventions ont été effectuées ayant permis de constater 20 523 infractions et d’établir 19 921 procès-verbaux de poursuites judiciaires», détaille le bilan du département de Tayeb Zitouni. Les contrôleurs ont constaté dans de nombreux cas le non-respect de la chaîne du froid et des normes élémentaires d’hygiène dans la préparation, le stockage et le transport des marchandises, grâce notamment à des prélèvements d’échantillons micro-biologiques et physico-chimiques.

 Durant ces derniers jours à Alger, les services de contrôle ont saisi plus de 5 quintaux de viandes avariées et d’entrailles congelées pour non-respect des conditions de santé, de conservation et d’hygiène. A Blida, c’est une tonne de viande avariée qui a été saisie et détruite par les services de la gendarmerie. Aussi, plus de 32,6 tonnes de produits non conformes aux normes ont été saisies dans sept wilayas de l’est du pays. Essentiellement des viandes avariées. 

La gendarmerie a également détruit 3,8 quintaux de viandes rouges dans un abattoir clandestin, en plus de plusieurs bêtes préparées à l’abattage dans la wilaya de Guelma. A Ain Abid, dans la wilaya de Constantine, plus de deux tonnes de viande et abats de moutons impropres à la consommation ont été également saisies. 

A Touggourt aussi, plus de 17 quintaux de viandes blanches et rouges avariées ont été saisis. Quand la viande n’est pas avariée, les conditions de son transport posent problème. En effet, le transport des produits frais comme la viande exige des camions frigorifiques. A titre illustratif, au niveau d’un poste de contrôle sécuritaire à Sidi Moussa, au sud d’Alger, des gendarmes ont découvert une quantité de viande rouge dans la malle d’une voiture de tourisme sans le moindre respect des conditions d’hygiène et de conservation. L’individu a bien entendu été interpellé. De tels comportements récurrents exposent le consommateur à des risques sanitaires. 

Qalb el Louz et Zlabia impropres à la consommation

Le défaut d’hygiène touche aussi des produits très prisés durant ce mois de jeûne, comme Qalb El Louz, Zlabia et Cherbet. En effet, dans la commune de Boutheldja, à El Tarf, les services de contrôle ont découvert d’importantes quantités de pâtisserie traditionnelle impropres à la consommation. Il s’agit du Qalb El Louz qui a été préparé en l’absence totale des règles d’hygiène. Une opération du même genre a été réalisée à Alger, plus exactement dans la commune d’El Harrach, avec la destruction d’une tonne de gâteaux Qalb El louz pour les mêmes raisons de manque d’hygiène. 

A El Meghaier, les éléments de la brigade territoriale de la Gendarmerie nationale ont saisi une quantité de 3 quintaux de gâteaux traditionnels (Zlabia) «stockés dans des récipients en plastique sans le moindre respect des conditions de conservation, et ce, en dépit de la longue distance de transport et des températures», précise ce corps de sécurité dans un communiqué. A Ain Defla, plus de 1,6 hectolitre de Cherbet a été saisi. 

La multiplication de ce genre de saisies renseigne sur l’ampleur du non-respect des règles d’hygiène aussi bien dans la préparation que dans la conservation des produits alimentaires. Avides de gains rapides, certains commerçants n’hésitent plus à mettre sur le marché des produits préparés dans des conditions douteuses qui sont de nature à nuire à la santé du consommateur. 

En plus des efforts consentis par le département du Commerce et des services de sécurité pour réprimer les fraudeurs, le consommateur doit faire preuve de vigilance lorsqu’il fait ses emplettes afin de ne pas encourager ce genre de pratiques qui peuvent mettre en danger sa santé. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.