Trafic de drogues : Les mises en garde de Chanegriha

09/05/2023 mis à jour: 23:10
6365
Photo : D. R.

Le général d'armée Saïd Chanegriha, chef d'état-major de l'Armée nationale populaire (ANP), a mis en garde, hier à Béchar, à la 3e région militaire, contre les plans malveillants qui consistent à inonder l'Algérie par les drogues, appelant l'ensemble des acteurs à participer à la lutte contre ce fléau. 

«C’est dans le cadre de ces plans malveillants que s’inscrivent les tentatives d’inondation de notre pays par les drogues, de toute nature, qui sont utilisées comme arme pernicieuse contre notre pays et notre peuple, dans le but de freiner ses ardeurs et ébranler sa volonté», a-t-il averti dans une allocution diffusée par visioconférence à l’ensemble des unités de la Région. «Pour sa part, l’ANP, en étroite coordination avec les différents services de sécurité, poursuivra sans relâche la lutte contre ce fléau et ne ménagera aucun effort pour combattre vigoureusement les réseaux de trafic et leurs barrons, traîtres de la nation,  qui méritent les sanctions les plus sévères, en ce sens qu’il y va de la santé, de la sécurité et de la quiétude des citoyens», a mentionné le général d’armée Saïd Chanegriha.

«A ce titre, j’interpelle l’ensemble des acteurs sur la scène nationale, parents, hommes de médias, écoles et mosquées y compris, pour s’engager dans cette noble bataille à travers, notamment, l’intensification des campagnes de sensibilisation envers les jeunes sur les dangers de la consommation de ces poisons, afin de mettre un terme à ce fléau qui a pris des proportions alarmantes ces derniers temps», a-t-il soutenu.

Il est à souligner que la 3e RM est frontalière avec le Maroc, pays connu pour être un narco-Etat. Le makhzen est le premier producteur au monde de cannabis et il fait tout pour inonder l’Algérie en drogue afin de casser la jeunesse algérienne. Lors de sa rencontre d’orientation avec les cadres et les personnels de la 3e RM, au siège du commandement de la Région, le général d’armée Saïd Chanegriha a  affirmé, en outre, que «l’ANP est devenue une armée professionnelle dans toute la force du terme, grâce à son souci permanent de maintenir la disponibilité opérationnelle à ses niveaux les plus élevés et d’assurer la bonne réparation et entraînement de nos forces armées».

«Dans ce sillage, nous avons toujours œuvré au maintien de la disponibilité opérationnelle à ses niveaux les plus élevés, ainsi qu’à la préparation et l'entraînement qualitatifs de nos forces armées, de manière à ce qu’elles soient en mesure d’assumer leurs missions et de s’adapter en permanence aux évolutions du contexte géopolitique et enjeux complexes auxquels la région fait face», a-t-il relevé, ajoutant que «c’est ainsi que notre armée est devenue une armée professionnelle dans toute la force du terme, une armée professionnelle de par ses performances et son raisonnement, une armée qui ne craint pas les difficultés et les épreuves, une armée qui dispose de tous les facteurs de puissance pour dissuader et mettre en échec les tentatives malveillantes des lâches conspirateurs qui visent la sécurité et la stabilité de notre chère patrie ».

Par la suite, le général d’armée a présidé une séance de travail où il a suivi un exposé global sur la situation générale au niveau du territoire de compétence avant de mettre l’accent sur «l’impératif de veiller à une totale disponibilité des personnels et des unités, de faire preuve davantage de vigilance et de redoubler d’efforts afin de garantir aux citoyens toutes les conditions de sécurité et de quiétude à travers l’ensemble du territoire de la Région», conclut le communiqué. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.