Tamokra : L’eau, 2 heures par semaine !

11/06/2023 mis à jour: 20:43
726

Jamais la population de la commune de Tamokra, sur la rive droite de la Soummam, n’a été si durement éprouvée par la pénurie d’eau potable. Une pénurie aiguë, qui ne laisse pas d’autre alternative à la régie communale que d’opérer une restriction drastique dans la distribution. 

«La situation évolue de mal en pis. La réserve hydrique se fait de plus en plus rare, du fait de la sécheresse. L’eau arrive dans les foyers de façon aléatoire. A hauteur du chef-lieu, caractérisé par une forte densité démographique, la fréquence de desserte n’est que de 2 heures par semaine», soutient, sur une pointe de dépit, un élu de l’APC. «Nous souffrons le martyre presque à longueur d’année. Bien souvent, nous n’arrivons même pas à remplir nos ustensiles, tellement la pression et le débit de l’eau dans les canalisations sont faibles», renchérit un habitant du centre urbain de Tamokra.

Un citoyen de Boutouab dira que son village endure une pénurie tout aussi sévère. «L’eau coule dans les robinets une fois tous les 8 à 10 jours. Les citoyens dont les demeures sont situées en bout de réseau ou en surélévation par rapport à la conduite principale sont astreints à une attente bien plus longue», rapporte-t-il.

Le responsable de l’APC dit appréhender plus que jamais l’arrivée toute proche des grandes chaleurs, qui font planer le spectre d’une crise inédite de l’eau. 

Ceci d’autant plus, s’inquiète-t-il, que rien ne laisse entrevoir une quelconque amélioration de la situation à court terme. «On nous a promis la réhabilitation et la remise en service de deux forages. Jusqu’à présent, seul un ouvrage est opérationnel, mais il nécessite une nouvelle infrastructure de stockage, à l’effet d’optimiser l’alimentation au profit des villages Tizi Aidel et Taourirt. Nous avons aussi proposé la réalisation de deux forages, avec une contribution financière de l’APC et une assistance technique de l’ADE. Hélas, la concrétisation de ces deux forages, sensés compenser dans une large mesure la baisse du volume d’eau servi à partir du barrage Tichi Haf, est toujours en attente», se désole notre interlocuteur.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.