Stade de proximité, parent pauvre des cités

10/01/2023 mis à jour: 05:36
1199

Dans la nouvelle feuille de route de la wilaya, la réception des projets de structures sportives représente une priorité dans différentes localités d’Alger. Dans plusieurs communes, des stades et autres infrastructures sont en chantier. Les habitants, notamment les jeunes, s’impatientent de voir ces projets achevés et mis à leur disposition. D’où d’ailleurs l’insistance des responsables locaux pour l’ouverture de ces espaces aux jeunes, dans les meilleurs délais. A Birtouta, les services de la wilaya déléguée suivent l’avancement des travaux dans différents projets, tels que celui de la piscine semi-olympique, l’aménagement extérieur du stade communal ainsi que le stade semi-olympique de Chaiba. Les travaux connaissent, globalement, un taux d’avancement important et n’en reste que leur réception dans les meilleurs délais. A Rouiba, le chef de daïra a insisté, lors d’une récente virée de travail, sur l’augmentation de la cadence des travaux au niveau des sept stades de proximité en chantier à travers différents quartiers, a-t-on appris. Ces espaces de sport et de loisirs seront une véritable bouffée d’oxygène pour des milliers de jeunes, en mal d’occupations, lesquels veulent se soustraire aux méandres de la rue. A Bouzaréah, les travaux de réalisation de deux stades de proximité sont lancés, croit-on savoir. L’état d’avancement et le retard enregistré dans des structures en cours de réalisation à El Biar et à Beni Messous ont été évoqués lors d’une réunion du wali délégué avec les responsables locaux. L’on apprend que les projets en question sont inscrits dans le cadre du plan de wilaya de dotation des quartiers en espaces sportifs et de loisirs au profit des jeunes. 

Toutefois, plusieurs nouvelles citées toutes formules confondues accusent un manque flagrant en commodités. D’aucuns s’interrogent sur la livraison de pôles d’habitat sans structures sportives. Force est de relever que le manque en ce genre d’espaces destinés à l’activité sportive est grand et nécessite de puiser davantage dans l’escarcelle des collectivités locales. Autre problème ! De nombreuses cités sont victimes d’une mauvaise conception. A défaut de pouvoir aménager des terrains de proximité par manque d’assiette foncière, de jeunes sportifs sont obligés de se déplacer vers Les Sablettes, au complexe OCO du 5 Juillet, voire louer des créneaux d’horaire dans les stades municipaux. Autre grief retenu, la dégradation des stades existants dans certaines cités. Faut-il encore rappeler que la direction des équipements de la wilaya d’Alger, en collaboration avec les municipalités, a débloqué des budgets conséquents consacrés à l’équipement pour l’aménagement des stades «matico». Faute d’entretien, les pelouses et autres installations se dégradent. A Alger-Centre, à Bir Mourad Rais et dans bien d’autres communes, des stades de quartiers nécessitent des opérations d’entretien et de réhabilitation en urgence. Le cas d’école est celui du stade de Garidi à Kouba, dont les travaux de réhabilitation ont été abandonnés depuis quelques années. Cette structure nécessite une attention particulière de la part des services de la wilaya. 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.