Sport de boules : Les chances de podium s’amenuisent pour les Algériens

29/06/2022 mis à jour: 22:30
2278

Pour le sport des jeux de boules, dans la matinée d’hier mardi 28 juin, en doublette femmes de la spécialité Rafle, les Algériennes Lamia Aïssioui et Chahrazed Chibani se sont inclinées devant les Italiennes pour le compte des demi-finales de cette catégorie.

Une partie qui a été pourtant à l’avantage des Algériennes qui n’ont pas su maintenir leur élan jusqu’à la fin malgré les encouragements du public. En effet, alors qu’il ne restait que moins de 6 minutes avant la fin de la partie, les Italiennes, qui étaient menées 11 à 10, ont pu glaner les deux points de la victoire et se qualifier. Même déception chez les hommes en pétanque qui se contenteront pour certains de jouer pour la troisième place, et donc une chance pour un podium, mais seulement en bronze.

Dans la catégorie du jeu long (la lyonnaise) en ce qui concerne le tir de précision, Sid Ahmed Boufateh va jouer pour la troisième place après avoir été éliminé en demi-finale par le Français Sébastien Belay. La journée de lundi s’est pourtant bien passée pour les Algériennes et Algériens engagés dans le sport en ayant pu arracher de précieuses qualifications. Les épreuves ont lieu au complexe sportif la Lofa relevant de la commune d’Es Sénia à Oran.

C’est le cas dans la spécialité du tir de précision de la catégorie pétanque avec Fayçal Ouaghnissi qui, pour le compte des quarts de finale, a réussi à éliminer le Français Lucas Desport. Une partie à suspense qui a attiré nombre de spectateurs, dont certains des autres sportifs engagés cet après midi-là, mais aussi et surtout beaucoup d’amateurs de pétanque de la région venus encourager leur compatriote.

La spécialité exige beaucoup de concentration et Ouaghnissi n’a pas cédé à la pression du public et a pu venir à bout de son adversaire après avoir remporté les points du jeu additif, la partie s’étant terminée par un nul (35 à 35).

Il fallait refaire la totalité des ateliers avec des tirs à 7 m et l’avantage est revenu à l’Algérien qui a marqué 9 points contre 6 sans avoir eu besoin d’effectuer le dernier essai, son adversaire ayant raté le sien.

La manière dont le joueur et son staff ont laissé éclater leur joie démontre l’importance de cette partie pour le reste du parcours. Il devait affronter le Turc Ibrahim Arslantas en demi-finale.

Dans la spécialité pétanque, la doublette formée par Baba Arbi Ibtissem et Nour El Houda Bouguerra a également passé ce jour-là un cap important des qualifications. «La suite du parcours est difficile, mais nous sommes prêtes et nous ferons tout notre possible pour aller le plus loin possible», indiquent-elles.

Leur entraîneur, Abdelkader Rezoug, reste lui aussi serein. «Nous avons déjà participé à des rencontres internationales, mais pas de ce niveau-là», explique-t-il précisant que pour des problèmes de visa, son équipe n’a pas pu prendre part à des Championnats du monde dont un en Espagne. Néanmoins, de manière générale, les joueuses ont effectué plusieurs séjours de préparation en Algérie, le dernier à Oran, juste avant les JM.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.