Situation de crise au Niger, au Mali et en Libye : Le MAE rencontre de hauts responsables américains

23/09/2023 mis à jour: 11:55
1322
Photo : D. R.

Le ministre des Affaires étrangères (MAE), Ahme d Attaf, a examiné avec de hauts responsables du département d’Etat américain la situation au Sahel et plus particulièrement les derniers développements au Niger et au Mali. Le premier pays est plongé dans une grave crise provoquée par un coup d’Etat contre le président Mohamed Bazoum. Le second souffre de la recrudescence du terrorisme et de la résurgence du conflit armé au nord du pays à cause du non-respect de l’Accord de paix d’Alger.

La délégation américaine de haut niveau, que M. Attaf a reçue jeudi en marge des travaux de la 78e session de l’Assemblée générale des Nations unies à New York, a été conduite par la sous-secrétaire d’Etat pour les Affaires politiques, Victoria Nuland. Elle est, entre autres, composée de la sous-secrétaire d’Etat pour les Affaires du Proche-Orient, Barbara Leaf, de la secrétaire d’Etat adjointe en charge des organisations internationales, Michele Sison, et de la secrétaire d’Etat adjointe aux affaires africaines, Catherine Phee.

«Les discussions entre les deux parties ont porté sur plusieurs questions inscrites à l’ordre du jour de l’Assemblée générale de la session actuelle, notamment les développements de la crise au Niger et les perspectives de renforcement des efforts diplomatiques à la lumière de l’initiative de règlement pacifique proposée par le président de la République, Abdelmadjid Tebboune», a précisé le ministère des Affaires étrangères (MAE) dans un communiqué. Les deux parties ont également abordé «les derniers développements de la crise au Mali» et examiné «les moyens d’intensifier les démarches pour apaiser la situation et permettre aux parties maliennes de revenir à l’application de l’Accord de paix et de réconciliation issu du processus d’Alger».

Intensifier la coopération bilatérale

Aussi, le chef de la diplomatie algérienne a discuté avec la sous-secrétaire d’Etat aux Affaires du Proche-Orient, Barbara Leaf, et le sous-scrétaire d’Etat adjoint pour l’Afrique du Nord, Joshua Harris, sur les développements de la crise libyenne. Les responsables américains ont exprimé leur soutien aux efforts de l’Algérie en faveur de la résolution de toutes ces crises par le dialogue. Ils ont également réitéré leur appui aux efforts de l’envoyé onusien, Abdoulay Bathily, en Libye.

L’Algérie et les Etats-Unis se concertent régulièrement sur la situation sécuritaire en Afrique et en particulier dans la région sahélo-saharienne. Les responsables américains «apprécient profondément la voix de l’Algérie en faveur de la sécurité dans cette région», comme l’a souligné Joshua Harris, lors de sa visite de travail le 1er septembre dernier en Algérie et au Sahara occidental.

«Les Etats-Unis et l’Algérie entretiennent un dialogue très développé et large sur la sécurité, y compris au Sahel. Il existe toute une série de défis urgents, notamment au Niger, et il est primordial de rétablir l’ordre constitutionnel. Et ce n’est qu’un exemple parmi tant d’autres où la concertation entre l’Algérie et les Etats-Unis est, à mon avis, d’une importance vitale», a-t-il affirmé dans un entretien publié sur les colonnes d’El Watan le 5 septembre.

«L’Algérie a présenté une vision très réfléchie en matière de développement et même de démocratie dans la région, qui est comme une sorte de recette vitale pour la stabilité à long terme. C’est une vision que mon gouvernement partage fondamentalement», a-t-il ajouté. Les Etats-Unis comptent intensifier leur coopération avec l’Algérie au sein du Conseil de sécurité, après son élection en tant que membre non permanent pour 2024-2025.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.