Sidi M’hamed : L’impunité des gardiens de parking

13/03/2022 mis à jour: 07:53
565

Les parkings sauvages en lieu public ont la peau dure. À Sidi M’hamed, les autoproclamés parkingueurs s’érigent impunément en maitre des lieux.

A la cité des groupes, les fractions de stationnement sont bien délimitées par cette «faune» qui rackette les automobilistes. Un gardien s’est même arrogé le droit d’exploiter une parcelle de terrain récupérée après la démolition d’une bâtisse vétuste.

Le clou du spectacle est que l’exploitant a étendu son activité à tous les espaces attenants à la parcelle. Par malchance, les automobilistes qui garent leurs véhicules aux alentours doivent s’acquitter des frais de stationnement.

Par le passé, de nombreux véhicules ont été saccagés à cause du refus de paiement. Certaines victimes attestent que les plaintes déposées auprès des commissariats de police n’ont jamais abouti. Un état de fait qui sonne la complaisance et le laisser aller, dit-on.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.