Sidi Bel Abbès : Mécontentement des riverains et des commerçants

01/06/2022 mis à jour: 07:51
2153

Les travaux du raccordement des réseaux (eau et assainissement), lancés au centre-ville de Sidi Bel Abbès depuis plusieurs mois, n’ont pas manqué de susciter la colère des commerçants qui se disent «pénalisés» du fait de plusieurs désagréments, notamment la poussière générée par ces travaux et la difficulté à approvisionner leurs magasins.

La phase de raccordement des réseaux (eau et assainissement) aux habitations et autres commerce du centre-ville de Sidi Bel Abbès, conséquemment au renouvellement des principales conduites et canalisations, tire enfin à sa fin. En effet, les entreprises en charge de ces travaux s’attellent, ces derniers jours, à finaliser l’ensemble des raccordements afin de laisser palaceà d’autres qui doivent procéder au bitumage des principales artères du centre-ville.

Cependant, la conduite des travaux n’a pas manqué de susciter la colère des riverains, principalement celle des commerçants déjà éprouvés par les désagréments causés par les travaux de fouille et les amoncellements de déblais. «La poussière que génèrent les travaux m’obligent à garder les portes et les fenêtres fermées tout le long de la journée. C’est intenable surtout en cette période de grosses chaleurs», fulmine un restaurateur de la rue Soraya Bendimred, ex-Catinat. Même si des opérations d’arrosage sont effectuées, tôt le matin, pour atténuer cette situation, elles se révèlent insuffisantes au demeurant.

«On peut aussi soulever le problème de la circulation automobile qui est des plus périlleuses, et cela sans parler des difficultés à approvisionner les magasins et les déplacements des piétons», ajoute notre interlocuteur. Ainsi, les travaux lancés depuis plusieurs mois semblent s’éterniser et pénalisent tous les habitants et commerçants du noyau central de la ville, désormais à bout de nerfs.

«Je ne comprends pas que des travaux d’une telle ampleur n’obéissent pas aux normes les plus basiques en termes d’organisation des chantiers et de pose de plaques de signalisation», fait remarquer un habitant, résidant à proximité de la Grande-Poste. «Une personne étrangère à la ville qui, par malheur, serait amenée à se rendre au centre-ville, risque de s’y perdre où d’être prise au piège d’un des tranchés creusés, ici et là», se désole-t-il.

Pour les responsables de l’assemblée populaire communale, cette situation ne devrait pas s’éterniser. Ils affirment que la remise en état de la chaussée et le bitumage des artères du centre-ville seront lancés dans les jours à venir.

Des travaux que la population va suivre certainement de très près, non sans appréhension quant à la qualité des travaux d’exécution. L’élimination de nombreux nid-de-poule au moyen d’un bitumage exécuté à la va-vite dans plusieurs quartiers de la ville alimente déjà les commentaires, notamment sur les réseaux sociaux.

Des photos postées sur la toile montrent en effet, à première vue, ce que d’aucuns appellent «la légèreté avec laquelle les travaux ont été menés». Pour les plus profanes, ces rafistolages rendront les routes encore plus impraticables, et ce à la première averse de pluie. 

Copyright 2022 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer