Sidi Bel Abbès : Cure de jouvence pour la place du 1er Novembre (ex-Carnot)

04/06/2022 mis à jour: 20:41
2571

Des travaux de réhabilitation et d’embellissement de la place du 1er Novembre (ex-Carnot), au cœur de la ville de Sidi Bel Abbès, débuteront la semaine prochaine, selon M. Ayadoum, président de l’association écologique «Jeunesse Volontaire». 

Longtemps réclamés par la population locale, ces travaux sont menés par ladite association avec l’appui financier du groupe Chiali et en coordination avec les services de l’APC. «Le projet a été conçu par une équipe pluridisciplinaire dirigée par l’architecte Riad Belhad», explique M. Ayadoun. 

Face à la dégradation des espaces composant cette place mythique, notamment le kiosque à musique, l’association écologiste a déployé d’énormes efforts pour convaincre les pouvoirs publics de la nécessité d’apporter une touche esthétique à ce site patrimonial. «La mise en valeur de cette place au point de vue architectural et paysager relève incontestablement de l’intérêt général. 

C’est le lieu de rencontre par excellence de tous les habitants de la ville, et même ceux venus d’ailleurs», estime notre interlocuteur. Il fait savoir, à ce propos, que les opérations de réfection entamées par le passé n’ont, globalement, pas respecté l’impératif de sauvegarder l’originalité de cet espace, notamment les travaux d’étanchéité et de confortement du kiosque à musique. 

Pour y remédier, il est question, précise-t-il, de procéder au curage du puits situé au centre de la placette et l’installation d’équipements de pompage à même d’assurer un débit constant pour le nettoiement et l’arrosage des espèces végétales. 

Aussi, les cinq terrasses de café disposées de part et d’autres de la placette seront délimitées par des bacs à fleurs en plus de la mise en place de divers mobiliers urbains. 

Outre ces actions, il est également prévu la réfection des candélabres existants, le chaulage des arbres, l’élagage des palmiers, la réfection de 25 mètres de dallage en marbre, l’aménagement d’un parking à vélo pour les nombreux usagers des deux roues et la création d’un espace vert sur le pourtour du kiosque à musique. 

Celui-ci subira, selon le président de «Jeunesse Volontaire», d’importants travaux consistant à renforcer la dalle principale, la restauration du mur de soubassement, la réfection de la toiture et des travaux de ferronnerie visant à préserver des gardes corps en fer forgé plus que centenaires. 

La place du 1er Novembre, nommée ainsi depuis 1962, avait pris plusieurs noms aux 19e et 20e siècles, fait rappeler Nadir Chikhi qui mène un travail remarquable pour recenser les lieux et édifices marquants de la ville à travers des pages dédiées sur la toile. 

On l’appelait ainsi «Place du Tambour», et ce, jusqu’en 1850 «puisque les légionnaires l’ont choisi pour faire entendre leur musique chaque dimanche», souligne-t-il. Elle prit ensuite le nom «Place des Quinconces» en référence à ses petits carrés de jardins, disposés par groupes de cinq : quatre aux quatre angles d’un carré et le cinquième au milieu. 

La «Place des Quinconces» fut baptisée le 1er septembre 1896 au nom de Carnot après une proposition du conseil communal au mois de juin 1896. Elle portera, jusqu’à l’indépendance du pays, le nom de l’ancien président français Sadi Carnot (1887-1894) assassiné d’un coup de poignard par un anarchiste le 24 juin 1894, lors de l’exposition universelle de Lyon. 

Copyright 2022 . All Rights Reserved.
On utilise des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, pour fournir des fonctionnalités de réseautage social et pour analyser nos visites. De plus, nous partageons des informations sur votre utilisation de notre site avec nos partenaires de réseaux sociaux, de publicité et d'analyse de données, on continue de naviguer sur notre site bous accepter les conditions d'utilisation Plus d'informations Fermer