Sétif : Relance de l’investissement productif

08/01/2022 mis à jour: 04:48
875

Après des années de galère, de nombreux porteurs de projets productifs retrouvent le sourire à Sétif où l’activité économique a, le moins que l’on puisse dire, résisté à la terrible crise sanitaire. 

Bloqués par de faux problèmes administratifs, des dizaines d’opérateurs économiques, à la quête d’un permis de construire ou d’un certificat de conformité, ont attendu, pour certains d’entre eux, plus de 35 ans pour obtenir, enfin, le fameux sésame, trouvent le bout du chemin. 

Le déblocage de mille et une situations intervient grâce aux dernières instructions du Président de la République faisant de 2022, l’année de l’économie et de l’investissement. 

Chapeautée par Kamel Abla, le wali de Sétif, l’opération a permis à 84 opérateurs d’obtenir des autorisations exceptionnelles d’exploitations, dont 44 d’entre eux ont reçu l’aval pour le changement d’activité. 

Les tracasseries administratives s’estompent pour 66 investisseurs heureux bénéficiaires d’un permis de construire, alors que 27 autres décrochent, quant à eux, le certificat de conformité tant attendu. 

«L’économie est notre moteur de développement. La relance de la croissance passe par l’investissement productif, principale priorité du Président de la République faisant de 2022 l’année de l’économie. La régularisation de 221 investisseurs va créer plus de 12 000 emplois. La relance de la machine implique aussi bien l’administration que les élus et investisseurs qui seront soutenus et accompagnés. Pour atteindre les objectifs tracés, nous ne ménagerons aucun effort pour lever toutes les contraintes techniques et administratives», révèle à El Watan, le chef de l’exécutif. 

Et d’enchaîner à propos des nouvelles micro-zones d’activités et de la mega-zone d’Ouled Saber frappée par le gel depuis des années : «Dans un premier temps, nous allons lancer quatre mini-zones dédiées aux jeunes à El Ouricia, Aïn Azel, Aïn Oulmène et Hammam Soukhna. Elles disposeront de toutes les commodités (viabilisation, eau gaz et électricité). L’extension de l’opération est subordonnée à la disponibilité de l’assiette foncière faisant défaut dans la grande partie des 60 communes de la wilaya. S’étendant sur une superficie de plus de 700 hectares, la méga-zone d’Ouled Saber, dont le coût de la viabilisation est de l’ordre de 9 milliards de dinars, va être relancée. Le dossier du dégel avance bien. Il est important de souligner que 3 ou 4 opérateurs économiques installés dans la méga-zone devant générer plus de 20 000 emplois nouveaux, sont opérationnels.» 

Copyright 2024 . All Rights Reserved.