Sécurité cybernétique : Tebboune appelle à la mise en place d’une stratégie inclusive

08/06/2023 mis à jour: 11:41
2740
Photo : D. R.

Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a présidé hier à Alger la cérémonie d’ouverture du séminaire national sur la sécurité cybernétique intitulé : «Stratégie nationale de sécurité cybernétique : pour une Algérie cyberrésiliente», organisé par le ministère de la Défense nationale.

Dans son allocution d’ouverture, le président Tebboune a affirmé que «les exigences de la sécurité nationale avec ses dimensions politique, militaire, économique, sociétale, voire technologique, requièrent le développement d’une stratégie nationale inclusive dans le domaine du numérique». Une stratégie, a-t-il souligné, devant «allier prospective et prévention des menaces et des vulnérabilités dans le cyberespace, et la protection des systèmes et des données, ainsi que la promotion d’une culture numérique citoyenne et nationale reposant sur la sensibilisation continue et la veille stratégique dans toutes les institutions».

Relevant que «l’importance de la sécurité cybernétique s’accroît parallèlement à l’orientation consciente et ambitieuse de l’Etat à opérer un saut qualitatif en matière de gestion des affaires publiques à travers le développement d’une stratégie réfléchie de numérisation», le président de la République a indiqué, selon l’APS qui a rapporté l’information, que «c’est là un choix rationnel et souverain, qui émane de notre conviction collective que la réalisation de l’élan de développement escompté est tributaire de la rationalisation de la gouvernance, de l’amélioration de la qualité de performance des institutions, la valorisation des capacités et la mobilisation de toutes les ressources permettant de hisser l’Algérie nouvelle au rang des pays développés».

«La numérisation est un enjeu majeur pour la moralisation des affaires publiques, la lutte contre la corruption et le développement d’un nouveau système de gouvernance visant à servir le pays et les citoyens et à réaliser l’intérêt général», a-t-il souligné. Au terme de son allocution, le président de la République a appelé les différents intervenants à «faire montre de responsabilité et d’esprit d’entraide dans ce domaine sensible et délicat qui exige davantage d’efforts, chacun en ce qui le concerne, pour contribuer à la sécurisation des systèmes d’information nationaux».

Dans une allocution prononcée à cette occasion, le chef d’état-major de l’ANP, le général d’armée Saïd Chanegriha, a affirmé que «l’Algérie est parfaitement consciente de l’importance de la sécurité cybernétique, devenue une nécessité impérieuse pour faire face à toutes les menaces ciblant les systèmes sensibles et vitaux de l’Etat». Il a salué, en outre, «l’intérêt accordé par le président de la République, chef suprême des forces armées, ministre de la Défense nationale, à la mission de préservation de la sécurité des systèmes d’information nationaux tant publics que privés»

Copyright 2024 . All Rights Reserved.