Sécurité alimentaire en Afrique : Investir dans la santé des sols pour augmenter les rendements

09/05/2024 mis à jour: 13:54
1427
Le continent africain a toutes les qualités pour devenir un géant agricole - Photo : D. R.

Depuis le début du XXe siècle, l’Afrique a connu pendant plusieurs décennies un déclin généralisé de la qualité des sols agricoles, un phénomène qui se poursuit aujourd’hui et qui a un impact négatif sur la capacité de production agricole et la sécurité alimentaire du continent.

Dans un contexte mondial marqué par les tensions géopolitiques, les perturbations climatiques et l’instabilité des prix des matières premières alimentaires, l’Afrique est de plus en plus confrontée au défi de la sécurité démographique.

La croissance démographique que connait le continent a fait, en effet, augmenté les besoins en produits de base assurés majoritairement par les importations. D’où la nécessité d’accroître les investissements dans le secteur agricole et dans l’adaptation aux changements climatiques.

Il s’agit d’autant plus de renforcer la fertilité des sols dans un continent qui compte 60% des terres arables mondiales. Un potentiel inexploité, faute de moyens et de plan d’action efficace.

C’est dans l’objectif de rechercher des solutions à une telle situation que se tient, depuis le 7 mai et jusqu’à aujourd’hui à Nairobi, la capitale Kenyane, le sommet africain sur les engrais et la santé des sols.

Une rencontre qui rassemble toutes les parties prenantes concernées pour souligner le rôle crucial des engrais et de la santé des sols dans la stimulation d’une croissance durable et favorable aux populations pauvres dans l’agriculture africaine. L’objectif étant essentiellement de convenir d’un Plan d’Action pour les Engrais et la Santé des Sols en Afrique, ainsi que d’une Initiative Sol pour l’Afrique.

Une démarche qui s’impose sachant que depuis le début du XXe siècle, l’Afrique a connu pendant plusieurs décennies un déclin généralisé de la qualité des sols agricoles, un phénomène qui se poursuit aujourd’hui et qui a un impact négatif sur la capacité de production agricole et la sécurité alimentaire du continent.

La dégradation de la santé des sols a en effet entravé l’efficacité de l’utilisation des engrais et par ricochet la croissance de la productivité agricole, la sécurité alimentaire et la durabilité environnementale sur tout le continent.

Les actions devraient dans ce sens être dédiées au recalibrage des stratégies déployées pour stimuler la productivité des sols vers des gains plus élevés et durable sen termes de rendements agricoles et de croissance et de transformation. Pour cela, faudrait-il faciliter l’accès des agriculteurs africains aux engrais  et aux intrants.

Cela pour souligner que la santé des sols en Afrique représente une condition sine qua none pour assurer la sécurité alimentaire. Elle permettra d’augmenter la productivité agricole en Afrique et compensera progressivement les importations alimentaires à grande échelle.

Dans ce sens, l’engagement de l’Algérie est clairement affiché. Le président de la République, Abdelmadjid Tebboune, a souligné à l’ouverture du sommet, mardi,  le rôle pionnier de l’Algérie en matière de production d’engrais au niveau mondial, et ce, eu égard à ses capacités de production qui lui permettent de répondre aux besoins du marché local et d’approvisionner le marché mondial.

Partage d’expérience

Dans une allocution, lue en son nom par le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Youcef Cherfa, le chef de l’Etat a affirmé : «L’Algérie joue un rôle pionnier en matière d’engrais. Outre sa capacité de répondre aux besoins du marché local, l’Algérie occupe une place de choix en tant que pays fournisseur du marché mondial en Afrique, en Europe, en Asie et en Amérique du Sud».

L’Algérie entend poursuivre ses efforts pour développer le gaz naturel, important facteur dans la fabrication des principaux engrais, à travers le renforcement des investissements directs dans le domaine du pétrole et du gaz.

Il a dans le même sillage mis en exergue le rôle de l’Algérie à «partager ses expériences en matière de renforcement des capacités humaines dans le domaine de la gestion intégrée et durable des ressources naturelles (eau, sols), et l’investissement dans la production et la distribution d’engrais».  Et de rappeler l’engagement  du pays à doubler la production  à l’horizon 2033 en matière d’engrais.

Evoquant les défis collectifs que doivent relever les pays africains pour relancer leurs économies et assurer le bien-être de leurs peuples, le président de la République a indiqué que notre contient dispose des potentialités nécessaires pour subvenir à ses besoins en cette matière vitale, pour la promotion du secteur agricole et le renforcement de notre sécurité alimentaire, en veillant à l’intensification de la coopération au sein des organisations, des institutions économiques et financières et des différents mécanismes réunis dans le cadre de l’Union africaine (UA).

L’Algérie exporte 7 millions de tonnes d’engrais par an

Soulignant le rôle l’Algérie pour augmenter la production nationale d’engrais, le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Youcef Cherfa, a indiqué que l’Algérie comptait parmi les pays exportateurs de cette substance élémentaire.

Dans son allocution au sommet africain sur les engrais et la santé des sols, il a évalué le volume des exportations à 7 millions de tonnes/an, dont 3 millions de tonnes d’urée, 2 millions de tonnes de phosphate traité et 2 millions de tonnes d’ammoniac.

Le ministre a par ailleurs rappelé les mesures régissant l’utilisation des engrais en Algérie. Il citera l’octroi d’un crédit saisonnier sans intérêt pour permettre aux agriculteurs, d’acheter les intrants de base pour la production agricole, dont les engrais et l’affectation  d’un guichet unique comprenant le financement, l’assurance et l’approvisionnement des producteurs en intrants, notamment des engrais à 50% de leur prix de référence pour atténuer les effets sur les agriculteurs de la hausse des prix dans les marchés internationaux. S. I.

Copyright 2024 . All Rights Reserved.